Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 avril 2009

...«Turban II»,la leçon d’anatomie à l’Europe… : "...le feu au lac..."

rembt400007.jpg

Les pays occidentaux risquent de se lasser de payer pour un cénacle où ils sont régulièrement insultés.

Vendre du nucléaire…sacré Kouchner!

Grâce à Ahmanidejab, le "clash des civilisations" peut nous être imposer.
Israël et la Palestine ne sont que la partie émergée de l'iceberg.

La loi TAUBIRA,…et le rapport GRENOUILLEAU?

Les leçons de Genêve…Durban2,et après?…

Mais qu'allions-nous faire dans cette galère?...L’exigence primordiale était de quitter la salle…Il était plus que prévisible que le président iranien «Mahmoud 1er» allait profiter d’une large tribune internationale pour marquer sa différence et marteler ce qu'il pensait d'Israël et des juifs lors de ce simulacre de réunion onusienne censée se pencher sur le racisme.L’acrimonie du césarin mystico-syldavien(la Syldavie:pays imaginaire de "Tintin et le sceptre d'Ottokar") suffisait presque à oublier celle de tous les autres - Lybie,Yémen,pas venues pour des prunes.Aussi...,n’oublions pas que notre pandore national,l'ensanglanté VEDRINE(Rwanda),super-cadre onusiaque,œuvre à une acceptation totale et inconditionnelle de l’islam à travers les pays occidentaux.Et de son manquement,irions-nous vers de graves représailles...Un cancer qui ronge les nerfs de la toile comme une sentence fataliste(commentaires racistes d’islamo-béats pendant Gaza 2008 issus d’un taux élevé de testostérone,provenance "banlieues-en-cellules-de-crise"...).La domination rampe à la manière d’un virus.De pays industrialisés où beaucoup de sourds font la loi…Munich-Vichy-Lausanne,même combat d'une triangulation taiseuse.Et c’est ce que voulait la partie la plus nuisible du concile ; être visibles,omniprésents sur la scène internationale.En 3D...Omniprésence contre omnipotence….Un super-show avec paillettes et numéros de claquettes.Et au final,ils se sont permis de scier l’Europe en deux.Ambiance...Ce fut une sacré belle journée.…« 23 délégations européennes présentes dans la salle l'ont quittée dès qu'Ahmadinejad s'est lancé dans sa diatribe contre l'État hébreu», a ajouté le ministre français des Affaires étrangères. «Faut-il pour autant renoncer à dialoguer avec l'Iran sur le dossier nucléaire ? Bien sûr que non!» a conclu M.Kouchner…Dialoguer ou vendre?...Sacré Bernard!...Donc,Super-Téhéran a donc fait ce que tout le monde attendait de lui : provoquer un scandale et une mascarade de chafouineries programmée."Au nom clément et miséricordieux,nous remercions Dieu tout puissant ",(ça commençait fort…) "…Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les alliés ont eu recours à l'agression militaire pour priver de terres une nation entière sous le prétexte de la souffrance juive" continue le président  Amadhinedjad avant de renchérir sur le même ton, "…Ils ont envoyé des migrants d'Europe, des États-Unis et du monde de l'holocauste pour établir un gouvernement raciste en Palestine occupée ",et blablabli,et blablabla…Rien ni personne n’a osé interrompre l’islamo-führer dans sa grimpée de rideau…Les délégations européennes présentes à Genève, l'ambassadeur de France auprès de l'ONU à Genève en premier, ont vite quittées la salle sous les applaudissements des délégués des pays musulmans ce qui a donné un sourire satisfait au provocateur iranien qui,après avoir quitté l'estrade a critiqué les occidentaux en jugeant  "arrogante et égoïste" la non-présence de plusieurs pays à Genève.C’est vrai qu’il en avait pour tout le monde…Et comme un piège à cons ne se referme jamais seul,la France décide de ne pas pratiquer la politique de la «chaise vide».Elle reste quand même…Et ce faisant,elle  accepte le paquet iranien.Nul ne peut aller aussi loin dans un concept de collaboration forcée…De son plein gré,Il n’y a que l’autisme hexagonal pour s’exécuter.Et c’est toute la distance qui nous sépare entre les fornicateurs pétroliers et les auteurs de livres «compliqués» que l’on a viré au-delà des mers et frontières…Du pogrom «lémantique»,alors bien évidemment,on ne peut qu'être offusqué du ton employé par le président iranien,mais au travers d’un forum antisémite,et pour l’occase,c'était plus que prévisible...Dommage d’y avoir payer les violons du bal.Et les couacs aussi…Rappelons tout simplement que le monde musulman,dont le président iranien semble être le héros du jour, et avec lui tous ceux(urbi/orbi…)qui lui apportent un soutien mordicus.Un monde musulman abonné au "martyr éternel" et qui n'a jamais jugé utile de condamner la Turquie pour le génocide pratiqué à l'égard des arméniens ni pour son occupation militaire de Chypre depuis 1975, pays membre "à part entière" de l'Union européenne…On pourrait continuer sur le sujet très,très longtemps...Cette conférence au titre évocateur est bel et bien tombé dans le lac,si j’ose dire,et c'est triste pour le pays d’accueil(je le préfère dans son rôle de coffre-fort masqué…),assez gênant pour l’ONU,qui, encore une fois, sombre dans le marasme avec un secrétaire général véritable "punching-ball ",consternant pour les pays européens,mais grande réussite pour les pays musulmans qui,unifiés,ont ridiculisé les occidentaux, qui plus est,chez-eux!...On a les défaites que l’on mérite…De mémoires rapides,l’édition précédente de la «conférence fourre-tout » contre le racisme, la discrimination raciale,la xénophobie et l'intolérance qui s’est tenue à Durban (Afrique du Sud), du 31 août au  8 septembre 2001, fut pire qu’un échec d’où nos diplomates n’ont su tenir les leçons.Trop masos ou trop idiots,on ne sait plus très bien.En tous les cas,surpayés pour le rendement obtenu!...Si pour la première fois, la communauté internationale a reconnu que la traite des Noirs par les Européens avait été «une tragédie dans l’histoire de l’humanité» et qu’elle constituait «un crime contre l’humanité», pas un mot sur l’antériorité de celle pratiquée par les Arabo-musulmans et ses conséquences, notamment la situation des rares minorités noires ayant survécu dans les pays arabes.A Durban – dans une sorte de «syndrome de Stockholm à l’africaine» -, les représentants du continent noir et ceux des pays arabes se sont contentés de mettre en accusation les négriers occidentaux, avec demande de repentance et de réparation.Et pour les «pardon,pardon !»,on vous envoie Ségolène,la voiture-balais…On a pleuré les vieilles lunes : un commerce négrier plus horrible encore que la traite transatlantique...Pourtant, bien qu’il n’existe pas de degrés dans l’horreur ni de monopole de la cruauté – «…dans l’horreur,toutes les idées se valent…»,disait L.F.Céline... - on peut soutenir sans risques de se tromper,que le commerce négrier et les expéditions guerrières provoquées par les Arabo-musulmans, furent pour l’Afrique noire et tout au long des siècles, bien plus dévastateurs que la traite transatlantique. Pour exemple, la seule guerre sainte menée par un chef arabe soudanais, mystique, illuminé et qui se qualifiait lui-même Mahdi (descendant du Prophète), tout le Soudan depuis l’Océan jusqu’en Égypte englobant tous les plateaux de l’Afrique - du Nil jusqu’au Zambèze -, était livré aux chasses à l’homme et à la vente de captifs. Cet espace immense deux fois grands comme l’Europe, certains explorateurs évaluaient sa population au XIXème siècle, à environ cent millions d’âmes. Pour avoir une idée du mal,il faut savoir que ces mêmes observateurs, avaient constaté que pour chasser et enlever de force cinq cent mille individus, il fallait en faire périr près de deux millions d’autres (résistants ou fuyards)…Si les naissances avaient cessé à l’époque, en moins d’un demi-siècle, les régions de l’intérieur de l’Afrique ne seraient plus de nos jours,qu’une solitude dévastée.Les dérives asservissantes et racistes du colonialisme sont connues et largement dénoncées depuis par nombre d’Occidentaux eux-mêmes. Cependant l’on ne peut résumer la présence européenne en Afrique,uniquement à des pratiques «racialistes» et une succession de crimes contre l’humanité.La démarche historique ne s'en trouverait pas éclairée.Car l’on ne saurait ignorer,que ce fut la colonisation européenne, qui mit entièrement fin à la traite arabo-musulmane.L’Europe devenue anti-esclavagiste,ses puissances ont aboli cette ignominie. En outre, la plupart des nations occidentales impliquées dans le commerce triangulaire,ont aujourd’hui reconnu leur responsabilité et prononcé leur aggiornamento, pendant qu’on attend toujours celui des pays arabo-musulmans (Moyen-Orient, Maghreb, Iran, Turquie,Egypte, etc.)…Et l’on pouvait cependant espérer, que les résolutions adoptées à Durban iraient dans ce sens. Mais dans l’esprit, l’acte aussi solennel fut-il,n’était qu’une entreprise fallacieusement orientée,doublée d’une dénonciation sélective. Durban n’a pas donné une vision d’ensemble honnête et objective de la terrible «tragédie noire» passée.Puisque de nos jours encore,beaucoup associent par réflexe,traite négrière au seul trafic transatlantique organisé à partir de l’Europe,des Amériques et qui a conduit à la mort ou à la déportation de millions d’Africains dans le Nouveau Monde.Alors que la traite et le travail forcé des peuples noirs,n’ont pas été une invention des nations européennes.Les Arabo-musulmans sont bien à l’origine de cette calamité et l’ont pratiquée en grand, du VIIème au XVIème siècle, pendant près de mille ans, en déportant près de 10 millions d’Africains, avant l’entrée en scène des Européens…Les blancs,mon cher,les blancs…Au cours de ce douloureux chapitre de l’histoire de l’humanité,qu’il est difficile de ne pas qualifier de génocide de peuples noirs par massacres,razzias sanglantes puis castration massive,chose curieuse,très nombreux sont ceux qui souhaiteraient le voir recouvert à jamais du voile de l’oubli,souvent au nom d’une certaine solidarité religieuse,voire idéologique.C’est en fait un pacte virtuel scellé entre les descendants des victimes et ceux des bourreaux,qui aboutit au déni.Un silence sélectif entourant le crime arabo-musulman envers les peuples noirs, planait à Durban où on s’est contenté de mettre en accusation les négriers occidentaux,un effet de manche rétroactif plutôt réussi pour le bel affrontement  inter-civilisationnel qui se prépare.Un conflit de longue durée à l’issue plus qu’incertaine…Comme en 39,elle tombe pile-poil avec la «Crise»…De «Turban II»,les participants ont tout simplement réussi à occulter le rôle et la responsabilité des nations arabo-musulmanes, dans le martyr des peuples noirs, pendant plus de treize siècles sans interruption…Un certain «rapport GRENOUILLEAU» sur l’esclavage que la député PS,TAUBIRA essaiera de faire saisir,en 2005,et pour négationnisme,par un collectif guyannais,antillais,réunionnais.L'affaire fut levée en 2006,après un bref retour sur la plainte....De cause à effets,comment ne pas évoquer également la loi de la même TAUBIRA,qui vomit tout et n’importe quoi sur le sujet...Et dans un mélange des genres hors-sujet,à Genève,on a même entendu parler de «crimes sionistes» et comble des paradoxes,de solidarité avec les Palestiniens pourtant descendants de peuples acteurs de la traite négrière arabo-musulmane.C’est entre autres,ce qui a perverti l’esprit de cette rencontre,où devaient être étalées,toutes les vérités,responsabilités et complicités sur les traites négrières et toutes les formes de racisme et d'antisémitisme(il n’y aurait que la Licra pour émettre le distingo..).Il est cette fois à espérer que Genève puisse intégrer - comme mémoire humaine -, que les horreurs de l’Histoire,quels qu’en soient la bienpensance,et leurs auteurs,soient bien présentes à la mémoire des victimes.A l'encre rouge.

 - écrit par Michel REYES,en l'an 08 après GZ(Ground Zéro) -

ZEA BLOG.jpg

·        Olivier Pétré-Grenouilleau est le meilleur spécialiste français de l'histoire de l'esclavage. Cet agrégé de 43 ans, professeur à l'université de Bretagne-sud (Lorient), n'a pas peur de bousculer la "bien-pensance". Défenseur de l'histoire globale, il vient de publier un ouvrage de référence, Les Traites négrières (Gallimard), qui s'efforce d'établir les faits avant de faire la morale.