Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 mai 2008

...RENDRE A CESAIRE... : "... dans le politiquement correct,ça va pas l'faire..."

7d256a8d40ac30bc48862d63d5c89bcf.jpg

...Écoutez le monde blanc
horriblement las de son effort immense
ses articulations rebelles craquer sous les étoiles dures
ses raideurs d'acier bleu transperçant la chair mystique
écoute ses victoires proditoires trompeter ses défaites
écoute aux alibis grandioses son piètre trébuchement
Pitié pour nos vainqueurs omniscients et naïfs !...

- CESAIRE (retour au pays ...)

« ...C'est bien une civilisation entière que l'on tente de faire crever : celle du "blanc" contemporain...on reprend le crin-crin de l'esclavage et on tente de lui coller toute la culpabilité du Monde possible...Merde, que je sache, CESAIRE bouffait confortablement dans la gamelle du "blanc", non?...Prof, maire, député, proche des présidents et de la politique plan-plan,bref de la race des "opprimés",disait-il!(... assez gonflé pour s’en plaindre...N’y avait-il pas plus mal loti que le poète ?...).cette double hypocrisie ralliée à la cause identitaire, communautariste, pour ne pas dire RACISTE, cache une piètre qualité poétique - avis d'experts plus qu'éclairés et nombreux sur ce domaine...QUI faut-il distinguer, l'homme politique ou le poète?...,une lettre d'introduction de BRETON et le voilà  «nègre fondamental»(dixit BRETON…) ..."césairisé", on en oublie que le surréaliste impuissant conseillait de "tirer sur la foule, au hasard...",comme un geste absolu de dévotion à la noble cause de sa poétrie de bas-étage, sanctuarisée par le terrorisme intellectuel issu de 68,transformé dernièrement en mandarinat de l'édition...Puis vint la section idéologique du PC, rattrapage in extrémis et dénonciation de la « Stanalisation »  du parti et de ses "oublis" de l'Histoire(100 000 000(millions) de morts, disparus dans les camps, goulags,  pogroms...),et voilà "Aimé,le mal aimé…" tirer la barre à droite chez CHIRAC, GISCARD, etc ...Mais l’homme blanc européen est «foutu», «nazifié», «exploiteur» :un grand pan de la repentance quémandée, souhaitée, fait son apparition avec Aimé CEZAIRE,SENGHOR…Illusions, prophéties et sentences font leurs apparitions sous formes de pamphlets, poèmes ou les tropes de l’homme blanc sont ridiculisées, caricaturées à l’extrême…A battre la cloche dans les rues de l’anticolonialisme, les résultats risquent d’en être contreproductifs, à n’en pas douter…L’huile sur le feu et l’extincteur d’une providentielle opposition qui n’en demandait pas tant tombent dans l’escarcelle de leur propagande de fond…Mais rira bien qui rira le dernier, les problèmes restent….Et si la patate chaude saute de mains en mains, la question d’une «solution finale » se profile : qu’est-ce qu’on fait du « blanc »?...
Malheureusement, SARKOZY, tout en rechargeant son karcher, renâcle aux sirènes de la reddition spontanée à la "négritude",à la «repentance»,système odieux permettant d’endosser les crimes du passé sur les épaules de la descendance  … -  pas question de considérer les citoyens de la Rép. en spécificités catégorielles! Tous français, ou dégages!...la République,un rempart et peut-être le dernier…Bien vu, mon bon, à l'heure ou le Chinois "accuse"(avec les moyens s'entend...5000 chinois voués au "patriotisme national" dernièrement, sur les Champs, tentent d'agenouiller Robert MENARD, des fois que ce dernier révise sa copie et affirme ne pas avoir vu ce qu'il a vu...Compliqué, mais simpliste pour la bienpensance gau-gauche française.
19ab795a5555d4fd59548484999077f3.jpg

...Gentils noirs et méchants blancs, on a du mal à passer à la couleur...Mais tout ceci vend de la lâcheté et du TGV(en Chine et à bon compte...)pour presque pas un rond. Et si la pirouette finale impose que le Tibétain est un salopard qu'il faut exterminer également, et bien c'est sans complexe qu'on le rajoute dans le panier de la ménagère...Alors je dis, bravo le parti socialiste, bravo le parti communiste. Vive BESANCENOT et sa révo-ethnique, qui nous expliquera que les "blancs" n'ont pas été "bons" dans l'Histoire, et qu'ils méritent de crever EGALEMENT et LEGALEMENT avec les enfoirés de tibétains et de TOUT ce qui se met en travers du communisme international(qu'importe le flacon...).Debout les "damned" de la Terre, foutons CESAIRE au panthéon, pas pour y entrer, mais pour qu'il n'en sorte plus...Malgré quelques reditionnistes (Jaurès, Monnet...),sa place est réservée...Le CRAN demande une plaque, déjà...Tout le circus de la "sociale démocratie" va se mettre en branle, puis suspense,...la dépouille de CESAIRE retourne à la MARTINIQUE, là ou le poète faisait un carton - puis,funérailles nationales à double représentation:samedi la gauche,dimanche la droite(!!!)...pour un universel,drôle d'hommage séparé...un conglomérat d'aigreur lui réserve un bel accueil(quand il s'agit de casser du "blanc" et de caser du "nègre",y a pas d'soucis..),mais ouf, nous voilà sauvé, il n'y aura pas de transcendance panthéonomique mais une reconnaissance ETERNELLE, qui avec SENGHOR avait inventé le concept le plus raciste qui soit...,exemple conchié de la "négritude",l'apanage d'un monde noir et sans partage(PSF :Populisme Sans frontières ni couleur de peau, les POUJADISTES là-bas aussi font leur job…)..."PAINT IT BLACK",chantait les STONES en 66...En 2008,la couche de fond commence à prendre...reste mon poète, bien à moi, Léo FERRE, qui en la matière susurrait ironiquement:
"...je suis un nègre blanc qui se fait chier à bouffer du cirage, parce qu'il en a marre qu'on lui dise "sale blanc"!..."

e78e02bb47bb244503c591eb656d520b.jpg

medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008

...LA LITTERATURE COMME MACHINE DE GUERRE... : "...autopsie de nains sur un faux mage sans tête..."

MISE EN GARDES :…seront poursuivis IMPITOYABLEMENT en justice,les commentaires à caractères racistes, homophobes et discriminatoires en atteintes à la vie privée…vous n’êtes pas obligés de me lire,de même que je ne suis pas OBLIGE de VOUS lire…Donc,modérez vos propos,ou vos traces d’IP nous amèneront devant les tribunaux…Sachez que,dorénavant,la liberté d’expressions se déroulera conformément à la loi sur informatiques et libertés 1978,réf:2004…Michel REYES

1dc1f0606f304bfe5f82cf1786071d7f.jpg

MAURICE G.DANTEC :…« …Le texte « la littérature comme machine de guerre », que je désirais au départ vous exposer en préliminaire, a été écrit au début du siècle. Si j’avais pris la décision initiale de le présenter c’est qu’il m’a servi à l’époque de bilan pour le travail spécifique que j’avais essayé d’accomplir en tant qu’écrivain, durant la décennie précédente, mais en fait, plus qu’un acte terminal il s’agissait d’une « plate-forme » susceptible de m’aider, précisément, à « dépasser » les limites que je percevais alors à peine dans l’herméneutique deleuzienne, tout en sachant fort bien que pour « dépasser » quoi que ce soit, il faut au minimum se maintenir à sa hauteur, en tout cas en termes d’exigence.Ainsi, il me permettait de concevoir mon regard sur ma propre production passée non pas comme l’archéologie d’un monde mort, mais comme la mise en mouvement d’une pensée qui me serait singulière.
J’ai néanmoins décidé d’agir différemment et de décrire, à l’heure d’aujourd’hui, sept années plus tard, là où cette « plate-forme de lancement » m’a propulsé, tout en remontant au point d’ignition originel, quand la mise à feu a eu lieu.Lorsqu’on m’a demandé de participer à ce cycle de conférence de l’Acfas j’ai immédiatement accepté. Trop vite, peut-être.Il m’est rapidement apparu qu’en tant qu’écrivain il me serait parfaitement impossible d’écrire quelque exégèse que ce soit concernant Gilles Deleuze et son travail. Non pas que ce travail soit abstrus, et incapable d’être explicité, ni même parce que je ne suis pas un universitaire, un analyste littéraire, un critique. L’objection principale tient en ce que je suis, par conséquence, un praticien. Un praticien de la littérature : ce qui signifie que je suis un vampire. Je me nourris insatiablement de tout ce que le Monde Créé est en mesure de m’offrir, et je ne suis pas en reste concernant les domaines de l’Invisible.Je ne peux donc que très difficilement parler de Deleuze parce qu’en fait, comme bien d’autres victimes de mon cerveau-estomac, c’est Deleuze qui, parfois, parle en moi. Je l’ai dévoré, digéré, métabolisé, sans la moindre métaphore, et de fait il s’est retrouvé mêlé à une foule d’âmes qui n’ont eu de cesse, je pense, de le surprendre, comme Léon Bloy, Joseph de Maistre, Hans Urs Von Balthasar, Sainte Thérèse d’Avilà, ou Bernanos, mais aussi des proches : Kafka, Nietzsche, Pasolini ou Duns Scot.je ne peux parler de Gilles Deleuze que comme d’une machine littéraire de 3e espèce. Je ne peux parler de Deleuze que comme singularité des singularités, ce qu’il a été dans ma vie, et ce n’est pas un hasard, dieu stupide auquel je ne crois pas, si l’on peut, me semble-t-il, le « cataloguer » comme le grand philosophe de la singularité au XXe siècle.Aussi ce que je peux dire de Gilles Deleuze et de son travail c’est le récit singulier de ma « rencontre » avec cet être, et ce devenir, ce que je peux essayer d’évoquer c’est comment la réalité se détecte à quelques signes aux limites du visible : philosophe de la singularité, au milieu d’un monde qui avait évacué la toute première d’entre elle, Deleuze ne fut pas une « influence philosophique » pour moi, il fut une rencontre frontale avec le réel, sans apport de la moindre dialectique, il fut une collision, à distance, dans le temps et l’espace, entre deux cerveaux et donc probablement l’émergence d’un troisième « organe » à leur (dis)jonction inclusive.

294e8b22218129fdaf2c2fe8244adb0f.jpg

(w.burroughs)

Diagramme diachronique :

1975 : Heldon, Nietzsche, Philip K. Dick. En 1975, j’ai seize ans, je viens de découvrir Philip K Dick, Burroughs et Ballard, pour ne citer qu’eux. Je commence tout juste la lecture du Gai Savoir, trouvé dans la bibliothèque maternelle, avec Ainsi parlait Zarathustra. C’est le moment où la culture hippie se voit contre-attaquée par la réaction punk, retour à l’énergie sonique de l’électricité, glam plastique, antinaturalisme, utilisation machinique et militaire de l’électronique. Je tombe sur un album nommé « Electronic Guerrilla », référence directe à Burroughs, le nom du groupe : Heldon, est tiré d’un roman de Norman Spinrad, « Rêve de Fer ». Un des titres est visiblement influencé par « Ubik », de Dick. Au dos de la pochette, des aphorismes d’un certain Klossowski, une phrase d’un certain Gilles Deleuze, et le titre « Le Voyageur » tiré de Nietzsche, lu par ce Deleuze sur fond de mur électro-acoustique. C’est le nexus primordial, où tous les éléments, sans être forcément actualisés, sont cependant co-présents.

1977 : L’Anti-Œdipe.
Lecture cataclysmique. Enfin une authentique « critique » du capital et de la technosphère qui ne doive rien à Guy Debord et sa clique, pas plus au marxisme orthodoxe, ou aux sinistres requiems de l’extrême droite socialiste, ou de l’extrême gauche nationaliste, sans parler de leurs pathétiques hybris. La lecture de l’Anti-Œdipe en cette année plus que singulière, initiée par la découverte de Deleuze à travers l’expérience du rock’n’roll, ne tient pas non plus à je ne sais quel effet de coïncidence liée aux lois de la stochastique. Alors que les concepts mutants de l’inconscient machinique et du corps sans organe font l’effet d’une déflagration dans mon cerveau d’adolescent tardif, la musique initiée par Richard Pinhas prend sa forme définitive au cœur d’un contre-mouvement productif qui décide de plonger le monde de la musique électrique dans sa propre vérité : sidérurgie sonique passée au générateur nucléaire, punk-rock/cold-wave, la déferlante ne vient plus d’un point localisé, San Francisco ou Liverpool, elle est déterritorialisée d’emblée, elle surgit simultanément à New-York, Londres, Paris, Bruxelles, Berlin. En ces années où le nihilisme et son cortège d’absurdités criminelles, et terriblement inesthétiques, semblait avoir englué à jamais les esprits, ces quelques mois de 1977 où la collision eut lieu allaient probablement déterminer tout le reste de mon existence. Une mise en perspective désorbitante de la machine inconscient et de la machine sociale, du corps-cerveau et du monde-organe, la redéfinition des concepts de territoire, de carte, de diagramme, de programme. Une redéfinition de l’homme, comme tension infinie entre Un et Multiple, une redéfinition du capital comme échange non plus « symbolique » mais réel entre les machines de l’inconscient schizoïde et celles de la Technique-Monde, entre les processus des configurations sociales et la définition asilaire du malade mental. Une sorte de scholastique non théiste et pourtant non dialectique, imprégnée de la phénoménologie d’un Husserl, mais aussi, nous le verrons, de concepts fondamentaux remontant à la patristique la plus haute. Quelque chose était en train de se produire.

c5b287f98754ef1fb10126e3fd9d3492.jpgdeleuze




1980-1990:MILLE PLATEAUX,IMAGES MOUVEMENT,différence et répétition...Les années 80 sont les années du Mitterandisme, des idéologies néo-humanistes, de la grande illusion culturelle et de la récupération, plutôt efficiente, des œuvres de Gilles Deleuze pour des « causes » politiques diverses. C’est l’époque où, dans la solitude des vrais penseurs, Deleuze s’oppose violemment à Foucault et Derrida au sujet de la «Palestine», conservant avec le Peuple de l’Ancienne Alliance une complicité intellectuelle et sans doute historique que d’aucuns taxeront très vite de « sionisme », autant dire « fascisme », mais qui me semble quant à moi évidente quand on le lit sans les lunettes des nouvelles orthodoxies : Deleuze, comme Spinoza, est un excommunié potentiel. Ni matérialiste ni idéaliste, on essaiera sans trop de réussite de le caser avec les déconstructionnistes, tout comme avec les constructivistes, alors que sa pensée est perpétuellement en mouvement, et qu’elle échappe de fait à toute prison dogmatique universitaire.À cette époque, Deleuze disparaît par intermittence de mon écran radar. Je continue de le lire mais je suis en train de traverser la première époque du chômage à grande échelle, du rock devenu politiquement correct et subventionné par l’État, de la violence urbaine, des drogues dures, du sida. Après avoir été un prolétaire de la musique, puis de la publicité, la 1ere Guerre du Golfe me précipitera dans les bras de l’oisiveté et de la dépression, c’est à dire dans ceux de la littérature.

1997-2000 : Heldon/Richard Pinhas.
En 1997, un après midi de printemps, je reçois un étrange coup de téléphone. Dans un premier temps, je crois même à une blague. Un certain Richard Pinhas demande à me parler.
Richard Pinhas est l’homme qui a fondé Heldon en 1971. C’est lui qui a travaillé avec Spinrad, Dick, et Gilles Deleuze ! Il vient de lire les Racines du Mal, me dit-il, il pense que nous avons au moins des choses à nous dire. Plus de 20 années ont passé entre mon écoute de son premier album et ce jour particulier.
S’ensuivra une rencontre qui, telle la collision entre deux engins volant à haute altitude, nous conduira, chacun, et ensemble, sur une trajectoire balistique qui nous poussera à redéfinir notre rapport à Gilles Deleuze, à la littérature, à la musique, au concept de machine, d’individu, à la notion même de pensée. L’album d’Heldon, « only chaos is real », auquel je participai avec Norman Spinrad, fut le moment d’ignition de la fusée. Il fut conçu par Richard comme le dernier de ses disques à paraître sous ce nom. Acte terminal, il était surtout un acte refondateur.
Il s’ensuivra un projet singulier qui consistera non pas à « mettre Deleuze (et Nietzsche) en musique », mais de faire de cette musique le « reboot » de leurs théories. Pas même un analogon, mais une REPRISE.

a39ad33b937316526b326fc69c69aa4f.jpg

michel REYES:(1992- hommage à VAN GOGH)81X100cm.Paillettes,huile/s/toile.

...1999-2003: Schizotrope fut l’émergence d’une singularité à la (dis)jonction opérée par Richard et moi. Un mur de boucles électroniques, produites par une guitare passant au travers d’une série de processeurs sonores, créait en quelque sorte le « corps plein », en mutation métastable, du texte que je serais amené à lire. La voix se devait d’être non pas le vecteur rationnel du signifiant, disons pas uniquement, et même : surtout pas avant tout, car comme dans toute véritable aventure de rock’n’roll elle serait considérée comme un instrument parmi les autres, une source sonore intégrée à la machine, comme les autres. La voix, la Parole, créerait l’injection des machines littéraires sur le corps plein du son-cosmos. La musique-corps électrique, la voix-machine humaine, tout était là. Il était hors de question que nous produisions une sorte de pensum scolaire vaguement accompagné de musique techno. Nous avons expérimenté plusieurs formules musicales en trois albums, entre 1999 et 2003. Chaque entreprise n’était animée que par un seul but : non pas « illustrer » d’une manière ou d’une autre les textes de Deleuze qui seraient lus, mais faire de cette « machine de troisième espèce », humano-machinique, cyborg, audiotextuelle, une authentique reprise de ses théories, comme centre pivotal de tout ce qui serait produit.

d94d46d150d850ea45182328952e7022.jpg
2000-2004 : Le Christianisme, la Patristique, Duns Scot, Heidegger/Nietzsche. Je me suis fait baptiser le 16 février 2004 selon le rite apostolique et romain. Cet acte est venu clore un chemin, qui aura duré vingt ans, pour en ouvrir un autre qui pour nous – chrétiens - n’a pas de fin en soi. Étrangement, alors que je plongeais dans l’étude de la haute patristique, Richard redécouvrait de son côté les merveilles de la Kabale juive, qu’il avait probablement rejeté durant un temps, sous l’influence de l’époque post-soixantuitarde dont il est issu. Par contrecoup, je me suis mis moi aussi à approfondir ma connaissance des textes pseudépigraphiques juifs et de son côté Richard a commencé à s’intéresser à Duns Scot. Certes, le fait que Gilles Deleuze, tout comme Heidegger, se soient intéressé à ce scholastique écossais n’est pas pour rien dans ce choix liminaire, mais commencer par Duns Scot n’est pas la plus mauvaise introduction qui soit aux Mystères de l’Incarnation, de la Trinité et donc de la singularité, problématique qui se trouvait précisément au cœur du projet Schizotrope, parce qu’il était au cœur de celui de Gilles Deleuze.

Diagramme synchronique.
Ce plan diachronique permet de passer aussitôt à la forme synchronique qui va aider à comprendre en quoi ma rencontre avec le philosophe ne tenait en rien à une série de coïncidences mais bien à la formation tectonique d’une structure absolue, pour reprendre Abellio, dont la cohérence tenait dans une dynamique sans cesse recommencée entre différents pôles d’un quadrant où Musique, Littérature, Machines, Organes se voyaient répercutés en autant d’échos que de points de vue ontologiques sur ce processus qui voyait le jour. Richard Pinhas fut le premier musicien de rock électronique français pour ne pas dire du monde. Ami et élève de Gilles Deleuze, vers 1970 il est destiné, après son doctorat, à une carrière universitaire d’élite lorsqu’il décide d’empoigner le manche d’une Gibson Les Paul et d’expérimenter les tous premiers synthétiseurs du marché. Cela ne l’empêchera pas de poursuivre sa relation amicale et intellectuelle avec le philosophe jusqu’au décès de celui-ci, comme avec l’écrivain américain Norman Spinrad, par exemple. Tout en Pinhas le connecte à la littérature, son goût de la lecture en premier lieu, ses relations avec les écrivains et les philosophes en second, mais surtout la constante interaction qu’il lui a fait jouer avec sa production musicale. Comme je l’ai indiqué, Heldon est un nom tiré d’un roman de Norman Spinrad. Ses premiers albums comportent des références directes à Philip K. Dick, à Nietzsche, ou Pierre Klossowski. Ainsi, bien sûr, qu’à Gilles Deleuze. Mais il ne s’agit pas ici d’un simple travail de citation référentielle. La facture même de la musique de Richard est empreinte, durant toute cette époque, et jusqu’aux plus récentes de ses productions, des théories deleuziennes sur la différence et la répétition, comme sur les rapports entre schizophrénie et capital, inconscient machinique, corps sans organe, monades de Leibniz, infinité naturelle de Spinoza, surhomme comme momentum actualisé de l’Éternel Retour nietzschéen. C’est pourquoi, là encore, rien n’est dû au hasard lorsque, dès 1971, sur son premier album, Richard Pinhas, avec 30 ans d’avance, fait lire, par Deleuze lui-même, sur accompagnement de rock électronique, un texte de Nietzsche, « Le Voyageur », qui entrera ainsi pour toujours dans le monde de la musique de l’ère post-atomique. En ce qui me concerne, je pourrai affirmer que je suis comme une forme invertie de celle représentée par Richard, je me trouve sur l’autre pôle de la singularité. Mais c’est de notre mise en rapport qu’est né, peut-être, ce troisième cerveau que j’ai évoqué plus haut. Peut-être n’est-il pas surgi de la confrontation directe entre le mien et celui de Deleuze, sans besoin de médiation d’aucune sorte on peut envisager que c’est de la collision entre les deux pôles, entre Richard-Pinhas-le-musicien et Maurice-Dantec-l’écrivain que cette forme a pu jaillir. Et cette forme, cette nature, cette personne, c’était justement la singularité même du philosophe, c’était ce qui le dépassait lui même, ce qui se tenait constamment au-delà de lui, c’était sa propre pensée en mouvement, sa Parole en Acte. Je suis un écrivain et comme je l’ai expliqué c’est à l’âge de 16 ans que je découvre Deleuze par Heldon, donc par Pinhas, et que j’entreprends parallèlement la lecture de Nietzsche. Quelqu’un a prononcé le mot « hasard » ?
6c38991f9927785fc0b9b4b615713588.jpg

À la différence de Richard je n’ai jamais rencontré Deleuze que par ses ouvrages, et grâce à une simple pochette de disque.J’ai abandonné l’université, comme lui, mais au bout de la 1ere année ! Pour me lancer, tout comme lui dans l’aventure du rock électronique, version punk, à partir des années 77-78. Cette aventure était déjà pour moi terminée lorsque Richard entamait sa 15e année de carrière dans la musique.Notre rapport de polarité n’est donc pas une inversion simple, l’inversion est intensifiée et se voit donc soumise à des forces qui l’empêche de rester une simple figure géométrique statique. J’ai été musicien, comme Richard, mais dans des conditions et des époques radicalement différentes. J’ai connu Gilles Deleuze, mais sans l’avoir jamais approché. Richard est docteur en Philosophie, je suis un kamikaze autodidacte. Tout comme Richard l’a fait pour sa musique, j’ai intégré certaines des théories du philosophe comme matériaux actifs de ma narration. Lorsque notre rencontre s’est actualisée, bon nombre de nos convictions originales ont volé en éclat. Nous sommes bien des polarités : ce qui nous rassemble nous disjoint, ce qui nous divise nous réunit.
C’est de ce processus même que put naître un projet comme « Schizotrope »… »

962663facd5fa57456508aa3e9403a54.jpg
medium_img500.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
3ef66e23311b70808f14f2b4a88b5d28.jpg
medium_images.14.jpg records.2007

JAURESSIC-PARK : Les Staliniens flippent,c'est là qu'ils deviennent dangereux...Tenir bon...

"...Puis-ce que tout est "social",à perte de vue,...de quoi ont-ils peur ?..."

   « …Et ce qu’il y a de plus grave,dans cette crispation néo-féodale,c’est sa façon post-psychédélique à nier l’évidence : il n’y a plus de Moscou…Le discours devient archéo-sidérant au sein de ses métaformes.Les formules,qui en d’autres temps sonneraient plus que le creux ;  «d’autres mondes sont possibles» et «le monde n’est pas une marchandise»,ainsi que «la terre appartient à ceux qui la travaillent»auraient laissé MONTAIGNE  et ses essais au fond d’un puit inondé de sarcasmes – railleries même…mais comme l’étude de l’Honorable est une «aliénation» évidente,puis-ce qu’elle ne vient pas de la «base» où des mollahs de cellules à BUFFET,HOLLAND and Co,medium_img482.5.jpgla suspicion de la contradiction reste une simple rhétorique de « méchants » désignés…L’aristocratie de la gouvernance «démocratique» consiste à exhiber le  «mal» dans ce qu’il a de plus vindicatif :la vilenie du commerce et l’argent,bien sur,à part se nourrir,s’habiller et se soigner,ne sert strictement à rien…Au mieux,il est « souhaitable » de l’abolir…Au pire,il devient suspect – en dehors des cadres de la cellule et du «parti»…- d’en produire…Les coopératives agricoles,comme tout le monde le sait,marchent au sirop de fraises…medium_bovestalin-b9626.2.jpgPas loin de chez moi,sur le Larzac,ils ont même inventés un système – que même le MEDEF n’oserait évoquer,et même dans son extrême démence,en soupçonner l’existence…- Je m’explique : le temps de travail « mécanique » et son équivalence,le temps de travail « humain » :une heure de tracteur égale huit heures de  décaillassage de champs,à la main… « Humanistes-penseurs »,mathématiques de bêtes de somme,la corrélation reste définitivement étroite a ces félonies de «kolkhoze»…Quand aux tracteurs MASSEY-FERGUSSON ,la provenance «américaine» de ces engins  attire moins leur foudre que les Mac DO - pas folles les guêpes…L’impérialisme au piloris néo- réac reste sélectif,nous avançons dans la constance du progrès et l’élévation spirituelle…Les rémanences du Capital ne s’inscriront pas dans la social-partition aux « Lendemains qui Chantent »,… - Tu peux toujours courir,camarades,on t’accrochera une dynamo dans l’dos !…Donc,dans cette exemplarité- paradigme -,jamais l’image et la noblesse de la paysannerie n’ont été roulées à ce point dans la farine,le zéro national de la «confédération» aux relents de poujadisme ahane sur les coursives d’un Titanic idéologique que plus personne semble mettre en doute.« Courtisé » par les gros appareils mégalo-politiques soucieux de la récolte de points de sondage et d’audimat franchouillé par autant de bêtises accumulées….D’ailleurs,comme une prostitution élevée au rang d’institution,les tenanciers du divertissement restent de marbre sur la provenance - En aparté,rappelons la valeur principale du cynique : le prix de tout,et la valeur de rien…On ne touche pas à JAURES,des deux bords,et pourquoi cette subite «union sacrée»?..Parce que les «frères ennemis» ont besoin d’images positives pour asseoir leurs saloperies  réciproques d’oligarches séniles…medium_img497.jpgEt quant à ce positivisme  de faits,il est plus aisé de faire croire que le début de la 1ère guerre mondiale était du à l’assassinat du tribun,plutôt qu’à ces discours – la merdiocratie en ressort indemne…JAURESSIC-PARK,en somme…»
medium_Nicolas_sarkozy.2.jpg …ouaiiis,vous n’aimez pas ce «problème»…
...
medium_IRAN-1.jpg …mais ,peut-être que vous en préférez un  «autre» ?...

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007

medium_img475.7.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
medium_images.14.jpg records.2007

...DE MAI-68 A MAI-2008,LA LIBERTE ET LA JEUNESSE ONT CHANGE DE CAMP... : "...je pose 40,et je retiens quoi ?..."

926663f15ba93638e8fe6d895fbf3b84.jpg
…DemAin,CommE HIeR,seRa enCore Pire qu’AujourD’Hui…("Smell Like Teen Spirit"-Kurt COBAIN)
ad995cfef46be2cf6f5514016e953f36.jpg
...moines tibétains massacrés aux alentours de Lhassa...(SYGMA)
74ca783ab7c05aaf1f1c033ff8fc25eb.jpg
…DEMAIN,AUJOURD’HUI & MAINTENANT,…que valle la vie d’une centaine de moines et de prisonniers politiques, d’opinions, par rapport à un bon gros TGV placé en Chine ?...HEUREUX,le parti communiste chinois sait, dorénavant, que nous sommes à vendre ... Et ceci n’est PAS mai-68,mais Mai-2008(mêh-mêh !...)… Alors, le contrat social est mort et le peuple aussi.AMEN !
b1469e6fa655ce5e02b3294e03afcd20.jpg
"... Mai-68,il y a une histoire pour expliquer ceci... Elle se passait il y a très longtemps dans un royaume au coeur de l'Inde; un jour, un messager apparut dans le ciel prédisant que sept jours plus tard tomberait une pluie dont l'eau rendrait fous ceux qui la boiraient. Alors le roi mit en reserve une grande quantité d'eau potable pour éviter de devenir fou. Sept jours plus tard, excepté le roi, tous les habitants du royaume avaient bu l'eau de cette pluie empoisonnée et étaient devenus fous.f74f4ba07f92ac65ddff012291f23508.jpg La situation devint très étrange : le roi était seul à etre sensé et tous les autres habitants qui avaient perdu la raison le trouvèrent très bizarre et pensèrent que c'était lui qui était fou. Ces gens arrivaient à s'entendre entre eux et à se comprendre, ils avaient créé leur propre langage, leurs propre lois, leur propre administration etc... Alors le roi apparut "sans pouvoir", il ne pouvait plus du tout communiquer avec ces gens... MAI-2008?...... et bien le roi but l'eau qui rendait fou et il put de nouveau communiquer avec ses sujets..."
medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008

…COLIN-MAILLARD,C'EST BOUSQUET QUI S'Y COLLE!... : "...quand la démocratie-tartuffe se donne en représentation…"

 

ab20f6617661a4492484e5f71b16998b.jpg

Intercommunalité à Lodève:un jeu de chaises musicales…

980e0fda2e0be2229a444a09cb39056c.jpg

  …LE PLAN FRECHE A LODEVE :...aux dernières nouvelles, on "fait" dans l'urgence et dans le THEATRE !… (d’après MIDI-LIBRE,l’élection à la CCL fut sans surprise…. Marie-Christine Bousquet,SEULE CANDIDATE à la présidence(et oui…)...Et pourquoi-donc ces hâtes subites?..,rattachements incertains,… groupements,… conglomérats ?...une précipitation fébrile de la part d’agité(e)s qui actionne le brouillage de la réflexion individuelle sur le plan local...A la grande échelle, un écran de fumée déjà-vu sur les postes d'avants-faillites…,sans parler des pilonnages idéologiques et rédhibitoires...RIEN NE NOUS SERA EPARGNE !...J'adjoins les citoyens à boycotter cet "espace" de liberté ,qui n'est pas le leur, où s'expriment les poids lourds de la démagogie et de la propagande anti-républicaine...De sous-hommes,nous allons passer au statut de "sous-citoyens",et avec MELANCHON-le-sénilateur,nous collectionnerons l"'athéïcité positive",en passant à la trappe laïcité et libertés du culte, sans compter les agnostiques...les bouffeurs de curés sont d’retour !..."LE LIVRE NOIR DES REGIONS SOCIALISTES",introduction à une mairie qui était sans histoire...Qui a encore envie, sans rire, de se fourvoyer dans un système monarchique,où nous faisons les choses à la va-vite, téléguidées par l'Hôtel de Régions?...Bientôt la face cachée du «bousquetisme» calquera son maitre jusque dans les moindres recoins du tabernacle socialo-communiste et une seule solution ,face au retour de cette pensée unique, une mobilisation massive derrière UN CANDIDAT UNIQUE anti-Frêche sera nécessaire, voire salutaire...devant ce néo-féodalisme,il est grand temps de préparer les régionales et de réparer les dégats...ET QUE NOUS RACONTE SPEEDY-GONZALES ?...de la racole,une fois de plus!...

599719374dced7844c44335eb9a46fff.jpg

: « , nous n'avons que très peu de temps pour faire cette (con ?)fusion. Dès le mois de septembre, il nous faudra présenter devant la Commission départementale de la coopération intercommunale un projet construit, avec des statuts communs, des options pour les compétences, sous peine de perdre des dotations. A terme, la nouvelle intercommunalité devrait comprendre 28 communes, avec en plus l'entrée de Celles et de Saint-Michel d'Alajou. Il s'agit donc d'un objectif ambitieux, qui demandera des concessions de part et d'autre»

….ah,ah,il faut aller vite,comme pour arracher un  sparadrap - ça fait moins mal...l’ambition des emplois promis tardent à s’ «ambitionner» au jour-le-jour et tous ceux qui attendent une bagnole, du fric où un permis de construire vont se réveiller avec une gueule de bois MONS-TRU-EU-SE!...

e87fa3a5ddeea8caaf3dc2de83265de5.jpg

...ET JE DEMANDE A LA COMMUNAUTE INTELLECTUELLE,ARTISTIQUE ET CULTURELLE DE CONDAMNER( ET DE SORTIR DE CE SILENCE PARTICULIEREMENT PESANT...) LES PROPOS INTOLERABLES DE CE "MELANCHON" A L'ENCONTRE DES MOINES TIBETAINS ET DU BOUDDHISME.JE PRENDS DATE...

medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008
 

16 avril 2008

LES CONSEILS MUNICIPAUX S'ENCHAINENT A LODEVE,ET NOUS NE VERRONS TOUJOURS RIEN VENIR... : "...il bouffonné!..."

f9e9bf93106c4266f711927996f3253e.jpg
…taux d'imposition inchangés?...et à part ça?... 
...des insultes faites à Robert LECOU,le véritable maire de LODEVE...La bousquetterie se dégonfle d’une absence de programme.Et ce n’est pas avec une majorité démagogique que l’on dirige une ville de 10 000 habitants.La preuve en est ...chaque jour qui passe,notre ville assiste paisiblement à un "style macaronique"* de la comédia del arté (XVIème siècle,VENISE...)d'un accent surrané et néanmoins comique....Robert refuse le traquenard de la CCL et de son découpage absurde (  « La communauté de communes du Lodévois est présente dans le Pays, mais en plus du Pays, une association à laquelle nous n'avons pas adhéré…pourquoi?...une seule communauté de communes regroupe les quatre qui forment le Pays....")
7e557594a072e9c84431b66eccea1654.jpg
...Mais je vous passe les détails,l’arrogance de BOUSQUET sous la domination de Frêche est à son comble ! :  « Certes, la CCL est dans le périmètre du Pays.Mais vous n'êtes jamais allé au bout, vous n'avez jamais adhéré à l'association, vous n'avez jamais été capable de travailler avec les autres....etc,etc...» 

…IL BOUFFONE !... 

72a7a7e2a9c633ec06a138d1d6706c9f.jpg
...prochains impots locaux pour alimenter MONTPELLIER...
*LE STYLE MACARONIQUE :…Teofilo Folengo est le créateur du genre macaronique : il publia à Venise en 1517, sous le pseudonyme de Merlmo Coccaio, Baldus, un recueil de dix-sept livres de Macaronicae, où il mêle le latin, l'italien et le patois mantouan. Cette œuvre qui raconte les aventures du géant Fracasse et du fourbe Cingar, a probablement servi de source d'inspiration à François Rabelais…
medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008

12 avril 2008

"...JOSPIN DEZINGUE ROYAL,QUI DEZINGUE HOLLAND,QUI DEZINGUE MONTEBOURG,QUI DEZINGUE BESSON,QUI DEZINGUE STRAUSS-KAHN,QUI DEZINGUE FABIUS,QUI DEZINGUE CHEVENEMENT,…QUI DEZINGUE LANG,QUI A SON TOUR RE-DEZINGUE JOSPIN!..."

…tir aux pigeons et démocratie participative,kesskon’s marre !...
medium_ROSE_INVERSEE.2.jpg
ET LE PLUS BEAU RESTE A VENIR …
medium_DELANOEY.2.jpg
EN CAS D’URGENCE,APPELEZ-LE !…
medium_gerard-miller.2.jpg 
jospin Ecrivain maudit,danger…
medium_jospin.4.jpg
medium_img500.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
ab20f6617661a4492484e5f71b16998b.jpg
medium_images.14.jpg records.2008 
MISE EN GARDES :…seront poursuivis IMPITOYABLEMENT en justice,les commentaires à caractères racistes, homophobes et discriminatoires en atteintes à la vie privée…vous n’êtes pas obligés de me lire,de même que je ne suis pas OBLIGE de VOUS lire…Donc,modérez vos propos,ou vos traces d’IP nous amèneront devant les tribunaux…Sachez que,dorénavant,la liberté d’expressions se déroulera conformément à la loi sur informatiques et libertés 1978,réf:2004…Michel REYES

30 mars 2008

...LE VERNISSAGE DU PORTRAIT DE PIERRE GUIRAUD... : "...protéger la couleur..."

3f53a36479fac0378c7c83cb4a93c92b.jpg
-        …hier soir,j’ai préparé le vernis…passage délicat…
aac05c14466a3916c9cbf9afe42fc8ea.jpg
-        …ou ça trépasse …(tout le boulot en amont foutu en l’air…)
2ca2f41b8ba6c950bb8e5462a7a88a1f.jpg
-        …ou ça se passe TRES bien !(ouf…)
f537f4f4ae9152a83127b136adcec2ec.jpg
-        …je la trouve magnifique,rutilante…
41c6dc78e477f1b0e9de3db0bdb0b1dd.jpg
-        …faudra que j’apprenne à sourire,un jour…
b85f5f58fb9f713ca89e112460e70e3b.jpg
-        …vous êtes toujours là ?...
f60f064d2923d16eacb51dc16c0e4970.jpg
-        …y a pas une très bonne lumière aujourd’hui…
96f461ac925bc6256c355fea71c4049d.jpg
-         …quelques petits détails…
00cf74c840997449d618f6aff5dcaa0b.jpg
-        …de caractères !...
718a74f4f66168f9fc27e9c033feea3e.jpg
-        …et voilà,c’est fini…
medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008

28 mars 2008

... EXPOSITION DE (DERRIERE LES) FAGOTS AU MUSEE FLEURY DE LODEVE,AMENEZ VOS GRILLADES!...

9d963c6070c919f3fa107f35923b52de.jpg musée FLEURY,VENDREDI 28 MARS 2008,à 18 h:

….Sangria monstre !

medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 
records.2008

24 mars 2008

"CASSE-TOI,PAUV'CON...",...LA VERITE SUR L'AFFAIRE DU SALON DE L'AGRICULTURE... : " ...le détecte-cons de Nicolas SARKOZY tombe en pannes.Et c'est le drame... "

3074a1a6a2f3b6f043f19ebb317eb913.jpg
« …Nous sommes le 3 mars 2008..Il est 13h31 et la voiture officielle du Président de la République se gare devant le hall du salon de l’Agriculture…le Président Nicolas SARKOZY, en sortant du véhicule, règle son détecte-cons sur «fréquences maxi» - vue la densité ambiante, n’oublions pas que nous sommes sur un salon de plusieurs dizaines d’hectares… - , et décontracté commence à serrer les mains en affichant un sourire imperturbable. Et c’est au détour d’un stand de charolaises(les vaches, pas les pantoufles…)que le détecte-cons se met à grésiller bruyamment avant de rendre l’âme : un con, vieux, vient d’être détecter …D’ailleurs le con se met à hululer lugubrement un «houuuu!» de connerie béate …64a5a5367d3c27c6e342209cf040367b.jpgLe Président essaye de contrecarrer l’attaque subite en tentant de lui serrer la main afin de mettre un terme à ce début de connerie manifeste, mais le con se rebiffe et rétorque dans un français approximatif à la con : « tu me touch’pô,toais !... » ...Nicolas SARKOZY essaye d’aller plus loin, non sans avoir constaté, lucidement : « CASSE-TOI,PAUV’CON… »…et oui, le con ne semblait pas d’une richesse excessive, ce qui déclencha l’incident qui alimenta les médias spécialisés dans la connerie de masse,c'est-à-dire les 9/10ème du PAF …Evidemment, les codes de déontologie auraient voulu que le Président « flatte le con dans le sens du poil "... Mais,la veille, le détecte-con(un SONY « X-CON727 »,dernière génération)n’avait pas été rechargé convenablement …Voilà, la stricte vérité sur l’affaire du salon de l’agriculture : un drame de la technologie défaillante… »
medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008

18 mars 2008

...LE CHIFFRE DU RMI A BAISSE DE 8%?...OUI,BEAUCOUP SONT MORTS DEPUIS......

b5ff6fc1e65e9ab97725f55867ee177d.jpg

medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008

16 mars 2008

..."LES AGNEAUX GISENT SUR BROADWAY".... : "...GENESIS:The Lamb Lies Down On Broadway..."

8a6ff488c1a6af35d323e618f82261b7.jpg
 …the lamb lies down on broadway…
Avant-propos: …  «The Lamb Lies Down on Broadway»,double album concept enregistré d’Août à Octobre 1974 et publié en Novembre par le groupe de rock britannique GENESIS…C'était leur sixième album studio, et la dernière participation du chanteur Peter Gabriel…94’22“ d’intensité, de sophistication sonore et de coloration «pop» rarement atteint par les groupes de ces années-là, à part les BEATLES avec leur «SERGENT’S PEPPER LONELY HEART CLUB BAND»(1967)6443ddaaa6fbcfa9947e89b571f52375.jpg,mais déjà d’une décennie antérieure…Le terme de « chef d’œuvre » relève d’un pur euphémisme!...Et quand il y a chef d’œuvre, il y a prophétie. Jetons-y un œil, please…d0290efe0426774d567c65c0938ff417.jpg

 

…«LES AGNEAUX GISENT SUR BROADWAY»(traduction littérale)…Nous sommes en 1974. GENESIS s’était déjà fait remarqué avec “Selling England by the Pound”,«Tresspass» et un certain goût pour la théâtralité de leurs concerts …Déjà des clones de la GENESE, en France, comme le groupe ANGE pige de suite la portée du phénomène et s’engouffre dans la brèche …Ils tireront la vache par la queue et leur révérence, non sans avoir eu, au préalable, plus qu’un succès d’estime. Bel effort, mais GENESIS continue d’être GENESIS et THE LAMB enfonce tout ce qui a existé dans l’histoire de la rock-music…Les cinq musiciens virtuoses accompagnés d’innovantes machines comme le MELLOTRON, les synthés MOOG,ARP dégomment la planète avec 100 représentations toutes plus performantes les unes que les autres – à signaler le mixage et les bidouillages subtiles d’un véritable sorcier des sons : Brian ENO …L’ange GABRIEL a imposé sa poésie hyper-complexe, et à plus d’un titre symbolique …9af39c3caef1376e358e85dd2a6e1e1b.jpgUne secte, en mal d’inspiration, reprendra l’éponyme de RAEL pour vendre ses salades. Et  avec «les agneaux gisants sur BROADWAY»,on ne peut pas ne pas penser aux attaques du 11/09 par des intégristes religieux sur la ville de NEW-YORK, mégapole et théâtre des opérations, autant bien musicales que «melting-pot» du genre humain moderne, où toutes les races confondues vivent la BABEL des temps mécaniques …mais comme nul n’est prophète en son pays, pas plus qu’il ne l’est dans celui des autres,et avec ses 34 ans d’avance sur tout le monde, THE LAMB va signer l’arrêt et l’épuisement de Peter GABRIEL(pour des problème personnels, nous dit-on),au sein de GENESIS ;et le chanteur va quitter le groupe, mais finir la tournée de l’Agneau..Et tout ceci se passera en bonne intelligence avec les autres membres de la troupe…Mais revenons à notre «mouton», dont le concept initial serait du à un projet contrarié du guitariste HACKET de reprendre «le petit prince» de ST- EXUPERY, et qui heureusement n’a pas vu le jour…Et je soupçonne une forte colère de GABRIEL pour contrecarrer l’affable projet en imposant THE LAMB, pour l’écriture, et un renoncement aux «babacooleries» d’HACKET,dont la carrière solo en endormira plus d’un…
13536e68696414cd1caf5cd0847d99b5.jpg
LE SILENCE DES AGNEAUX?...
...OUI,mais dans le dyptique mystico improbable de la Génèse et de GABRIEL(à savoir s’ils l’ont fait exprès ?...)il existerait donc  un Méta-New York parallèle, étrange et inquiétant. On y entre(et là,je ne peux que me référer au site http://www.progtheater.fr/the-lamb-lies-down-on-broadway-...) un peu par hasard, et moultes péripéties nous entraînent dans une aventure extraordinaire: il se peut alors qu’on se retrouve prisonnier d’une cage, que l’on voit défiler la parade ou encore que l’on tombe nez à nez avec les étranges tapis rampants(CARPET CRAWLERS). Il se peut AUSSI que l’on rencontre l’étrange anesthésiste ou encore que la mystérieuse LAMMIA vous fixe d’un regard enchanteur…ec38fa21d4cbdf3bfd944f0ce30aaec0.jpg

 

"The Lamb Lies Down on Broadway", c est avant tout un album concept. C’est à dire une histoire, qui se compte en 23 chansons. Celle de RAEL, jeune délinquant portoricain, immigré à New York qui passera dans un travers dimensionnel complexe, un autre Broadway, affrontant mille dangers , luttant avec sa conscience et son “moi” le plus profond, subissant son destin et étant maître de celui de son frère, John, pour lequel il devra faire un choix bien cruel : “rester à jamais prisonnier de ce New York mort , de ces “Carpet Crawlers”, de cette inquiétante cage et ainsi sauver mon frère, ou l’abandonner pour la liberté”.Ne cherchez pas ici quelle critique pourrait-être fait de telle ou telle chanson. Ces 23 chansons s’enchaînent magistralement, avec un brio qui n’est plus à démontrer. Il n’y en a pas une qui vient gâter l’album. Elles se complètent toutes, dans une harmonie qui est telle qu’on éprouve plus de plaisir à écouter et découvrir cette merveille en prêtant l’oreille de la première à la dernière dans l’ordre plutôt qu’en les écoutant à part. Ainsi c’est dans son ensemble que cet album prend toute son ampleur…C’est une histoire, racontée en musique et en paroles. Une histoire merveilleuse, troublante, envoûtante et renversante.Plus qu’une histoire : un rêve, compté avec lyrisme et puissance, distillant de l’émotion à l’état pur tant la musique semble compacte. On en oublie que ce sont 5 musiciens : on n’entend qu’un son global, que le mot “parfait” servirait à caractériser dans une juste mesure. Car oui, The Lamb Lies Down on Broadway est un rêve. Celui entrepris par Peter Gabriel, et qui est réellement un pari insensé. Pari totalement et à jamais réussi. GENESIS à ce moment là n’a jamais sonné aussi sombre et frôle le génie baroque. Cet album marquera, hélas, la fin d’ une épopée qui n’a pas su, ou vu, le télescopage dégrationnel annoncé…
d62c61c95e4e40fed6fd0ab269af382f.jpg
Cet album est aux yeux des amateurs du groupe et plus notamment de la formation complète (Peter Gabriel, Phil Collins, Steve Hacket, Tony Banks, Mike Rutherford) le meilleur album concept seventies – TOMMY des WHO,ébauche du gigantissime QUADROPHENIA,n’en dépasse la barre QUE d’un succès hype et arty…,le meilleur album du vrai GENESIS est un album d’une richesse et d’une complexité impressionnante qui en font le summum de l’expressionnisme musical popu-rock. Il faut, pour entrer dans ce délire “Génésien” comprendre le but du rock progressif de GENESIS, écouter et réécouter, essayer d’entendre chaque détail de chaque chanson. Alors seulement apparaît le génie et le travail colossal qu’entreprit ce groupe qui est, de nos jours, »passé » à autre chose…
2aec887d0dde68a553c24e96f1da7b38.jpg
…Indispensable à toute personne désireuse de connaître le vrai GENESIS ou, désireuse d’avoir entre ses mains une œuvre magistrale, poétique et unique. Vous ne verrez sans doute plus les rues de New-York comme vous vous les imaginez après écoute… Il arrive des fois que la vie prenne un sens , que l’on lui découvre un but…dans certains cas, tout commence avec un agneau gisant sur Broadway Est-ce un début, où bien notre fin ?...Si nul ne peut saisir la puissance d’un poète, on peut  toujours, intuitivement, en saisir la portée…
71a421ab23705018324fa0b118102e6a.jpg
…et en petit cadeau,histoire de vous mettre l’eau à la bouche,…voix éraillé,déferlement rock’n’rollien…,un extrait de THE LAMB : « BACK IN N.Y.C »,qui ouvre la deuxième face de l’album(cliquez sur le pod cast…)-5’44.
podcast
aprés?...suspense!...

medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008 

15 mars 2008

...CALME,LUXE,RIMBAUD,...LE PORTRAIT DE PIERROT-LE-ZYGO EN DOCTEUR GACHET... : "...pointillisme et rupture de ton..."

3566480e6b191fdd82363b33d7e22b72.jpg
- …Une après-midi de calme comme ces vers rimbaldiens :« …Elle est retrouvée.Quoi ? - L'Eternité… »
a358a0a9feebbcc681af6a54489a667e.jpg
 - …C'est la mer allée  AVEC LE SOLEIL !...
d6987fddcc17e56b5a8c62610277de0c.jpg
…âme sentinelle ,murmurons l'aveu de la nuit si nulle
    et du jour en feu !….
6dac04fe512bfcf9ded7a20cd55ccd13.jpg
- ...D'humains suffrages,
Des communs élans
Là tu te dégages...ouais pour ce vert-billard...
fa0c656e7d4c1d3b2ad8e96c84fc15da.jpg
Puisque de vous seules,
Braises de satin,
Le Devoir s'exhale...(j'adore ce passage!)
d61aa4bbb093e6d206e0c11f1d089f59.jpg
…je pense à LA LIBERTE,pour ma ville
et que l'on se dise : enfin.Fini cette esclavage ...
0208336325800a822ec17ce8f339a951.jpg
…VIVE LA REPUBLIQUE !...
ead3380d3b2385c0c288fce0662bb8c0.jpg
DES ARTISTES LIBRES!…,
c998ab1be19d2bab14c627434df1847c.jpg
…et bien trop occupé,pour n’avoir que deux mains…
423baf38f91ea1bcf52121557133ca01.jpg
…de jouer les étonnés :ELLE EST RETROUVEE !
73ef1fc34e8feaa140f0ce15e13fd426.jpg
- un sourire aimable pour cette aprés-midi volée...
9f59b593407ddf08d607b317196c2001.jpg
- Te voilà bien seul,MON PAUVRE GACHET !
...mais c'est la mer qui s'en est allée vers …
ddb42cda6cc5a4e76001c81f2d2dae8d.jpg

-  ...L'ETERNITE !...

« AUX URNES,CITOYENS ! »…

9688bef7dad40d823ad82882dfb4b211.jpg

medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008 

14 mars 2008

... UNE APRES-MIDI DE PEINTURE... : "...le portrait de Pierre GUIRAUD en docteur GACHET..."

9992f350d4410873038d061cdee1fc89.jpg

- salut Pierre,on est prêt ?...

- je m'habille et on y retourne...

b9446928f774f857bd58714ba6a54e48.jpg

- …pointilliste, mais sans être pointilleux…

ce1a7166a10e454caa59ac2f0b0a81fc.jpg
-..et puis, faudra compter sur de larges bandes…
4d8ad952a79b22f5f7ec61fc913a9d4e.jpg

-…bosser un peu plus sur les mains…

6f0541819ec0eba4cf583878fccfff0e.jpg

-…et le visage…

7edb567f1450ba19f7b242fb1d36f84f.jpg
- Pierrot reste concentré,et ce n’est pas évident…
ae5bb494b6013d70b7bd5f13f0293ec1.jpg

- …et la journée s'achève...

003ccafd3ca5184115a1f109a9b1deff.jpg

medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 

records.2008 

11 mars 2008

...EN HABITUE DE LA LIGNE JAUNE,FRECHE-LENINE & PS-STALINE,UNE RUMEUR QUI SE PRECISE...(suite) : "...enfer et décadences des bétonneurs d'avenir..."

2af708ceeeae21b39ebb6303058b82b5.jpg
 Entre le demi-fou SARKOZY,le céréal-killer BOVE et, depuis peu,le mégalo mytho en chef  Georges FRECHE,président de la région Languedoc-Roussillon,nous sommes bien lotis,pour ne pas dire "blindés"!...Georgie a annoncé vouloir acheter une statue de Lénine pour la mettre en place à Montpellier. L'ex-maire de Montpellier veut acheter cette statue pour une somme d'environ 150 000 €, pèse pas moins de 7 tonnes, et se trouve à Seattle (donc il faudra encore compter les frais de rapatriement). Georges Frêche a déclaré un manque de repères(goulags ?) historiques et politiques de la jeunesse française...Frêche est un provocateur, il veut rappeler de mauvais souvenirs à Montpellier?... Mais la population ne va pas apprécier. Je termine par mon avis à l'attention de Mr FRECHE :  il ne faut pas oublier que Lénine au même titre que Staline, Mao, Pol-Pot, Castro... reste un criminel !!! Non à Lénine, Non à sa statue !...Le rêve?...libérer la région des Mandroux et des Frêche serait un grand pas vers la liberté….Et ,peut-être ,comme pour la commune,aurons-nous besoin de ces 7 tonnes de bronze, à refondre,en cas d’insurrection contre ces bouffons!….QUI SAIT ?...
f04f90f7943613471f9332117ad57d42.jpg 
….Georges Frêche,(d'après le journal LIBERATION) un multirécidiviste. «C'est sûr que ce n'est pas son premier dérapage. Mais depuis quelques mois on a l'impression qu'il ne se maîtrise plus..."Cette réflexion d'un élu communiste, dans les couloirs de l'hôtel de région Languedoc-Roussillon, à Montpellier, reflète l'ambiance de crise profonde qui règne au sein de la coalition de gauche, victorieuse des élections régionale d'avril 2004 sur une liste menée par Georges Frêche. Le dernier dérapage du président socialiste de la région sur l'équipe de France de football a provoqué un tollé d'une intensité nouvelle à Montpellier. Il déplorait que l'équipe nationale soit composée de «neuf Blacks sur onze», alors que «la normalité serait qu'il y en ait trois ou quatre», une proportion qui constitue selon lui «une honte pour la France». 
dc428f1a82a385cfde835a8261796380.jpg
…«Mamamouchi»... Pendant des décennies, cet ancien maoïste devenu député socialiste de l'Hérault en 1973 (à 35 ans), puis maire de Montpellier en 1977, a été vanté pour son «franc-parler» et son «esprit visionnaire». Avec, comme bouclier à toute critique, la formidable transformation de Montpellier pendant les trente années de son règne à la tête de la ville. C'est ainsi que ce professeur de droit, agrégé des universités, se permet depuis des années des déclarations de toutes sortes, certaines à la limite du racisme, d'autres de la diffamation. En juin 2000, lors de l'inauguration d'un tramway, il compare le quartier de La Paillade à OUARZAZATE, à forte population immigrée. En mai 2003, dans un entretien à un hebdomadaire local, il soutient que «l'incapacité de notre pays, depuis quarante ans, à intégrer convenablement les millions de citoyens nés, sur notre sol, de parents d'origine étrangère, constitue [...] la plus grande menace intérieure pour notre avenir» ( Libération du 28 février). Et le reste à l'avenant. Pour lui, Nicolas Sarkozy est un «grand mamamouchi aux talons compensés» (février 2005), Montpellier «un poste avancé de Tsahal» (juin 2006), et le pape Jean Paul II un «abruti» (avril 2005). D'éminents historiens osent-ils critiquer son projet de musée dédié aux Français d'Algérie ? «Rien à foutre des commentaires d'universitaires trous du cul , rétorque Frêche en novembre 2005. On les sifflera quand on les sollicitera.» Puis est venue l'affaire des harkis : le 11 février, apostrophé en public par un groupe de harkis, il sort de ses gonds, et les traite de «sous-hommes» . Ces propos lui valent un procès  et une suspension du bureau national du PS pour deux ans. Jouant systématiquement de son titre d' «historien», alors qu'il est simplement spécialiste de l'histoire du droit, Frêche parsème la plupart de ses interventions publiques de digressions sur l'histoire des trois derniers millénaires de n'importe quel pays du monde, ponctuées d'affirmation parfois surprenantes : «Jamais la Chine n'a envahi le Tibet. Ce sont les Tibétains qui ont envahi la Chine» (juin 2005). Ou encore : «Les Sénégalais sont plus français que les Bretons : les premiers le sont depuis 1532, alors que les seconds depuis 1536» (jeudi). Proximité avec Le Pen ? La plupart de ces dérapages seraient restés inconnus s'ils n'avaient été rapportés par Midi libre , comme ce fut le cas sur l'équipe de foot. «Et encore , soupire un journaliste du quotidien, on ne rapporte pas tout ce qu'on entend. S'il fallait reproduire toutes les conneries que Frêche sort, ça remplirait une page chaque jour.»
8105636686359ea9d76862160d619ef0.jpg
Georges Frêche est-il raciste ? Personne, en terre languedocienne, n'ose l'affirmer ouvertement. «Je ne pense pas qu'il le soit , répond l'ancien ministre Jean-Claude Gayssot, aujourd'hui principal allié de Frêche parmi les communistes de la région. Par contre, ses propos sur l'équipe de foot sont sans aucun doute racistes.»  «Il est vrai que je ne suis pas un adepte de la langue de bois», se justifie Frêche. Certains le traitent de raciste ? «S'il y en a un qui a combattu le racisme ici depuis trente ans, c'est bien moi. J'ai fait rentrer à la mairie des Français de toutes origines et de toutes confessions.» La proximité de ses propos sur l'équipe de foot avec ceux tenus par Le Pen le gêne-t-il ? «Je suis farouchement opposé à ses idées, que je combats depuis quarante ans. Mais Jean-Marie Le Pen ne dit pas que des conneries toutes les secondes.»...(sic)
medium_img475.7.jpg 
"LES PARADIGMES ARTIFICIELS ",essai pamphlétaire du hasard et des raisons contrôlés,écrit  par Michel REYES sur la période 2006-2007,cherchent toujours un éditeur...Beauoup (GALLIMARD,ALBIN  MICHEL,etc...)l'ont reffusé...ALORS,QUI VA SE MOUILLER?...ZEA BLOG se situe à 3840 lecteurs par mois,en moyenne,et depuis septembre2007...pas d'expos,pas de bouquin,il ne me reste plus que le web,mes chers HONECKER!...
medium_images.14.jpg 
records.2008
62c95d8aaec7e2faf58737f755b97654.jpg

10 mars 2008

...MAINTENANT,VOUS ETES PRETS POUR LA STATUE DE LENINE... : "...coluchistes:8.2% de matière grise..."

Vous la voulez place de la Comédie…1d3bbb1bb890a5b974e003e0bc8e5e9d.jpg
Ou au Mandaroux ?...

medium_img475.7.jpg 

« AUX URNES,CITOYENS ! »…
medium_images.14.jpg 
records.2008  

09 mars 2008

...dans la matinée... : "...A VOTER!..."

8936c35035491c579ab3270185a59b88.jpg

Pour les municipales…

7a7e90917e182b4ee262fc464924c879.jpg

Et,n’oubliez pas, les cantonales !...
5f1da967c217619095fad2e419ef42c8.jpg
…maintenant ,le sort en est jeté pour
cb1956b04a51e08f69ed14babe2612df.jpg
…l’objet de tous les désirs !

 

medium_img475.7.jpg 
records.2008

07 mars 2008

...MON DOUBLE SE DEDOUBLE... : "...sur la ligne de front..."

557bc5f06af57f4e7cc85d087de3f370.jpg
       

6 -  Mon double se dédouble…17/08/2006

Texte :Michel REYES ;Musique :I-CUBE………6’44’’ (photo GENESIS) 
                           Mon double se dédouble, sur la ligne de front,…
  Je crois que j’ai des troubles, des hallucinations…
Je vois comme des vaches, et des colimaçons
    Montés sur ma terrasse,s'accrochés au plafond….
Refrain :je pense que j’ai des chutes de sommeil !
Ca m’fait comme des crampes au réveil !...
J’ai la cervelle  et l’imagination,
La phrase, le verbe en  décomposition…
     Mon double la ramène,… je cois qu’il fait des siennes…
Ca fait comme du tangage, des couacs et du brouillage
Toute une sinécure, au bord de la faillite,
La ruine et des visions, qui la nuit, me malmènent…
Refrain 
Mon double se démène sur mes fréquentations,
Etranges phénomènes qui attirent la passion
De marchands de divan, et puis de frénétiques,
Des purs, des prophétiques du pêtage de plombs…
Refrain 
Je suis le funambule aux douze coups de pendule,
…sous l’effet de la lune, à minuit se réveille…
Debout dans la  lumière, sans les conversations,
Loin de mes congénères, de leurs protestations…
Refrain 
     Sous une porte cochère, avec un réverbère…
Je tiens des discussions en forme de réunion
Sur les aberrations, la mise en quarantaine
   De ce jumeau débile, de cet esprit malin…
Refrain 
A ses heures perdues, mon double est agent double,
Au service d’ la nation, il vend de l’armement,
Espionne la présidente, se déguise en feux rouges,
Au milieu de postiches, entouré de cartouches…
Refrain 
De cette vie compliquée, j’en avais plus qu’assez,
Pour rejoindre st.Pierre, J’ai cessé de respirer,…
Le barbu débonnaire accoudé au guichet…
Longtemps dans sa crinière, d’un air très agacé :
- « Désolé pour la place, elle est déjà louée !..hin!hin!hin!hin !.. »
Refrain
De retour sur la terre, je me soigne le citron,
Et puis la fondrière que j’ai dans le melon…
Je prends du caractère, et puis des infusions,
, J’ai trouvé une place qui ne prend pas de place,
…Veilleur de nuit au musée Grevin,
…quand vint le soir, de guerre lasse,
J ’écoute ses tristes cires, affublés de leurs masques
..tirer comme des crampes sur l’orgueil …
Rêver de fondre comme neige au soleil…etc.
  peut-être qu’ils avaient raté la station?!
   la feuille d’impôts et sa declaration…
 le rouge à lèvres et sa carminasssion,…
 le bleu d’auvergne et sa poutrevaczionne !
  la république et  »sa «déclamazionnne ! 
Les droits de l’homme  e t ses gonzertazionnes !
Le stade de France et puis d’sa concepzionne !
la feurrrari et sa limitazionne…le parlement et sa proztituzionne !
L’environn’ment et sa préservazionne !
Les arts premiers et sa bananazionnne !
la coupe du monde et son coup de boul’on !
pépère bachelet … au nord c’était les coronnes…
      miss univers et ses deux silicones…etc… 
   
podcast
…extrait de l’album « PARADE »,voulez-vous cet album ?
79673ef2fe2477c2a59eafa66c0e062c.jpg 
Envoyez-moi un mail !(michelreyes@orange.fr)
medium_img475.7.jpg 
medium_images.14.jpg 
records.2008  

06 mars 2008

...DOCTEUR GACHET & MISTER PIERROT... : "...l'histoire d'une toile sur la toile..."

9959d2aa342b860b832ad74d5055e9c3.jpg

- Demain,je m’y remets…

7966750c174fa40bf4b52b860e7c2d0f.jpg
 - " …une touche à l’endroit,une touche à l’envers…
67ad699658fd93e3bdd6a729ae5c43be.jpg
- sacré Pierrot!…(pensée profonde)
b2385f3cc1da680637bb41cc42fdf9bb.jpg
- on en fait plus des comme lui,...le moule est cassé!...166fd19b9d904ac78cde884b9ac6e36b.jpg

- ...les effets de manche,cest pas son truc...

58c294a39d09d3e68a91365a36a855f4.jpg
- heu,...je ne fais qu’passer !..
9fecf8706823dc253932378f95962c5c.jpg 
- et ben on s’arrête ,il faut que çà sèche….( t’en fais une tête ?...)
b37d41bc934d6c67f77e946e2de977cc.jpg

- NON,TOUT VA BIEN !...A BIENTOT."

medium_images.14.jpg 
records.2008 
PS: ...si vous êtes sur MARSEILLE...en spectacle le Jeudi 13 Mars 2008 au Courant d'air Café, à partir de 20h30, 
45 rue Coutellerie à Marseille - Métro Vieux-Port - entrée libre

"Poèmes en douce"  dits et chantés par Lionel Mazari et  Véronique Conti.
  
Ce même soir vous pourrez entendre les textes de Sophie Monnier "En plein coeur"
dits par elle et accompagnée par le musicien Robert Collado

05 mars 2008

...Pierre GUIRAUD,"coluchiste",bouscule les règles... : "...autrement politique à Lodève..."

a4ecd981d81cc435dc4ee010662d45f9.jpg

«… je suis fier de mener cette liste avec vous !... »,lance Pierre GUIRAUD à travers la salle des conférences lodévoises.Ses ami(e)s étaient venus le soutenir sur le challenge qu’il s’est donné sur la ville…Avant de rajouter, hilare : « …même si nos adversaires prétendent que notre liste comporte des «CAS SOCIAUX» !…ET ALORS ?... »…Le ton était donné sur cette soirée du 3 MARS 2008... 

(en complèment lire le midi-libre du jour.)
582b21b914b950626d78ae7d17b00b80.jpg
d264f77fcc44738440cd2d64fb3fa292.jpg
ee9645dfbfd757e693a8008acdfdfb20.jpg

« …il est essentiel que les personnes âgées puissent rester chez elles, pour y être accompagner et soigner dans la dignité…Il y a assez de chômeurs pour créer des emplois dans ce domaine,…si je suis élu à la mairie de Lodève, nous appuierons  ces nouveaux emplois de proximité… »

02959499f1b62db6546cba97ae7ce9bb.jpg

« …TOUT RESTE A FAIRE !... »

6fbb0051a9817d29c66bad6f173a59b4.jpg
 …le pôle gérontologique,deux jours plus tard…LES DUETTISTES:La gauche et la droite,une «tuerie» célèbre...(le podcast...)
podcast
medium_images.14.jpg 
records.2008