Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 mai 2008

...DE L'ATHEISME A L'ATHLETISME... : "...présence du bouddhisme dans le milieu de l'Art.Mobilisation souhaitée..."

112258c127b66b45eeb31ccaac2bce79.jpg
« ….De MISHIMA à Pierre LOTI, en passant par KEROUAC,VAN-GOGH,le monde de l’Art, de la Littérature, des peintres(comme MONET,KLEE, etc…)s’est entiché du Bouddhisme, l’a adopté et régurgité sur des œuvres qui sont devenues le patrimoine commun à l’Humanité entière – des œuvres que nous n’avons pas honte de montrer au monde entier…Il aura fallu les déjections d’un étron qui phagocyte les largesses de la République pour jeter l’opprobre sur le Tibet, le Bouddhisme, même sur HERGÉ, inoffensif dessinateur de BD que des millions de gamin(e)s ont lu et rêvé à travers la planète…VOLTAIRE,décrié sur son fauteuil,puis mort au même endroit,n'a JAMAIS cessé de se battre.Et la "négociation" n'était pas son genre...Si le XIXème lui doit "LES LUMIERES",il se pourrait que le XXIème actionne un commutateur d'obscurité - pour ne pas dire "obscurantisme"...Alors si les chantiers,les bagnoles et les centrales nucléaires animent la pensée d'une "réal-politik" bien-pensante pour l'acceptation d'une Chine "bienfaisante",nous pouvons ranger nos stylos,nos computer et nos toiles dans le placard du passé...Plus rien ne s'opposera aux  valeurs qu'abandonnent un idéal humaniste :"NE PAS SOUHAITER AUX AUTRES L'INACCEPABLE POUR SOI,ET MEME POUR DE FOUTUES RAISONS MERCANTILES!..."...FERMER LES YEUX,CE N'EST PLUS OUVRIR LES CONSCIENCES!... (ci-dessous,des policiers chinois touchent leurs déguisements de moines pour accentuer les provocations...)
ba90d61e5a04a6d16914d926ffd68fdd.jpg
 
0471711ea0fbaeec6282ea0576822da1.jpg
45fce8ee974b7b097b9167854bc3407f.jpg ...Est-ce bien NORMAL que la communauté intellectuelle, culturelle et artistique se taise devant les raclures de chiottes qui servent la soupe aux parangons des tueurs de moines – qui seront probablement exécutés, après les arrestations dans les monastères tibétains…Certainement une bonne centaine d’innocents vont se retrouver avec une balle logée dans la tête si on ne fait rien…Et en clair, nous n’en sommes plus à BOYCOTTER les jeux olympiques, mais à les ARRETER !...Nous voulons des nouvelles de ces moines, et savoir s’ils sont vivants…sinon, pas de jeux…En tous les cas, je ne les regarderais pas…
b7ae18b0234518a3aa3dde2474341520.jpg 

Nous ne sommes pas tous - ceux qui dénoncent les conditions effroyables contraires aux droits de l’Homme - , comme l’annonce bêtement MELANCHON, QUE des amateurs de Walt DISNEY …

…VADE RETRO MELANCHUM !

403dc871e7470671eec1ea8bdc3817f7.jpg
f00c8334392638303fc3e5c226029c3a.jpg
…Le blog le plus ravageur de conneries et de négationnisme, c’est bien le PS ,morceaux choisis… :
 1-« … Parler « d’invasion » en 1959 pour qualifier un évènement à l’intérieur de la révolution chinoise est aberrant. Dit-on que la France a « envahi » la Vendée quand les armées de notre République y sont entrées contre les insurgés royalistes du cru ?... »
 2-« …Le Dalaï Lama et les autres seigneurs tibétains ont accepté tout ce que la Chine communiste leur proposait …Cela jusqu’au jour de 1956 où le régime communiste a décidé d’abolir le servage au Tibet et régions limitrophes…Dans une négation des traditions, que j’approuve entièrement, les communistes ont abrogé les codes qui classaient la population en trois catégories et neuf classes( !!!)…. »
3-«  …L’autorité communiste a mis fin aux luttes violentes entre chefs locaux du prétendue paradis de la non violence ainsi qu’aux divers châtiments sanglants que les moines infligeaient à ceux qui contrevenaient aux règles religieuses dont ils étaient les gardiens… »
4-« … La version tibétaine de la Charria(wouaoh !) a pris fin avec les communistes… »
5- « …(et évidemment…)  « … La révolte de 1959 fut préparée, armée, entretenue et financée par les USA dans le cadre de la guerre froide...etc…etc… »,
 6-et puis « …pourquoi pour exercer sa religion et la diriger le Dalaï Lama aurait-il besoin d’un Etat ? Un Etat qui pour être constitué demanderait d’amputer la Chine du quart de sa surface! Son magistère moral et religieux actuel souffre-t-il de n’être assis sur aucune royauté ?... 

 …Oui,c’est presque une brêve de comptoirs !... 

medium_img500.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
ab20f6617661a4492484e5f71b16998b.jpg
Eloge de Robert Ménard,par Philippe BILGER,avocat général à la cour d'appel de PARIS. 

 

629fc0d22a49dba69b9b1cea17c6932f.jpg...Loin des critiques fréquemment formulées à l'encontre du secrétaire général de Reporters sans Frontières, il en est un pour saluer son courage et sa détermination au combat. Le voici.

 

 Il agace, il s'agite, il remue, il escalade, il parle, il dénonce, il condamne, il stimule, il se bat. Il ne laisse rien passer, il est sur tous les fronts et rien ne le décourage. Trublion nécessaire, il donne mauvaise conscience à ceux qui demeurent immobiles, il ne prend pas le monde comme il va, il est un empêcheur, un gêneur, un révolutionnaire moderne. Beaucoup ne l'aiment pas mais moi je l'aime beaucoup. Des êtres qui vivent ne sont pas si nombreux qu'on puisse se dispenser d'apprécier Robert Ménard. Nous manquons trop de personnes qui existent vraiment pour refuser une adhésion forte et sincère à celle-ci. On a le droit de ne pas épouser toutes ses luttes, de ne pas approuver forcément sa guérilla incessante pour le boycott de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques. Je conçois que certains veuillent fermer les yeux, boucher leurs oreilles pour ne plus le voir, plus l'entendre mais heureusement on ne se débarrassera jamais de lui. Donc je persiste. On a besoin de lui. Robert Ménard absent, il aurait fallu l'inventer.
Loin de la médiocre ritournelle de la morale…
Un très beau portrait de lui dans Le Monde par Ariane Chemin. Les journalistes et les intellectuels feraient la fine bouche devant cet «absolutiste de la liberté d'expression». Robert Ménard serait un adepte de la bien-pensance et il devrait apprendre, paraît-il, à «négocier» la liberté de la presse, selon le conseil un tantinet condescendant de Philippe Val. Mais, au risque de déplaire à ses censeurs, je suis heureux que, dans notre société, nous ayons un absolutiste de la liberté, je suis ravi que nous partagions l'humanité avec un citoyen suffisamment fou et enthousiaste pour ne pas «négocier», je suis comblé parce que Robert Ménard est le seul qui ne s'enfermera jamais dans des frontières, celles du monde et les siennes. Ce n'est pas de sa bouche que sortira ce discours lassant sur les atteintes à la liberté qui seraient justifiables puisqu'elles portent préjudice aux adversaires, à ceux qui pensent mal, à ceux qui écrivent incorrectement, à ceux qui parlent contre les canons de la bienséance. Ce n'est jamais dans les propos de Robert Ménard qu'on entendra ce sale petit bruit de la censure, cette médiocre ritournelle de la morale qui prétend étouffer l'intelligence, cette ennemie de toujours, imprévisible et spontanée. La bien-pensance, elle sévit chez ceux qui grignotent et qui brident, chez les prétendus sages qui nous invitent aux clientélismes quand le sort de la démocratie nous sollicite. Ménard, lui, est d'une formidable mal-pensance. L'anticonformiste, c'est lui. De battre, son esprit ne s'arrête pas Au lieu de lui jeter un verre d'eau au visage comme ce pitoyable contradicteur qu'a été en face de lui Arno Klarsfeld, dans l'émission d'Ardisson il y a quelques années, je propose de suivre son exemple, pas seulement pour Reporters sans Frontières mais plus généralement pour le désenclavement des idées et des principes. L'exigence de la liberté doit être détachée de nos humeurs, de nos instincts, de nos préjugés. Même ceux qui se piquent de nous donner des leçons endossent des habits partisans et des costumes conjoncturels. Philippe Val, je ne l'ai entendu plaider pour la liberté d'expression que pour des enjeux faciles et consensuels.
Robert Ménard, il ne s'est jamais tu pour personne. Aucune frontière ne l'a retenu dans son enclos, dans son camp, dans son pays. L'internationale de la terreur, ce n'est pas son genre. Lui, c'est celle de la liberté.

Alors, oui, déroutant, inventif, exaspérant. Mais vivant.

 De battre, son esprit ne s'arrête pas...

 Il ne choisit pas, il embrasse, il embrase. Il est maladroit parce que la prudence et la lâcheté imposent d'être adroit.
Là où Robert Ménard passe, le monde, la société ne peuvent plus dormir à poings, à scandales fermés.
Vendredi 11 Avril 2008 - 00:03
Philippe Bilger
medium_images.14.jpg records.2008