Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 juillet 2010

Le colosse de Maroussi,d’Henry MILLER... : «... tropiques du cosmos... »

img701.jpg

          Le 7 juin 1980, Henry MILLER quittait ce monde sans plus de bruit que l’anonymat dont il incarnait la discrétion malgré les tapages autour d’une grande œuvre lyrique,puissante,et que la censure a maintenue hors des champs populaires jusqu’en 1962....Trente ans qu’aucune commémoration n’interpelle la disparition d’un des écrivains majeurs du XXème siècle. D’ailleurs,MILLER-le-météore,le bonze de Big-Sur, n’y aurait vu aucun intérêt. Lui qui tendait à l’universel pour ne parler que de cela, l’être humain...Et on peut contempler l’abîme qui nous sépare de celui, qui le premier, a inventé le terme «citoyen du monde»(1939)bien avant que les climatistes de la greenpissotière n'en battent le tocsin.

          Après avoir été subjuguer par la trilogie de «la crucifixion en rose» (Plexus,Nexus,Sexus),d'une longue marche d'approche,et qu’il faut décrypter plusieurs fois afin d’en extraire la complexité de personnages ubuesques,d’époques dures et lieux gigantesques,les descriptions hallucinantes d’une Amérique de début du XXème siècle dérapent d’un énorme malentendu de l’Europe intellectuelle,qui ne retiendra qu’une «charge» de plus contre le nouveau monde - grand leitmotiv de paresse qu’embraya la littérature hexagonale dans l’anti-américanisme (primaire) et les dogmes anti-impérialistes (géo-stationnaires).

          Depuis qu’ils s’y sont perdus,si quelqu’un a des nouvelles...

          L’Amérique,les states,les US,les yankees...S’il ne s’agissait que de cela,l’affaire aurait été vite réglée...

          D’après Oscar WILDEon peut résister à tout,sauf à la tentation», alors nos zélotes dorées tombèrent dans le piège à bananes qu’ils écartèrent complètement le phénomène MILLER pour outrages aux «bonnes mœurs» d’un élément particulier de la contre-culture,un «débridage sexuel» transformiste d’entre les cadavres du marxisme et le marivaudage des couches laborieuses. Curieux attelage d’esclaves du plaisir et du plaisir lui-même,le missile MILLER s’éparpilla dans la constellation des hédonistes soigneusement rangée des rayons du «X». L’affaire fut vite entendue et classée comme il se doit en évoquant le puritanisme amerloque et la docte étude de "l'antique",quand il ne fut pas tout simplement tu.          

          Jugement de Salomon contestable,MILLER le pamphlétaire, classieux, sérieux, n’atteint le succès qu’à l’âge de 70 ans( !!!)et l’étiquette de «pornocrate» ne lui convient pas du tout. La littérature ne se nourrissant pas que de bons sentiments, et pourtant c’est ainsi que naîtront les BHL et consort,en douce.     

         Bien,le ridicule n’ayant jamais atteint le fond du tonneau des Danaïdes de nos «nouveaux philosophes», le talent de l’écrivain américain reste entier et son interprétation divine.

1502446479_2.jpg   

      Dans Le Colosse,je note un nombre récurent de phrases portant atteintes à l’abandon des dieux sur l’humanité,et pire même,l’assassinat de Dieu par l’homme ; la conséquence de tous nos malheurs - ce qui ne manque toujours pas de faire grincer les râteliers de nos amis «progressistes» et les crécelles post-communistes de s’agiter dans le vent de l’Histoire. 

         En tirant sur le mince fil d’Ariane des «Tropiques du Cancer-1939,et du Capricornes-1961»,véritables entretoises des crucifixions,on arrive à KEROUAC,FANTE,BURROUGHS,GINSBERG et toute la beat-génération.

         Et si on s’amuse à tirer dans l’autre sens,on ne retiendra que les vagabondages des LONDON,TWAINS,CONRAD,WITHMAN...c'est-à-dire l’implacable «désenchantement-du-monde».Mais,encore une fois,on ne la ramènera pas sur des glossaires typiques et attendus,l’œuvre y paraîtrait,ô combien amoindrie... 

         Et si «le colosse de Maroussi» agit comme un dodécadaire astral équilibrant les énergies et harmonise l'ambiance de la pièce où il se trouve ,il aide surtout à surmonter et vaincre le stress et la tension nerveuse que les scribouillards zactuels de tête de gondoles infligent à leurs victimes, à réduire les angoisses bibliophages, l'anxiété rhétorique de la prostitution de mots fats, l’antidote à l’ennui mortel qu’ils(elles) infligent à leurs lecteurs(trices). Bref,le Colosse facilite la méditation au cosmos de la lecture.

        Toutes les drogues filent sur les pages du Colosse à la vitesse de la lumière,les pulsions les plus ésotériques deviennent aussi palpables que «le visage de Dieu est visible dans le Ciel de Grèce»(dixit MILLER).

        Etant entendues comme closes,d’innombrables pléthores contre l’écrivain-centaure d’une partie allégeant à l’obscénité,ne pouvaient que ricaner bêtement contre la marche triomphale d’un des derniers «satyres» littéraires en liberté.

        Et comme s’il s’agissait d’une Grèce fantasmée jusqu’à l’outrage,on peut chercher désespérément son lot de métreurs,d’anthropologues,d’hellénistes et autres raseurs patentés : "...j'avais marché les yeux bandés, à pas chancelants, hésitants ; j'étais orgueilleux, arrogant, satisfait de mener la vie fausse et restreinte du citadin; la lumière de la Grèce m'a ouvert les yeux, a pénétré mes pores, a fait se dilater mon être tout entier. J'ai retrouvé ma patrie; le monde avec le centre véritable, la signification réelle de la révolution. Aucun conflit guerrier entre les nations de la terre ne saurait troubler cet équilibre...je me suis décerné en silence, debout dans le tombeau d'Agamemnon... (H.MILLER)", les compartiments du Colosse en seraient muets d’étanchéité sans cette forme propre à mélanger les périples du récit en roman,pêle-mêle au dialogue,à la réalité, comme le ferait un jongleur d’assiettes chinoises,en équilibre instable rajoutant sans cesse baguettes et plats à l’infini. Cette veine picaresque - sous l’emprise d’euphorie contemplative tourne vite parfois à une poésie baroque des plus débridées.

         C’est par delà le coup de hachoir terrible du canal de Corinthe séparant la vieille Europe des moments extatiques de l’écrivain de Brooklyn qu’un summum de grâce et une très haute lucidité rédigent cette nouvelle ordonnance de priorités.

         Peu de littérateurs amène son lecteur à tutoyer les étoiles,l’atome et la profondeur du sens...Il faut un courage herculéen autant qu’un abandon total à cette force subjective pour que les verrous sautent l’un après l’autre.        

         VULCAIN en personne n’aurait pu forgé une égale pelote de nerfs frisant les battements du Monde – comme d’entendre la graisse chuintée de l’axe métallique de l’Univers tournant sur lui-même. Mécanique cantique complète,l’irridescence de la surface du Colosse de Maroussi est aussi transparente que la cartographie d’un moule d’écriture cunéiforme trempé d’un argile qui risque de vous construire pour de longues années sabbatiques et de ruptures de banc.

        Ce qui vaut pour l’argile vaut pour l’airain du Colosse à sa plus haute et humble stature de prose onirique rehaussée en une fidèle transcription quasi-tantrique - si telle en est la cause, aux frontons de Lhassa jusqu’aux fosses de l’Atlantide,la traduction de George BELMONT (annoté spécialement par l’auteur dans la préface de chez Stock...)y va de son excellence...,comme de tous les charpentiers du texte,du typographe à l’encre baveuse en passant par la pochette rose à filets rouges-sang, et de sa re-diffusion datant de 1974 dans un format broché très agréable en mains - la sympathie que j’ai eu à le recevoir,absolument intact et bien emballé dans ma boite à lettres fit que je flairais le chef d’œuvre sans l’avoir ouvert !...Ces choses-là se reniflent...Seule,La Poste,malgré l’emballage à bulles,a trouvé le moyen de poser sa morsure sur le côté inférieur gauche. On ne se refait pas impunément...Pas grave.

1502446479_2.jpg

        Evidemment,la lecture du Colosse se boit d’un seul trait,et les pérégrinations de Katsimbalis-le-poête,le fou,le prophète,ou bien les trois à la fois vous recrachent sur le bord de la route, ivre et le sourire de l’idiot du village au coin des lèvres. Comme d’un bon Pommard,vous suppliez la dernière lichette...Mais que nenni mon bon,il va vous falloir continuer le chemin tout seul,le gosier à sec et la tripe nouée au sel de la Terre,ce bon vieux caillou flashé à plus de 130 par les argonautes rigolards du Colosse...

         Henry MILLER,l’égal des poètes et peintres de Montparnasse de 1920, restera jusqu’au bout d’une honnêteté scrupuleuse et fidèle au torrent et déluge qui tombe du bout de ses mains en d’énormes cahiers que forme son écriture massive de passion,d’ironie et d’insolence...

         De l’honnêteté,il ne s’agit pas de la petite vertu en fer-blanc clinquante et conformiste qu’endossent les défenseurs de la Paix,les petits boutiquiers,les sauveurs de baleines et les dévagineurs de thons....non,non,non ; plutôt l’idée fixe et utopique qu’il se fige de lui-même à ses hautes expériences comme d’un haut fourneau,de ses richissimes fréquentations de bohême aussi à la recherche d’un Eden de peintres et de poètes,très très justement,alors que peu de personnalités peuvent s’en donner les moyens sans tomber dans le grotesque et la caricature...Et dans cette Grèce d’avant la seconde guerre mondiale,il y trouve terre de prédilection,même mieux – un état d’esprit :

        «...la Grèce est la patrie des dieux ; ils ont eu beau mourir, leur expérience se fait toujours sentir. Les dieux étaient de proportions humaines (...) Il faut que le monde redevienne petit, comme l'était le monde grec, autrefois. Assez petit pour inclure chacun de nous. Tant que les hommes, jusqu'au dernier, n'y seront pas inclus, il n'y aura pas de véritable société humaine...»

1502446479_2.jpg

         Né en  1891 et fils d’un modeste tailleur de Brooklyn,Henry MILLER n’aura pas connu l’embrasement dernier de la Grèce,mais confirmera cette particularité tant décrite au Colosse ; une falaise inique que pas la moindre bacchanale rédactionnelle,filmée ou beuglée sur les devants de la scène internationale n’entame.

         D’un accord atonal - où je ne sais quel miracle de manies adoubées à l’électronique prenant racines sur le sol grec stérile à la modernité parce que bien au-delà,une belle démonstration qu’il n’y aurait qu’au-dessus de la balafre Corinthienne que les livres s’entasseraient comme de la nourriture et la nourriture comme des livres,d’une façon similaire dont on gave les oies.

         Là où les idées de la philosophie s’amoncellent comme criardes, le bleu de l’Adriatique les peinturlure en boucanières mobiles de cancrelates atteintes de folie intégrale; elles retombent sur le sable bouillant dans le fond de la matrice où peu de voyageurs relient la sarabande infernale.

         Anthony QUIN ,dans «Zorba-le-grec», a su parfaitement transcender le ballet aérien de cette dinguerie panoramique sur les sols arides d’une Crète gorgée d’azur et de révélations oubliées.

         Qu’elles nous soumettent d’une longue et chaleureuse nuit étoilée,

         sillage éblouissant...

         Kolossal,ce «Colosse de Maroussi» !... 

                                    ( - Michel REYES,en l’an 09 après Ground Zéro - )

ZEA BLOG.jpg

22 juin 2009

...EMBROUILLES A KARACHI... : "...14 morts sur ordonnances..."

img669.jpg

UN SUJET QUI FAIT BOUM...: Souvenez-vous. Nous sommes en 1994. La France vient de vendre un sous-marin classique au Pakistan. En 2002, des ingénieurs de la DCN (chantiers navals) partent à Karachi pour finaliser la livraison et effectuer, je suppose, les mises au point. Un attentat tue 11 ingénieurs et 3 Pakistanais. Récemment,une commission d’enquête est constituée dont les avocats des familles viennent de prendre connaissance.S’agirait-il de la réponse du berger à la bergère pour des retro-commissions non versées?...Une manière un peu brutale de la part des Pakistanais de se rappeler au bon souvenir des autorités françaises. 

ZEA BLOG.jpg

07 juin 2009

…les européennes,abstention en masse... : "...l'avion qui tombe à pic..."

charlot.jpg

…Sarkozy a une bien curieuse façon de célébrer les victimes. Par ordre d’importance. Il y a celles que lui sert l’opportunisme de l’info, les avions tombent, les locos déraillent et c’est ce qui fait la part obscure de notre quotidien surpeuplé et insondable. Puis les autres,victimes d’«accidents-de-la-vie»,chômage, revenus insuffisants, gardes parentales extradées, pertes d’emplois, de logements, de santé,etc…A des lieux de la «pipolisation» revendiquée, la parole se tint coîte…La multitude du regard cunéiforme sur un monde,qui décidément,se retrécie,lorsqu’il s’agit d’un même dessein. Ce qui tombe du ciel est béni, féraille comprise…A point nommé, les espaces d’observations ne peuvent se contredire autant pour n’en choisir qu’un,obssesionnel,doté d’un angle supèrieur comme la raison d’Etat…Remugle et voyeurisme de la douleur des familles prise dans leur intimité. Une forme d'obscénité populaire, aussi. Le culte de la victimisation en son curseur détraqué donne la part belle aux non-dits d’une autre forme de crash:l’Europe de l’indifférence aux petites gens et malheur du quotidien. L’amoncellement des misères, petites et grandes, n'inspirent pas les porte-voix du gouvernement, qui préfèrent s'en remettre à occuper les malades chez eux!…Au lieu de respecter la distance déontologique inhérente à leur métier, les médias - comme un seul homme- emboîtent le pas sur ces hypothétiques priorités. Etrange, comme les connivences s’étalent au grand jour…Les victimes, pas toutes, endossent les costards de la respectabilité selon les ordres d’apparence à l’écran…Jamais la presse ne fut autant à la botte du «mieux-disant sociétal»…

rsf.jpg

C'est d'actualité, voici quatre ans aujourd'hui que le peuple Français refusait clairement de donner carte blanche à cette Union européenne totalitaire qui petit à petit transforme notre continent en un ersatz de ce que fut durant plusieurs décennies le sort de nos voisins de l'Est de l'Europe dont, ironie du sort, ils sont ceux qui sont le plus demandeur de cette UE cadenassée par les technocrates bruxellois, ça leur manquait peut-être ce dirigisme à la soviétique…Une poignée de jours nous sépare de supporter, à nouveau, le rejet de 2005,comme rats de laboratoire d'une Europe fédérale, puis comme numéros anonymes de nations empilées par un gangs d'apatrides. La constance têtue que le «plus gros» ait  été fait, plus de 15 000 lobbyistes envahissent Bruxelles, non pas pour se plier aux règlements du Parlement,mais pour fléchir cette dernière à leurs propres lois. Dans ce temple de marchands high-tech, curieuse façon de concevoir le droit et la légitimité; ce qui est pire que tout ce qu’aurait pu imaginer l’esprit déviant d’un «nonniste» acharné…MAIN SUR LE CŒUR et rétribué assez fortement par les citoyens, aucun député jure ses grands dieux qu’il en croque…Larmes de crocodiles et foi de charbonnier,nous sommes loin des propos «humanistes» du père-fondateur MONNET, qui doit se retourner dans sa tombe fédérale…Pendant ce temps, les agriculteurs et travailleurs délocalisés immolés sur l’autel de la mondialisation attendent des réponses qui ne viennent pas. Ceux-là - pour le Président- seraient les victimes indésirables d’un système qu’ils comprennent «mal».Autiste jusqu’au bout,on ne voit pas bien les sorties de crise sacrifiant 25 000 000 européens-chômistes. C’est ce qui s’appelle cultiver le paradoxe, cher à nos zélotes jansénistes du «tout-est-possible»…Expansionniste à l’extérieur, protectionniste à l’intérieur, une fois passée la frontière belge le discours des ministres change…Ce qui présage, en dehors de la confusion mentale, d’autres victimes du mix européen. Les ilots émergents sont  ces  « îles Caïman» autoproclamées de la nouvelle finance loin de leurs commanditaires. Sans constitution préalable, le bazar tourne entre gens concernés. Du fait qu’elle n’en eut point besoin, de constitution…Et pour se remettre en mémoire ce fameux dimanche où le ciel est tombé sur la tête de plusieurs milliers d'euro-béats qui s'attendaient à un raz-de-marée en faveur de leur constitution bidonnée, les Français ont dit NON, ce qui, hélas, n'aura pas empêché par un coup d'État institutionnel passé comme une lettre à la poste, le président Sarkozy de dire OUI et surtout d'imposer à l'ensemble de nos parlementaires ou presque de le suivre quasi religieusement.
Dans le camp du NON,nous avions été nombreux(70%)à la pointe du refus de cette abomination et alors que dans moins d’une semaine mes compatriotes sont appelés aux urnes, il me semble opportun de dire qu'il fasse sans hésiter voter pour les listes présentées par des non-parlementaires à l’Europe(il y en a…,)la législation et la mémoire ne peuvent être étouffer à si bon compte;le président de la Tchéquie a présenté ses vœux mortifères à la Guilde.Les médias ne s’en sont pas vantés…L’empereur à talonnettes nous a laissé son cynisme et un dégoût, voir une stratégie abstentionniste et une propagation à l’abstinence à ses propres dérives...Chacun prendra ses responsabilités…Des oui-ouistes,leur plus mauvais avocat fut la presse télé...De-ci,de-là,quelques tentatives de réhabiliter le mariage de Superman et de Pétrouchka,nées à l’intèrieur de l’espace Shengen...Difficile de planquer le reste : magouilles,escroqueries,violences,spolliations,censures ; l’«euro-béotien» possède son propre comptoir de réflexions...Il y a des limites ou au-delà on vous prend pour un demeuré.Sceptique,certes,mais méfiant,encore plus…Pour le reste,souvenirs de 2005.Flash-back historique:  «… Et bien voila, les Français ont voté, ils l'ont fait en masse, remplissant les urnes d'une façon admirable, avec un enthousiasme certain et une forte participation, 70 % : il faut dire que l'enjeu était important. Ils ont votés en connaissance de cause, puisque depuis quelques semaines, outre le fait d'avoir réceptionné dans leur boite au lettres un exemplaire du projet constitutionnel parfaitement illisible et son explication engagée, ils ont été abreuvés à longueur de temps par les appels du OUI( forcément les meilleurs puisque le vote positif était obligatoire)et ceux du NON( de dangereux souverainistes,royalistes,voir des post-fascistes! ).Heureusement, ils ont écoutés les derniers nommés, ils ont compris tout ce qu'il leur aura été dit sur les dangers que cette Constitution allait apporter à notre pays (délocalisation accentuée,paupérisme urbain,perte d'identité et de souveraineté,entrée de la Turquie dans l'Union, etc). Une majorité de nos concitoyens(87 % ) s'est donc exprimée, renvoyant Chirac, le gouvernement Raffarin, 90 % des parlementaires Français, Hollande et ses alliés dans les cordes en rejetant avec force ce projet de Constitution Européenne.Puis se sont les Néerlandais qui ont balayés à leur tour ce projet en votant négativement à 61 % rejoignant ainsi le peuple français, demain ce sera le Luxembourg et le Danemark et la Pologne qui devront choisir. De toute manière, le dernier gros morceau que Bruxelles devra digérer avant de pouvoir engager le processus de destruction de notre civilisation en hébergeant des doctrines et des obédiences louches(car ne nous y trompons pas les eurobéats le sont toujours autant!)sera le Royaume-Uni dont les sujets doivent s'exprimer en 2006. Mais connaissant la roublardise,la malice et le flegme éternel de nos voisins(perfide Albion !),d'outre-Manche, même s'il est probable que le projet soit rejeté,ils obtiendront une dérogation pour demeurer dans le groupe sans avoir à supporter l'application de tel ou tel traité comme ils l'ont fait pour Schengen et pour la monnaie unique, ils l'auront pour celui-ci!L'Angleterre aura son statut particulier:l’éternel sauf-conduit..Sur le plan intérieur, Jacques Chirac a réagi immédiatement au résultat du référendum, il a viré son Premier ministre de 3 ans, Jean-Pierre Raffarin pour le remplacer par le tandem de choc Villepin-Sarkozy, il y a pas à dire, ça va changer ! Les Français attendaient autre chose, mais Chirac n'est pas le clone du de Gaulle «résistant»,mais de celui «abdicard» de l’Algérie...Devant la Palestine,il en embrasse le sol, s’excuse et se répand sous la forme pacifique de la marionnette VILLEPIN à l’ONU (la honte nous en reste gravée,à jamais…).Il a placé à Matignon un homme du sérail, une créature chiraquienne couplé,par cooptation, à un ambitieux qui n'a d'autres objectifs avoués – « ,et pas que seulement devant la glace… » - que de le remplacer à la présidence de la République. Les citoyens ont eu tout le loisir,depuis deux longues années, de juger,...sur pièce.".Fermons le banc...

rsf.jpg

UN PLAN B…

…Que va-t-il se passer maintenant en Europe ? Y aura-t-il un plan B ? Un plan qui consiste tout simplement à refaire voter les Français ? On l'a vu en 1992, les quelques nations qui avaient osées résister au vote obligatoire du traité de Maastricht se sont vues opposer de voter de nouveau et ce, tant que le résultat escompté par Bruxelles n'a pas été majoritaire. Le plan B est donc possible, voir certain quoiqu'en ait dit les oui-ouistes durant la campagne, à moins que les autres pays qui ont déjà ratifiés le texte (Espagne, Italie, Allemagne, Estonie, Autriche...)décident de mettre la France et la Hollande de côté, de faire leur Europe et de voir courir. Ce qui serait une erreur!...Car contrairement à ce qu'à dit Jacques Chirac avec mépris, un Chirac qui a apparemment renié jusqu'à la dernière virgule son célèbre appel de Cochin de 1977 : «…, nous, opposants à la Constitution, ne sommes pas des anti-européens. Nous ne sommes que des opposants de la construction actuelle de l'Europe…Nous voulons voir les pays d' Europe réunis au sein d'une confédération des nations européennes,qui prenne en compte la souveraineté des peuples et des Etats, une Europe européenne, fière de sa civilisation, retrouvant et reconnaissant ses valeurs et son héritage historique catholique, tout en demeurant une société laïque(de loi 1905). La confédération européenne est possible, si les technocrates bruxellois, les eurodéputés et les " maîtres" de l'Europe acceptent de se remettre en cause, de revoir les fondations de l'Europe.D'accord pour que les nations mettent des moyens en commun dans certains domaines, et il y en a beaucoup, mais NON à la disparition des nations souveraines au profit d'un Etat supranational à tête multiple!...»…Ce début de semaine 2009 aura été chaude dans les états-majors des partis politiques dit de gouvernement, la valse des sièges ne fait que commencer. Journées sombres également aussi bien à l'Elysée(à Matignon où Raffarin  faisait ses cartons, bientôt remplacés par ceux de Dominique de Villepin,Sarkozy ministre de l’intérieur à vie,etc…,)et l’occasion de se débarrasser d’un FILLON trop gênant,populaire dans les sondages…Journées d'enfer aussi dans les rédactions de la presse écrite, des stations de radio et de télévisions qui se sont pratiquement toutes engagées, et bien souvent avec une arrogance scandaleuse, en faveur du traité 2005.Le fameux droit à l’objectivité de la presse?…Le «droit-de-réserve» du Grand Cirque ne faisait que commencer!...2007-2009,une parjure et un déni du peuple français et de ses choix se sont répercutées dans l’ombre de cette presse aux ordres pour déboucher("Sarkozy,je te vois!"),finalement,sur un avenir Orwellien et ses tentatives de museler(HADOPI,LOPSSI)un des derniers espaces de liberté,le Net.Mais n’est pas Machiavel, ni Talleyrand qui veut, l’onde de choc peut encore traverser les résultats de dimanche prochain…D’un vote-sanction,d’où notre Président tirera quelques victoires - il nous en donne l’habitude- ,on pourra dire que l’Europe se sera construite,tout d'abord CONTRE les citoyens et leurs voeux,puis sur le terreau d'une paresse intellectuelle - issue de la dictature éponyme - qui consiste à dire "amen" à toute idéologie mondialiste sans en observer les faits ni les répercussions immédiates.Les incantations des «immigrationniste » détonnent de la réalité de terrain,(quartiers infiltrés de narcos-traffiquants,pègres et violences:la «babel-langue» d’un foutoir commun…).Sur l’immédiat et même si l’on a saccagé honteusement la douleur et la vie privé des familles des supplicié(e)s du crash d’avion dernier,la gomme médiatique,dans les semaines qui viennent,va se surpasser…(Michel REYES,an 08 après Ground Zéro

02 février 2009

...COMMENT SE FAIT-IL QUE MIDI-LIBRE CENSURE MES COMMENTAIRES?..." : "je ne cautionnerais pas plus longtemps un système de tartuffe..."

thumb_img475_6.jpg

,et j'engage d'autres blogueurs à faire de même... 

nous ne sommes pas QUE les faire-valoir d'un journal politisé 

dont les contours s'affirment de plus en plus. 

"chacun sa merde",me direz-vous. 

Mais celle-là pue particulièrement. 

Gargarisez-vous de la bien pensance,messieurs les censeurs, 

"votre sens de la politique, 

c'est du pipeau!". 

Alors bon vent!

29 décembre 2007

AL GORE,PRIX NOBEL ... : "...l'automne à Pékin..."

medium_20Gore.3.jpg
 LE NOBEL,INVENTEUR DE LA DYNAMITE ,TOURNE AU PETARD FOIREUX...:

...Tout ça pour un film bidonné au morphing par Photoshop?...faut pas charrier,c'est une attribution partisane..Les Prix Nobel en ressortent ridiculisés,et désormais ils ne sont plus crédibles!...les écolos,en dépit de toute rationalité,commencent véritablement à nous envahir,et la tendance "greenpissotière" va devenir intenable...les obscurantismes qu'ils représentent sont des véritables dangers pour la planète...De cette décision molle,à bout d'un système "socialiste" féminisée,castrateur,et culpabilisateur à outrances,les suédois débandent et abdiquent...Ca ne m'étonne pas...(Donc m'en fous,ce soir,je suis à donf' devant le rugby,allez CHABAL et les autres!...)

medium_mar_bigbrother.4.jpg

 

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007(cliquez en haut,a DROITE,ALBUM PHOTOS)

Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
medium_ROSE_INVERSEE.3.jpg

 

26 novembre 2007

CULTURE TELECHARGEE,ABONNEMENTS CONFISQUEES... : "..encore de nouvelles menaces de sarkozy sur les libertés individuelles..."

718dc88cec4b7922555f5b15b2660182.jpg …LE FLEURON DE NOTRE « CULTURE »EN PLEINE ACTION…
 10 vérités qui dérangent l'industrie du disque ! 1. Lorsqu'un consommateur achète un CD 16 euros, moins de 1 euro revient à l'artiste créateur de l'oeuvre. 2. L'industrie du disque a mis 10 ans à accepter de vendre de la musique sans DRM sur Internet, et seule EMI s'est pour l'instant pliée à cette demande continue des consommateurs. 3. Le droit d'auteur qui maintient un monopole de droits pendant 70 ans après la mort de l'auteur n'a aucune justification sociale ou économique, elle paralyse le renouvellement de la création au profit de l'exploitation continue des fonds de catalogue les plus populaires. 4. Les artistes-interprètes n'ont jamais eu autant de public dans les salles que depuis l'avènement de Napster. 5. AllofMP3.com a mis en évidence qu'il était possible de vendre de la musique aux internautes pirates, à condition de trouver un point d'équilibre entre l'offre et la demande. 6. La lutte acharnée contre les éditeurs de logiciels de P2P commerciaux comme Napster, Kazaa ou eDonkey a provoqué le développement continue d'offres de P2P libres et open-source avec lesquels il est impossible de négocier des accords de distribution légale. 7. La lutte contre les utilisateurs de logiciels de P2P libres et open-source favorisera le développement d'offres de P2P sécurisés et anonymes qui rendront la lutte très complexe et coûteuse voire impossible. 8. Le développement du piratage des chansons sur Internet n'a pas été contrebalancé par une politique de revalorisation de l'objet CD vendu en magasin (supermarché, fnac, etc-OLIVENNES PATRON EXPERT, JUGE ET PARTI,...!). Au contraire, il y a eu une accentuation de la baisse de gamme et de la baisse des prix avec des boîtiers standardisés sans saveur. 9. Alors que toute l'histoire du développement du web montre une tendance générale à faire de l'internaute le premier promoteur des contenus, l'industrie du disque a refusé la licence globale qui visait à accorder aux internautes les mêmes droits et les mêmes devoirs (de rémunération) qu'aux stations de radios, les promoteurs traditionnels. Elle garantissait un nouveau canal de revenus à la filière musicale. 10. Le rôle des maisons de disques dans la chaîne de création et de distribution des œuvres tend à se réduire à peau de chagrin, et c'est au fond ce qui les encourage à porter plainte aveuglément contre leurs propres clients. Pour résumé : allez voir vos artistes sur scène et Boycottés ceux à cotés du rayon lessives!!! dfender.

27 octobre 2007

...RUGBY:INCOMPREHENSION... : "..."fatigué",j'le crois pas..."

medium_SPARTE_005.3.jpg Xerxés a gagné,comme dans la légende.Ca fait mal…Très mal.
Samedi 13,tout avait très mal commencé...Il y avait cette endive de CHAZAL-journaliste sur TF1 annoncée le match d’un ton monocorde,presque d’outre-tombe, DE CE QUI AURAIT DU ETRE UNE FÊTE !...Et puis cette déclaration finale de BEAUXIE « …fatigués »… »…Merde et re-merde,des athlètes taillés comme çà,fatigués?...sept jours de récup'!..Une demi-finale à jouer…La motivation,elle EST-là,non ?...C’est un secret pour personne,le problème c'est LAPORTE et surtout MAZEAU(j’aime pas c’mec…)...Après la victoire du pack sur les BLACKS,LAPORTE est resté cool,mais MAZEAU a commencé à casser les bleus dans les vestiaires(vu un reportage...)du style :"vous allez pas vous la péter MAINTENANT!,etc...".IN-CRO-YA-BLE!...PUIS la sélection d’entrée débile de LAPORTE : pas d'atout-maîtres dés la 1ère mi-temps(toute la FORCE sur le banc:MICHALACK,CHABAL,DOMINICI,etc),et je me suis dit :"si on se prend 7 à 9 points dans la gueule,kess kon fait?...".Ca a pas raté,on s'en est pris 5 sur un contre et un engagement foireux...Il faut être honnête,les anglais ont joué "moyen",...et sur nos fautes,le coup classique…Trop d’espace à WILKINSON …Les points se sont engrangés:plaquage trop haut,contres à répétitions,mélées non-maitrisées(2 fois à 5 mètres des buts anglais,re-merde!..)MICHALACK n’a pas arrêté de jouer au pied,alors que çà passait pas...On tombe les favoris et on bute sur des minables?...Je suis déçu pour CHAB',il méritait mieux que çà...BRAVO à un BETSEN irréprochable,qui doit l’avoir «amère»…Incompréhension totale...Trahison.Tout çà parce qu’on est trop CON pour diriger quoique-ce-soit…Putain,ce pays n'est qu'une machine à perdre...

Ecrit par : michel REYES | dimanche, 14 octobre 2007

 

 

 

 

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007(cliquez en haut,a gauche)

medium_img475.7.jpg 
Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrhées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
medium_images.14.jpg 
RECORDS 2007

 

17 octobre 2007

RUGBY POUR LA FRANCE... : "...Taïau!...Taïau!...v'là le bestiau!...Vendredi-soir,LA REVANCHE!..."

medium_SANGLIER.gif GRRRRRRRRRRRRRRRR !