Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 avril 2009

…23 000 000 000(milliards)d’euro pour les banques!...: «…la propriété,c’est le vol»(Proudhon)…Art,sens et éthique de la Nation… : « …le 4 juin,restez couverts… »

proudhon.jpg 

« …23 000 000 000(milliards)d’euro pour les banques!...«…la propriété,c’est le vol»,disait Proudhon…Depuis près de 60 ans,la socialo-droite(où la droite socialiste,au choix…),se partage les décombres d’un peuple en ruines.L’omniprésident  contre(ou avec)les saccageurs de frontières ont amené une population privée de leurs droits,de leurs devoirs,pour ne pas dire de leurs vies sacrifiée sous le front d’attaques successives.Echanger un droit de vote ridiculisé,baffoué,sous des «mini-traités» de substitution contre une autre adhésion massive à l’Europe…Dumping,une avancée remarquable au nombre de 60 000 chômeurs/mois,de pêcheurs à quais,d’agriculteurs mendiants et de mendiants diplômés battants le pavé – pour ne pas dire une Université fermée,un Hôpital en suspension et une bobo-écologie menaçante,rétrograde,de ce que fut un peuple d’inventions et de lumières…Voilà la sébile tendue,chère à Maurice DRUON,sonnant le creux à la monnaie de singe,inflationniste,incontrôlable...La courte vue d’idéologues partousards et la longue vue de religions menaçantes,émergentes,en héritage:c’est donc cela que voudraient les français en subsides de leur avenir ?...Pour ne pas dire une pandémie virale,psychotique,organisée comme les feux de la peste mexicaine…Contre tout débat,une aculture dominante pour décérébrer le peu de sens qu’il nous reste et contrevenir aux assassins d’étudiants tombés sous les 240 coups de couteaux,à Londres,pour une carte bancaire.La violence du «melting-Pol-Pôt»  règne en maitre pendant que les usines ferment à tours de bras et que les caisses se vident…Sangate,Calais.La Nation devient le champ de bataille de la misère du monde.«Stock-options» pour les plus forts,contrats d’emplois précaires pour les plus faibles…La lucidité voudrait qu’on ferme les yeux,mais le sommeil ne se fait que d’un œil.La qualité d’éthique d’une morale bienveillante s’envole vers de lointaines lois «hadopiesque» que des tartuffes concoctent dans leurs coins de châteaux sous les ors de la République.La tambouille «anéfé»(ALBANEL)d’une parenthèse nominée s’y fait discrète,à défaut d’assister au pillage des trésors nationaux et de leurs restitutions.Plus de cent toiles(je cîte,de mémoire…),et pas des moindres,se sont envolées vers les states – voir l’excellence de Pierre ROSENBERG :  «en Amérique seulement » …Une des qualités de ce livre est l'attention portée à ce qu'on appelle, faute de mieux, aux petits maîtres.Ainsi, la présence de «L'Enlèvement d'Europe» de Noël-Nicolas Coypel se justifie, s'agissant du chef-d'œuvre profane de l'artiste, même si le Saint-François de Paule avec ses compagnons traversant le détroit de Messine, sa plus belle toile religieuse, est conservé en France dans la Primatiale de Lyon.De même, « Le Portrait de Thomas Penrose » par Louis Gauffier (Minneapolis) est un tableau splendide, avec sa vue de Florence à l'arrière-plan ; la National Portrait Gallery de Londres ou le Musée Marmottan à Paris (Portrait d'un officier de l'armée cisalpine) en conservent de beaux exemples,mais moins spectaculaires.On peut discuter de certains choix sans forcément toujours pouvoir proposer mieux.L'intérêt principal du livre n'est, cependant, peut-être pas dans cette ambition de trouver des peintures sans égales en Europe.Il est sûrement, en revanche, dans la découverte de tableaux moins connus…

Couverture_Cent_tableaux.jpg

Peut-être aurait-il été plus pertinent de s'attacher uniquement à faire redécouvrir les 100 chefs-d'œuvre méconnus des musées américains.Ce livre en propose déjà beaucoup, et rien qu'à ce titre il mérite de retenir l’attention.Il est un aspect, enfin, sur lequel Pierre Rosenberg ne s'attarde pas …on connaît ses combats pour l'enrichissement de nos musées,mais depuis,…plusieurs œuvres qu'il a choisies ont quitté récemment le territoire français ! Ainsi, le « Jeune Noir » de Joshua Reynolds, provenant de la collection Jacques Doucet, a été vendu en 1983 à Paris ; «les Amants» de Géricault ont été adjugés plus récemment encore dans la capitale française, en 1992. Enfin, le « Tanzio da Varallo » de Tulsa avait mieux que son équivalent, puisqu'il s'agissait d'une autre version autographe, presque identique, qui était en vente à la galerie Canesso à Paris en 2001.Ce Saint Jean-Baptiste aurait pu être acquis par un musée français. Seulement en Amérique, mais naguère en France - et "l'embarquement pour Cythère",de Watteau-le-Dyonisiaque,le peintre le plus internationalement français,quelqu'un peut m'expliquer sa présence à Berlin?….Petite parenthèse adéquate pour illustrer les jean-foutres de la «növö- Kultur» et de leurs tas de charbons.Que dire des sacs plastique exposés,également,au Grand Palais?…Ultralibérale,l’attitude socialo-prostatique est de nous faire passer leurs vessies pour des lanternes.Les accointances politiques n’y sont qu’une déviance,un détail…Et quand la pensée est pervertie,c’est toute son ordure qui rejaillit sur la Nation.Les illustres quinquas se dérobent à leur chauffage thermique et leurs bagnoles «électriques».Maigres consolations chez les zéditeurs de plages,aucun texte ne dépassera la ligne jaune des sables mouvants…Obésité,liposution,déco-récup,autant d’astuces pour choper l’attention dominante à terme de contrat fictif ancré dans le réel…Si j’étais MAURIAC,je dirais qu’il n’y pas que l’amour qui possède son propre désert.L’étendue est vaste.Et le plus grand antisémite de tous les temps,noir et musulman("salhafiste",précise-t'il...),va répondre de son acte sauvage sur la personne d’un jeune juif enlevé,séquestré et torturé sous moultes variantes,avant d’être finalement poignardé avec tentative de décapitation(sic),incendié et abandonné,mort,le long d’une voie ferrée.Sur la Nation,si ce n'est pas celui de l'horreur,son procés résonne comme cause entendue,une de plus,qu’amalgame il n’y ait point!…Tout un quartier,durant la séquestration,a observé l'"omerta",la loi du silence,jusqu'à banaliser l'évènement - voire le légitimer.Braves soldats...Dés le premier jour de l'audience,le misérable prétend "être né" le jour du crime - une façon arrogante d'affirmer son geste,d'être révéler au monde,et de le revendiquer.Et s’il m’arrive d’ausculter les cieux,ce n’est pas pour y chercher une réponse du Divin,mais bien pour circonvenir aux fioritures terrestres des salauds du présent.Et sur ce genre d’affaires,je vois mal les bègues du «contrat social» employer la fermeté,sinon la Justice(BURGAUD,simple réprimande...).De la morale.De l'éthique.Non,non,non,il ne sera pas tendu de fils invisibles entre la nature de ces affaires et l'agression du "corpus vivendi" de nous autres,bien sur,puis-ce qu'il s'agit de la planète MARS!...Les barbares avaient pour habitude d'être à nos portes.Maintenant,ils sont dedans.Misère sociale,échec scolaire,la toute-puissante rhétorique de l’anti-racisme fera son effet,je pressens comme une re-repentance…"...De St-Simon à nos jours,dira l'illustrissime Philippe SOLLERS,ce sont les mêmes corps qui nous mentent,...Les mêmes corps qui s'arrachent le pouvoir...Les mêmes corps qui en abusent...Et ce n'est pas le XXIème siècle qui vient à nous,mais ce XVIIéme encombré des mêmes fadaises de coma profond,insane,obscur...Le XXIème siècle?Nous ne savons toujours PAS ce que c'est!..." ...Il n’y a pas de fatalité sur les crimes de sang,et ses mécanismes galvaudent par milliers les devantures de la sociophagie contemporaine.Comme si l'apport de tripes fraiches vitalisait la machine...Au Xème siècle,on massacrait gaillardement,comme de nos jours…«Ou allons-nous,d’où venons-nous,qui sommes nous»,disait GAUGUIN,pestiféré des pestiférés.Continuer l’aventure ou fermer le banc,je voterais moins.C’est sur,le vaisseau "FRANCE" n'a jamais été un navire comme les autres.L'Histoire,toujours l'Histoire,les plus grands textes tiennent sur deux pages(la déclaration des droits de l'homme)et la poésie sur un bouton de manchettes.....A bout de bras républicain,art - sens éthique de la Nation -,sa vision d’ensemble récuse,et son «nomadisme» du travail,et son «globalisme» doctrinaire,encore moins sa "formidable" diversité(polygamie,excisions,esclavage,théocratie,refus de la laïcité...),un vaudou permanent installé entre l'élite et leurs valets - je ne serais pas étonné qu'ATTALI demande à ce qu'on écorche un boeuf vivant pour remonter l'économie!…Alors le 4 Juin,avant d’être réduit à une «particularité»,restez couverts…écrit par M.REYES,en l'an 08 après GROUND ZERO

« Quetzacoatl" »(Michel REYES-records/2009)-6'15"
podcast

Quetzalcoatl_by_GENZOMAN.jpg