Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 avril 2008

MIDI-LIBRE:ELECTIONS MUNICIPALES LODEVOISES... : "...L'interview de Robert LECOU..."

Politique : Robert Lecou va siéger au conseil municipald467123f8b3cef3ddb2ec92d86e593e0.jpg

(INTERVIEWE PAR MONIQUE RAYNAUD,photo MIDI-LIBRE)
Battu aux municipales, le député revient sur son action…
Robert Lecou, quel est votre état d'esprit trois jours après
le résultat des municipales ?
...Je suis triste, on peut le concevoir, et je suis déçu de voir que tout le travail réalisé pendant deux mandats n'ait pas été perçu à sa juste valeur. Nous avons fait un travail de fond sur des dossiers énormes. J'éprouve aussi de la satisfaction et de la fierté face à notre bilan. Elus à un moment sinistre, il a fallu faire preuve de volonté et d'abnégation pour redresser la barre. L'économie ne se décrète pas. J'ai joué la culture car c'était une démarche qui était plus dans notre capacité d'action. Aujourd'hui, tout le monde s'accorde à dire que c'est une grande réussite. Lodève est une ville qui rayonne. Ma fierté, c'est d'avoir rendu leur fierté aux Lodévois. Mais en commençant par la culture et le patrimoine, j'ai joué aussi sur les leviers économiques. En parlant d'économie,
le Technoparc a fait beaucoup parler de lui.

 ...Ne croyez-vous pas qu'il a été la première cause de votre défaite ?
...On a beaucoup parlé du Technoparc parce que le Technoparc existe. Et ça s'est fait dans les délais normaux. Il faut du temps pour lever les contraintes du code minier et obtenir la cession des terrains. Le plus dur pour un aménageur, c'est de maîtriser le foncier. Tous les aménageurs le savent, et la Région l'a su et a voulu s'approprier le Technoparc à bon prix. Mme Bousquet saura-t-elle gérer son indépendance avec un allié comme Frêche ? On doit pouvoir obtenir des partenariats sans pour autant abandonner la gouvernance ! Mais l'économie, ce n'est pas que le Technoparc, qui accueille déjà des entreprises. C'est aussi la zone d'activité du Capitoul, qui a été entièrement rénovée.

47a4f2105017855b8fdefe47dc7b50f4.jpg
En dehors de la politique culturelle, quelle est l'action dont vous êtes le plus fier ?
…Incontestablement, c'est la rénovation de l'habitat social. J'ai connu des cités vivantes. Mais avec le temps, elles étaient devenues des cités fantômes. Nous avons été les premiers à entrer dans l'Anru (Agence nationale de rénovation urbaine). Mais on a fait bien d'autres choses : on a sauvé la gendarmerie mobile, créé la Maison de l'emploi, permis, avec le recteur Nique, de sauver le lycée. La Caf est venue s'installer à Lodève, on a fixé les services fiscaux et fait face à la suppression du tribunal d'instance en négociant l'installation de la Maison de la justice et du droit. L'entrée de ville est une réalité et le Belvédère se fera, malgré ceux qui prétendent le contraire. Et surtout, on a réussi à inscrire le Pôle de santé dans le programme Hôpital 2012.
Comment analysez-vous
votre défaite ?

 …J'ai certainement manqué de proximité. Pendant que ma concurrente faisait les cages d'escaliers, j'avais le nez dans de gros dossiers. Et puis une machine infernale s'est mise en place. On a voulu instaurer la pensée unique sur le territoire, et je gênais. On m'a mis dans les pattes : la cité Saint-Martin, le pont de Celles, la place du Marché qui tarde à se terminer, la 2e tranche de Montifort que l'on a fait traîner, l'entrée de ville, avec un blocage du conseil général. Ajoutez à cela une pincée de démagogie... Vous savez ce qui m'a le plus impressionné pendant la campagne ? C'est la rencontre avec une jeunesse qui réfléchit, qui veut s'impliquer, être acteur. Aujourd'hui, je crains que l'on maintienne les gens dans l'assistanat. Dans cette campagne, on a oublié l'intérêt général. Ceci dit, la victoire de la liste Agir pour Lodève est incontestable.
Est-ce que vous siégerez dans le prochain conseil ?
 …Oui, j'y siégerai. Par respect pour les électeurs qui nous ont fait confiance. Et puis je veux pouvoir ne pas laisser dire n'importe quoi. J'ai siégé 19 ans au conseil municipal, dont 13 ans comme maire. Je ne me sens pas pour autant un dinosaure. Ma famille me pousse à tourner la page, mais je siégerai. Et puis, je suis toujours député, et je continuerai à ce titre à défendre les dossiers lodévois et ceux de ma circonscription. Je peux passer dans Lodève la tête haute : je ne regrette rien.
Propos recueillis par Monique RAYNAUD

Rubrique musique…
f035861253fd6ed3d4c0b6b8447a363b.jpg
…tiens,voilà à quoi je carbure…THE DOORS : « WHO DO YOU LOVE,NOW »(ABOLUTELY LIVE-1970)(click here)
podcast
medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008