Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 janvier 2008

CADRES,VERNIS,SUJETS,TOILES & PAYSAGISME ... : " ...je fais EXACTEMENT le contraire de ce que l'époque de la laideur voudrait que l'on fasse..."

1836d363c0fd9946daaa4843285d8b11.jpg
« …Bon d’accord, tout est foutu, il n’y a plus rien, l’histoire est fini, nous sommes maudits, c’est l’apocalypse, restons et travaillons ,en survie.je change de quai(Venise…),je vais cacher mon fou rire…EXEMPLE ?.... :Comme tous les ans a lieu la biennale de Venise d’art contemporain. Un grand journal titre ainsi sur l’évènement :  «VENISE SOUS LE SIGNE DU TRAGIQUE.» la biennale, nous dit-on, «reflète la noirceur de notre époque, tantôt funèbre, tantôt tragique».Le pavillon néerlandais installe des lits de camp dans un décor de centre de détention, où des vidéos diffusent des images d’arrestation et de fouilles. Plus loin, au Japon et en Corée, c’est bien entendu le rappel d’Hiroshima et l’exposition de squelettes hybrides et hypertrophiés. En Allemagne, il fallait s’y attendre, nœuds coulants au-dessus des visiteurs et masques vides. Au Canada, animaux empaillés et champignons noirs, dans une évocation exaspérée de la destruction de la nature. En Islande, une barque est échouée sur une plage de verre brisée. En Serbie, monuments dédiés à la peur, tranchants comme des couteaux, et guérites de petits écrans où sont projetées des images de guerre : elles rappellent des persécutions monstrueuses et des révolutions perverties, prouvant que le passé et le présent se ressemblent, aussi détestable l’un que l’autre. Ici, le visiteur a droit a deux aspirines et une petite tape dans le dos….Et ça continue. En France, l’artiste féminin s’étend sur la mort de sa mère. A l’Arsenal, le parcours commence par un Christ crucifié sur un avion de chasse, se poursuit par des photos de Beyrouth sous les bombes, avec des mannequins reliés à des perfusions et percés de plaies, suivis d’un inventaire des fusils d’assaut modernes. Plus loin encore, un petit garçon joue au foot, devant des immeubles détruits de Belgrade, à ce détail prés que le ballon est en réalité un crâne humain. A la fondation Peggy-Guggenheim, c’était fatal, vous tombez sur des dessins morbides, des machines de torture qui doivent provoquer chez vous une sensation d’étouffement, voire de nausée. Enfin, le cœur, le clou, le top du top de l’expo : le masque mortuaire d’un doge, des crânes gravés, des figures d’anatomie, des corps en décomposition sculptés dans le bois…La conclusion des journalistes présents est épatante :  « CETTE ANNEE,PLUS QUE JAMAIS,VENISE EST LA CITE DU DEUIL. » 
      Ben voyons, et bravo pour de très confortables affaires. Il faut décidément que je m’habitue au fait de n’avoir rien écrit de ma vie… »

     -Philippe SOLLERS,page 170,«UN VRAI ROMAN».(PLON-2008)

medium_img475.7.jpg 
"LES PARADIGMES ARTIFICIELS ",essai pamphlétaire du hasard et des raisons contrôlés,écrit  par Michel REYES sur la période 2006-2007,cherchent toujours un éditeur...Beauoup (GALLIMARD,ALBIN  MICHEL,etc...)l'ont reffusé...ALORS,QUI VA SE MOUILLER?...ZEA BLOG se situe à 3840 lecteurs par mois,en moyenne,et depuis septembre2007...pas d'expos,pas de bouquin,il ne me reste plus que le web,mes chers HONECKER!...
medium_images.14.jpg 
records.2008

..Fadéla "DEGUEULASSE" AMARA... : "...il est temps de mettre un clapet à l'ouverture..."

medium_fadela_amara.jpg

« COCO-GIRL ! » :

…NPNS (Ni putes,Ni Soumises), connue "mondialement" ?... qui "lutte pour le droit des femmes ?"… qui est "efficace" ?... Quel coup-de-bambou!

Que ceux qui souhaitent connaître la vérité sur le mouvement NPNS, comment et pourquoi il est né, l'idéologie réelle qui le sous-tend et la manière dont il fonctionne se dépêchent de lire ce lien

http://www.mouvements.info/spip.php?article128

Où l'on apprend, entre autres, que : "De 1994 à 1997, Mohamed Abdi –le mentor de la sus-nommée est accusé par la justice d’avoir détourné des fonds publics. Membre du bureau de la «maison des potes» comme Fadela Amara, ce proche de Michel Charasse avait monté une société censée assurer des formations aux employés d’une entreprise de gardiennage, dont il était aussi salarié. Mais Abdi empoche les crédits formation… sans donner de formation. C’est Alia Zioni, responsable syndicale CFDT qui, en 1997, signale les faits. Son zèle va lui coûter cher. « Cette affaire n’a rien à voir avec Ni Putes Ni Soumises, soutient Fadela Amara. On l’a sortie de l’ombre pour casser notre mouvement. C’est la rançon du succès!". Pour sauver le soldat Abdi, Julien Dray le fait venir dans la région parisienne, deux mois après sa garde à vue, en 2000..."

Autre extrait : "La réussite de cette petite bande est le fruit d’une stratégie politique qui consiste à afficher son attachement aux valeurs républicaines sans jamais sortir du rang. Quand Fadela se dit musulmane, elle précise qu’elle est laïque, lorsqu’elle se présente comme arabe, elle ajoute « citoyenne ». Une posture qui rassure la France d’en haut (...) Pour ces militantes issues des quartiers populaires, les galères ne sont plus que de mauvais souvenirs. Un problème de logement ? Désormais, on s’arrange entre « happy few ». Ainsi la marraine du mouvement, Samira Bellil, a-t-elle cru pouvoir compter sur une élue socialiste à la mairie de Paris pour obtenir un appartement et éviter ainsi de faire la queue avec les cent trois mille autres Parisiens qui attendent un logement social… « Un jour, Mireille Dumas m’a appelée pour que je trouve un appartement à Samira Bellil, raconte l’élue, à l’époque très proche de NPNS. Nous venions de reprendre la mairie, et nous voulions sortir du système Tiberi. J’ai donc lancé une procédure en urgence, certes, mais dans le respect de la loi, ce qui prend forcément un peu de temps..." Trop, manifestement, pour la jeune femme qui préfère s’adresser directement au ministre de la Cohésion sociale. Celui-ci lui remet les clés d’un logement en un temps record. « J’ai appris que Samira disait que la gauche n’avait rien fait pour elle, alors que BORLOO lui avait donné un logement, lui ! se souvient l’élue parisienne. J’étais très choquée. Qui sont ces gens qui n’ont que le mot République à la bouche, mais qui entendent jouir de passe-droits!"

Vous saurez aussi tout (ou presque) sur la gestion opaque des généreuses subventions accordées à l'association et bien d'autres choses encore...

medium_paix.4.gif
Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrhées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
medium_images.14.jpg 
RECORDS 2007

29 décembre 2007

L'EUROCRATIE,L'ONU ET LA GAUCHE-CAVIAR SOUTIENNENT LE NAZISLAMISME ... : "... Ségolène nous fait un doigt ... "

« ..dans l’cul,les cathos !... »

medium_S_go_fait_un_doigt.jpg Une photo ou une caricature en disent souvent plus long qu'un discours...La photo qui est publiée ci-contre est issue du site de la télévision de RFA prise dans une manifestation au Pakistan…
medium_islam_god_bless_hitler01.2.jpg  « ….Les concept de totalitarisme planétaire restent solidement ancrés au sein des organisations de gauche et d’extrème-gauche et droite,dont les frontières deviennent de plus en plus floues,…curieusement,l’islamo-fascisme remporte les faveurs de l’éternel conflit qui les sépare de leurs propres règlements de compte « jésuitiste » internes  : de beaucoup,ces animateurs(trice)s avouent un protestantisme de fait et pas mal de complexe au christianisme originel(l’internat certainement…) : çà tombe bien,le nazislamisme,ce «communisme du désert» balayera les doutes maugrées !...Ridicule,la loi TAUBIRA force les occidentaux à mettre les deux genoux à terre : ils seraient les seuls et uniques responsables de l’esclavage de la fin du XIX ème siècle !...un oubli majeur et le livre d'OLIVIER PETRE-GRENOUILLEAU sur L'ESCLAVAGE  « Le dossier noir de l'esclavage »,se retrouve censuré à la demande du MRAP …Sur les origines de l’affaire,il y aurait trop de "chiffres"…Comiques de goulag troupiers,les chantres de l’   «anti-racisme et du rapprochement des peuples» gagnent les procès longs et coûteux…Avec quel financement,d’après-vous ?... »

...La gauche évite soigneusement le débat.Pourquoi ?

medium_ROSE_INVERSEE.jpg
...Même culte de la mort et négationnisme malsain, même terrorisme intellectuel et haine idéologique, même sourire et même ironie noire, les nouveaux fascistes sont là!...
medium_paix.gif

L'Organisation des Nations Unies demeure le seul veritable espoir de l'humanité ?... 

L’Organisation des Nations Unies promeut officiellement la paix mondiale, la protection des droits de l’homme et l’amélioration du bien-être de toute l’humanité. Cependant, derrière la façade resplendissante de cette déclaration d’intentions se cache une réalité très différente. Les Nations Unies n’ont jamais tant unifié les nations que les États, avec pour conséquence une mise sur un pied d’égalité morale, au nom de la souveraineté, de tous les régimes gouvernementaux, y compris les pires dictatures et tyrannies criminelles. Ce relativisme moral s’est naturellement retrouvé dans la Commission des droits de l’homme et le Conseil des droits de l’homme qui lui a succédé.La vision des droits de l’homme de l’ONU souffre par ailleurs de son parti pris socialiste. En plus d’énumérer de véritables et essentiels droits individuels tels que le droit de propriété ou la liberté d’expression, la Déclaration des droits de l’homme inclut en effet une série d’articles impliquant des violations de ces mêmes droits. Cette même tendance socialiste se retrouve dans les visées de centralisation fiscale de l’ONU, dans ses appels à toujours davantage d’aide au développement, ainsi que dans ses attaques contre la libre entreprise.Quant au maintien de la paix, autre grand but de l’ONU, le bilan en la matière a été exclusivement négatif. Face à la nuisibilité de l’ONU et de ses programmes, lever les entraves étatiques au commerce et reconnaître et respecter universellement les droits de propriété individuels en tant que droits de l’homme authentiques sont de bien meilleures garanties pour une paix mondiale…Une dernière loi,proposée par Hubert VEDRINE Onucrate vendu de longue date à la manne pétrolière(trés,trés grande erreur du gouvernement actuel...),tenterait à minimiser les exactions menées par les pays islamo-fascistes,d’où une interprétation des lois de « dhimmitude » qui stipule l’interdiction absolue de critiquer,voire d’énoncer les religions extrémistes sous peine d’heurter "les sensibilités"(!) communes à ses pratiquants …Donc BLACK-OUT TOTAL SUR LES CRIMES DE DROITS COMMUNS,DE GUERRE,LES EXECUTIONS SOMMAIRES ET LA PEINE DE MORT BANALISEE sous peine de poursuites !...Liberté d’expressions menacées des pays d'Europe du Nord,cela ne fait aucun doute …Les «chocs de civilisations» se précisent.
medium_img486.jpg

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007

 Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
medium_img475.7.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
medium_images.14.jpg records.2007

"LAST EXIT TO BRUXELLES..." ,par Maurice G.DANTEC : "...Dans un siècle seulement, la honte nous clouera au cercueil de l'histoire, dans un demi-siècle on commencera sans doute à parler ouvertement de trahison … "

Last Exit To Bruxelles…
medium_maurice_G.DANTEC.jpg
...J'ai vu l'Europe du futur, un soir, alors que le soleil tombait sur Sarajevo dans un silence majestueux, même pas troublé par le tir des snipers.C'était beau comme un monde qui s'effondrait sous son propre poids. C'était aussi beau, et terrible, sans doute, qu'un trou noir. J'en avais les larmes aux yeux.J'allais rentrer en France, la Paix de Dayton serait bientôt signée, c'était la FIN , dans tous les sens du terme.L'Europe du futur, je croisais son uniforme tous les jours, celui des forces de l'ONU, cette maréchaussée des génocides, l'Europe du futur c'était cette impotence assumée comme telle, ce pacifisme de caniveau démocratique, ces vieilles harpies du bolchevisme qui commettaient toutes leurs abominations au nom de l'Homme sous les yeux impassibles des gouvernements libéraux ou sociaux-démocrates qui mettaient la main à la pâte de Schengen et de Maastricht, en laissant s'accomplir sur ce qui était sensé devenir leur territoire futur le pire programme de génocide commis depuis la seconde guerre mondiale, et alors même que les peuples de l'Europe orientale s'étaient libérés, sans le moindre secours de leur part, évidemment, d'un joug totalitaire demi-centenaire.Dans un siècle seulement, la honte nous clouera au cercueil de l'histoire, dans un demi-siècle on commencera sans doute à parler ouvertement de trahison, et dans une génération l'Europe connaîtra le prix du sang et larmes Il n'y a pas que Milosevic, et l'on espère un jour l'inénarrable duo Mladic et Karadjic, comme toutes les autres salopes du communisme yougoslave, qui ont pour très longtemps encore entaché le nom du Christianisme Orthodoxe des pires exactions capables de commettre un régime rouge, pour notre plus grand malheur à tous, nous autres chrétiens, non il n'y a pas que les criminels de guerre yougoslaves qui devraient aujourd'hui transpirer sous les néons du Tribunal de La Haye. Il faudrait citer ici tout le personnel politique et diplomatique français : Mitterrand, bien sûr, le Pétain de la Gauche Unie , mais aussi Guigou, Dumas, tous les ministres en charge à l'époque et qui n'ont pas démissionné, l'ensemble de l'Assemblée des Députasses, sans compter toutes les catins procommunistes présentes dans l'Administration, dont l'Armée, il faudrait y rajouter la ganache canadienne Mackenzie, le nabot Akashi, la momie Boutros-Boutros Ghali, il faudrait y adjoindre la totalité de la Commission de Bruxelles, et une bonne partie des organisations de l'ONU.On ne serait pas au bout de nos peines, et le retour sur investissement médiatico-mondain à peu près nul. Il est beaucoup plus glamour d'essayer, depuis Bruxelles - tiens ? - d'inculper Henry Kissinger pour quelque phantasmatique " crime " de guerre, ou l'État d'Israël pour le même genre de calembredaines. 3000 victimes au Chili à cause de la dérive collectiviste d'Allende (et du coup d'État militaire qui s'ensuivit), 300 à Sabra-et-Chatila (et ce n'est même pas l'armée israélienne qui est directement responsable du massacre le plus médiatisé de toute l'histoire des massacres du Liban), je ne nie pas l'horreur des dictatures et des carnages mais puisque les bourgeois néo-contestataires aiment les chiffres et les comparaisons, qu'ils comparent un peu avec les 250,000 victimes d'un génocide planifié par un corpus de textes et de lois, sur une population de 7 ou 8 millions d'habitants, ce que connurent en quatre ans les républiques ex-yougoslaves prises toutes ensembles, et alors qu'elles étaient membres à part entière de la soi-disant " communauté internationale ", cette association de malfaiteurs à l'échelle du globe...Haah, l'Europe… L'Europe du futur, lorsque je rentrai de Sarajevo, faisait la grève générale contre un gouvernement et un président qu'elle venait tout juste d'élire, on me permettra de trouver quelque analogie avec la situation présente.Les Agents de la Fonction Publique avaient des revendications très pressantes - on les comprend, pauvres diables -, et les Étudiants aussi. À plusieurs d'entre eux, dans la rue, lors de leurs déambulations manifestatoires, je demandais à brûle-pourpoint s'ils n'avaient pas quelques livres à céder pour de malheureux collégiens dont les écoles avaient été rasées et les instituteurs fusillés par une bande de psychopathes communistes, dans un pays EUROPÉEN. J'évitais de justesse à plusieurs reprises l'incident diplomatique, façon Crise des Missiles.J'avais vu l'Europe du futur dans le crépuscule de Sarajevo, je voyais maintenant son centre opératif présent, en action, à la lumière de toute la société qui était soi-disant la mienne.Car l'Europe du Futur, c'est la France bien sûr.Qui pourrait oser penser, sans prendre le risque d'un ridicule cuisant, que quelque chose d'Européen - en quelque domaine que ce soit - puisse se faire sans la France ?Et mieux encore, que quelque chose de Français puisse se faire sans l'Europe ? C'est à dire sans l'Europe que la France a faite, ou plus précisément encore : sans l'Europe que la France n'a pas faite, n'a pas su faire, ne veut pas faire, et a toujours défait le jour venu ?Il existe plusieurs méthodes pour tuer une civilisation.L'une d'entre elle, et c'est une des meilleures, consiste à la rendre malade puis à lui faire croire qu'on la sauve, et que la médecine administrée, en réalité un très méchant poison, va la remettre sur pied en deux temps, trois mouvements.C'est ce qu'est en train de nous vendre l'eurocratie bruxelloise, grâce au cartel des barbons giscardiens, avec cet informe papelard que d'aucuns osent dénommer " constitution ".Oui, j'ai vu l'Europe du futur : une grande zone libérale-socialiste sans plus la moindre souveraineté politique, et encore moins religieuse, sans plus la moindre HISTOIRE : et les Américains, dont on se gausse à ce sujet un peu trop souvent, nous rabattrons bien vite le caquet, comme d'habitude depuis un siècle, c'est d'ailleurs déjà fait.Oui j'ai vu l'Europe du futur : celle des Borgia et des Guerres de Religion fera piètre figure en regard du formidable processus implosif qui attend ce continent qui tourne le dos à lui-même, à l'Occident, au Christianisme, à la Liberté.Ah, j'entends déjà les voix nasillardes des bonnes de chambre de la République , celle des journalistes aux ordres, venir geindre à mes oreilles : fasciste, Cassandre, " Bushiste ", j'en passe, la racaille gauchiste au pouvoir depuis 25 ans n'aime pas qu'on lui rappelle ses crimes, ses mensonges, ses errements, et encore moins ceux qu'elle se prépare à commettre.Et pendant que 25 siècles d'histoire européenne agonisent aux pieds de la bureaucratie bruxelloise, pendant que l'on tente - depuis Paris, tiens ? - de supprimer toute référence active à la civilisation chrétienne dans ce qui est censé modeler la Charte du futur citoyen de la Nouvelle Union , alors que l'on cherche péniblement à recoller les morceaux pulvérisés par la pitoyable mascarade de la République Chirakienne lors de la seconde Guerre du Golfe, oui, tandis que se programme doucement l'ultime convulsion du mourant, les vendeurs d'opérettes sociales et les boutiquiers des avenirs radieux s'affairent autour de sa carcasse, et essaient de lui arracher quelques dernières concessions.
Alors, c'est sûr, en dehors de la ténébreuse certitude de cette extinction prochaine, je ne vois qu'une zone grise, avec en arrière plan, au loin, une ligne de feu bien rouge, comme si un profond et dense brouillard recouvrait de ses nuées la présence d'un violent incendie à l'horizon.
Un soir, il y a longtemps, c'était vers 1977, ou 78, je roulais avec quelques compagnons dans une ancienne Simca aux alentours de Poissy, lorsque nous étions passés le long des anciennes usines dudit constructeur automobile, puis, sans que je puisse me rappeler où nous étions avec précision, nous avions traversé un très beau pont métallique sur la Seine , dans un décor de friches industrielles et de voies d'autoroutes qui se déploya comme un écran cinémascope sur le pare-brise, irisé par une pluie fine qui tombait d'un ciel aux nuages intermittents, dans une lumière étrange et douce, argentée; et tandis qu'une cassette de Kraftwerk déroulait ses boucles électroniques dans l'habitacle humide, j'avais alors, sous l'influence ouvertement néo-constructiviste, ou néo-futuriste, des musiciens rhénans, et de plusieurs substances illicites, imaginé le même coin anonyme de la banlieue projeté un demi-siècle plus tard, avec des lignes d'aérotrains à sustentation magnétique qui relieraient Paris, Berlin, Moscou, des immeubles géodésiques dédiés à la science spatiale germano-russe plantés sur le terrain des usines désaffectées, des cathédrales en forme de nef cosmiques s'élevant à l'horizon, puis beaucoup plus tard dans la nuit, alors que la drogue me tenait éveillé dans une maison où tout le monde dormait à poings fermés, une sorte d'urbanisme géopolitique prit forme dans ma tête.J'imaginai une vaste fédération euro-russe, après que l'Otan eût victorieusement disposé du communisme est-européen, puisqu'une " anti-révolution de 17 " eût remis en place une monarchie impériale constitutionnelle en Russie. Une alliance hémisphérique boréale se dessinerait alors, parallèlement à une unification hémisphérique panaméricaine, de l'Alaska à Ushuaïa. Seule une telle union à " double-polarité ", est-ouest et nord-sud, me semblait en mesure de contenir le futur géant chinois, et les différentes formes de despotisme oriental qu'il trouverait comme alliées dans le " tiers-monde ", ou ailleurs. Seule une telle " construction européenne " me semblait en mesure de proposer un avenir aux populations divisées du continent, et au reste du globe, sans quoi, me disais-je…

J'étais alors très jeune, j'avais encore peu lu, et encore moins vécu, mais je n'allais pas tarder à comprendre. Au début des années 80, et au fil des ans plus encore, le rêve sombra peu à peu, alors qu'il devenait évident que toutes les trahisons de la civilisation européenne étaient en voie d'être accomplies par nos gouvernements, de gauche comme de droite, socialistes comme libéraux et que, pire encore, une dialectique mortifère avait fort à propos contaminé les esprits et rendu tout authentique débat impossible: en effet, entre l'Europe de Bruxelles (qui serait bientôt celle de Maastricht) et les diverses rodomontades " souverainistes " qui déjà se faisaient entendre (PCF, FN, néogauchistes, archéogaullistes, etc.), nul autre choix, comprenez le bien, n'était possible. Entre les merdiques gestionnaires libéraux-socialistes et l'opposition facho-coco, point de salut. Entre la République bourgeoise girondine, et ses compromissions, et la République bourgeoise jacobine, et ses crimes, pas de troisième terme, je le savais depuis le collège, ne me l'avait-on pas assez répété ! On comprendra dès lors un peu mieux comment l'idée de ce " troisième terme ", à priori impossible, n'est-ce pas ? a commencé, et à mon corps défendant, à venir trotter dans ma tête, sous la forme d'une couronne, d'un sceptre, et d'un globe terrestre surplombé d'une croix. Qu'on ne m'en veuille pas si, après Nietzsche, et par lui, j'en vins à Joseph de Maistre, m'accordera-t-on quelque circonstance atténuante si je prétends que le rêve européen est en attente depuis douze siècle d'un nouveau Rex Carolingus ?  Aïe, aïe, aïe, vous n'êtes pas sérieux dîtes-nous, jeune homme , quoique vous soyez déjà quadragénaire, ce qui aggrave d'autant plus votre cas… Nous voulons du RATIONNEL. Du POLITIQUE, enfin tel que nous comprenons ce mot, i.e. une variation de l'économie ou de la sociologie. Nous voulons un PLAN. Genre quinquennal. Nous voulons la démocratie pour 450 millions d'européens, et sans que cela nous coûte trop cher, en taxes diverses, comme en pétitions de principe, quoique de ce point de vue là nos réserves soient considérables. Alors vous comprenez, vous et vos chimériques visions du Saint Empire Romain Germanique… Je sais, je sais, suis-je dans l'obligation d'avouer, ce n'est pas sérieux, de ce sérieux qu'empruntent (à très bas taux) les bourgeois dès qu'il s'agit de perpétrer leurs méfaits, mais que voulez-vous, ce n'est pas ma faute si je crois que l'Europe est mal barrée depuis le désastreux Traité de Verdun de 843, qui non seulement réduisit la France à un minable bandeau de terre s'étendant de la Somme au Languedoc, mais la divisa à tout jamais de sa fonction impériale. Clovis et la dynastie franque avaient su faire de leur Royaume naissant la fille aînée de l'Église, dès 496, consacrant ainsi le premier État chrétien d'Occident, vingt ans après la Chute de l'Empire Romain d'Augustule. Lorsque Charlemagne prend en main le sceptre royal de France, un peu moins de trois siècles plus tard, il accomplit ce processus historial en faisant en sorte d'être ordonné, grâce à la clairvoyance des Papes de l'époque, comme premier Empereur chrétien d'Occident, en concurrence certes avec les basileus de Constantinople, représentant l'Empire d'Orient qui durerait jusqu'en 1453, mais uni à eux par la même religion, car en cette lointaine et brillante époque, le Catholicisme s'étendait sans la moindre division intestine de l'Atlantique à la Méditerranée orientale, unifiant une multitude de peuples, de langues, de cultures, dans un projet civilisationnel dont même les échecs futurs stupéfieraient le monde par la grandeur. Mais en 843, l'union du Royaume de France et de l'Empire d'Occident est brisée, par des Papes de moins en moins clairvoyants, et au Xe siècle le Globe Impérial finira dans les mains des puissances germaniques, pour le plus grand malheur des peuples. Le nationalisme bourgeois ne pouvait que s'étendre, la compétition économique l'envenimer, les guerres ravager le continent, les grandes hérésies se reconstituer, les schismes advenir, et finalement le modernisme social et industriel se propager. Seule la France aurait pu en ses années cruciales fonder, c'est à dire fondre, fusionner, une civilisation européenne chrétienne qui se serait étendue de Galway au Bosphore, et plus loin encore. À la fois celte, romaine et germanique, elle seule pouvait prétendre à un catholicisme - c'est à dire un universalisme - politique pour tout l'Occident, elle seule aurait pu devenir l'axis europei qui jamais ne se fixa. Mais vous vous enfoncez, jeune homme de quarante ans et des poussières, que nous importent en effet vos jérémiades sur un passé datant d'un millénaire ? Ne savez-vous pas que le monde est né aux alentours de 1968, avec la pilule anticonceptionnelle, le double album blanc des Beatles, l'Internationale Situationniste et les romans d'Henri Troyat ? Que sans l'invention de l'ampoule électrique, de la machine à vapeur et de la presse à imprimer, nous ne serions tout juste que des êtres à l'apparence simiesque ? Que le christianisme certes, c'est parfois très beau, n'est-ce pas, mais de là à vouloir en faire un projet de société contemporain, et plus encore pour 25 nations aussi différentes, je crois que la prise de vos médicaments s'impose de toute urgence. Certes, certes, j'en conviens, je n'ai pas encore pris ma petite pilule au lithium qui m'aide à supporter l'insupportable, sans pour autant me faire tolérer l'intolérable, je me confesse : je me suis laissé emporter. En effet, je dois le reconnaître humblement, que pourrait bien accomplir une religion comme le judéo-christianisme pour UNIFIER 25 nations, dont l'une sera d'ailleurs à forte composante islamique ?
Que pourrait faire, c'est vrai, en toute honnêteté, un principe religieux qui durant mille ans avait permis au continent, et à tous ses peuples, de commencer à devenir une civilisation ?
En effet, cher monsieur, nous ne vous le faisons pas dire. On peine à croire qu'un homme comme vous, pourtant né comme nous autres à peu près au moment de la Création-Du -Monde, n'ait pas songé à proposer une version marxiste-léniniste dopée aux phéromones Debordistes, qui font tant fureur aujourd'hui, ou alors une de ces litanies anticapitalistes humanitaires qui rythment le parcours obligé de tout auteur français qui se respecte, voire - comme vous le disiez vous-même nous semble-t-il - l'épopée d'une vaste confédération euro-russe qui permettrait par exemple aux agriculteurs du Roussillon d'échanger leurs tomates ou leurs poires contre des tonnes de viande de renne venue de Sibérie, vraiment, nous ne comprenons pas, il y a pourtant du bon dans la constitution eurogiscardienne, surtout pour nos Airbus, mais évidemment, si pour vous, seule une RELIGION peut unifier tant de différences, c'est que vraiment vous ne croyez ni aux miracles de la Centrale-à -Charbon, ni à ceux de la Réglementation , et moins encore à ceux de la démocratie parlementaire, il est hautement probable que vous soyez en fait un dangereux réactionnaire, monsieur, et cela, sachez-le, dans la Patrie-des -Droits-de-l'Homme-et-de-l'Urinoir, cela ne se fait pas, nous vous dénoncerons à la Police Intellectuelle dès que vous aurez un peu tourné le dos.   Alors comment imaginer, dîtes-moi, une Europe du futur, puisque Aix-la-Chapelle n'est plus qu'une petite bourgade folklorique et que c'est à Bruxelles que se dessinent les plans de l'avorton terminal ?
Quiconque a traversé ce non-pays qu'est la Belgique pour se rendre dans sa capitale, ne peut, me semble-t-il, que ressentir une terrible impression de dérision et de ridicule, devant la désolante banalité des paysages et des hommes, cette bourgeoisie incarnée génétiquement, et finir par se dire que, pour sûr, l'Europe actuelle ne pouvait surgir que d'un tel endroit, et qu'un tel endroit avait été nécessairement choisi pour accoucher d'une telle Europe.
La Belgique a ainsi été intronisée, on ne sait pourquoi, centre de gravité historique du continent, ce fut une des plus fondamentales manoeuvres des artisans de cette " construction européenne ", juste après la seconde guerre mondiale, que de se servir de cette dernière, et des abominations du nazisme, pour adapter à l'échelle continentale les immondes institutions de l'ONU, et donc éradiquer de la conscience des peuples européens toute notion de souveraineté politique et religieuse. Le projet suit son cours. Dans une génération, deux grand maximum, la catastrophe démographique post-communiste aura réduit la population russe à environ cent millions d'individus, pour plus de 150 aujourd'hui, qui n'appelle pas cela un authentique désastre, surtout dans la configuration géopolitique et ethnico-religieuse de l'ex-URSS est un docteur Knock de la politique. Une constitution sociale-libérale aura achevé de déchristianiser politiquement et sociologiquement le continent à l'ouest de la Vistule , terminant le travail que le communisme aura accompli en trois quarts de siècle de l'autre bord. Ce qui se profile aux États-Unis, avec les attaques en règle contre toutes les institutions chrétiennes, et leurs symboles, conduites par la confédération transpolitique du " gauchisme libéral ", et qui vaut à ce pays des batailles constitutionnelles toujours recommencées et jamais vraiment terminées (les avis de la Cour Suprême peuvent être annulés, ou " amendés "… par la Cour Suprême ), prendra racine sur le terreau social-libéral de la gauche européenne sans le moindre espoir de retour. Une idéologie politico-religieuse bien plus dynamique, et violemment opposée aussi bien au judéo-christianisme qu'au modernisme post-chrétien, saura sans doute judicieusement utiliser ce vaste espace vide, peuplé de 450 millions de Bruxellois...

Killing joke : « death & résurrection show
podcast


 

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007

medium_img475.7.jpg 
Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
medium_gerard-miller.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
medium_images.14.jpg records.2007

... LE 11 SEPTEMBRE de l'an de gràce 2001,LE DIABLE SE CHANGEA EN "DEMOCRATE LAïQUE"... : "...je suis né ce matin à 8H46 et 40 secondes..."

medium_Towers_911.jpg ...VOICE to SPACELAB/satori4...

C'est ce matin-là que je suis né. Ce matin-là, à 8 h 46 et 40 secondes très exactement. C'est aussi le moment où je suis mort.
Il faut reconnaître que c'était une matinée magnifique, la matinée faite sur mesure pour cette parturition qui suivrait l'arrêt de mes fonctions vitales. Car j'allais naître, et pour cela je devais mourir. Voilà pourquoi je m'étais rendu ici, dans cet endroit unique au monde : pour devenir une dernière fois ce que j'étais.
J'allais devenir humain, le temps de m'effacer de l'existence humaine. J'allais naître, j'allais naître pour mourir enfin et quitter le monde des hommes. J'allais venir au monde pour mieux pouvoir en partir.medium_11septembre2001-3.2.jpg

Ce n'était franchement pas une raison pire qu'une autre.
Le processus était pour moi devenu une simple habitude. Pour re-naître, je devais mourir. Pour pouvoir mourir, je devais re-naître. C'est de ce paradoxe que je suis fait, il est ma nature, il est ma conscience, il est ma vie. Il est ce qui se tient au-delà même de ma vie. Il est vrai que je suis un peu plus qu'un être humain, je viens de bien plus loin, mes destinations comme mes origines ne vous sont même pas connues.
J'avais tout préparé avec une très grande précision depuis le jour où j'avais appris que les Temps s'en venaient, j'avais tout prévu, tout planifié, de mon tout premier acte postnatal au dernier geste anté-mortem. J'avais tout prévu, tout planifié, car je savais tout. Tout ce qui allait se produire, ici, sur le lieu même de ma naissance. Sur le lieu où ma mort prendrait son sens, au-delà d'elle-même.
J'avais tout prévu, tout planifié. Car il était temps de partir, le message avait été clair. Et on obéit forcément aux messages, ils sont là pour ça. Pour qu'on leur obéisse. C'est leur rôle, dans notre corporation. Il fallait donc que je parte. Que je quitte le monde humain. Mission accomplie, observation de l'expérience terminée. Quelques années de répit avant le grand départ, au grand maximum, de quoi mettre ses affaires en ordre, achever l'opération en cours, effacer toute trace de son passage en ce monde, puis préparer le processus. Car pour nous, nous qui vivons ici sans y être nés, nos morts et nos vies se succèdent sans trêve, grâce à des technologies dont vous ne pourriez même pas comprendre le début d'un concept de base. Notre « stock » de morts et de renaissance est généralement fixé à l'avance, pour les besoins de la Mission , mais il peut être sujet à des variations. Au dernier tour, notre naissance en tant qu'être humain est le prodrome à notre ultime déshumanisation, et notre mort sera le retour vers notre existence initiale. C'est ainsi que nous sommes faits. C'est pour cela que nous vivons parmi vous depuis des millénaires sans que vous puissiez vous douter de quoi que ce soit.
Je dois mourir pour naître à nouveau et je vais donc naître de nouveau comme être humain afin de passer la porte, la porte de la mort, la porte que j'ai franchie à tant de reprises mais que je dois me préparer à ouvrir et refermer pour la toute dernière fois, afin de revenir à mon corps d'origine, c'est-à-dire à la machine biophysique qui est mon identité première.
medium_Trident_II_missile_icon.2.jpg
C'était si simple, en vérité :
J'allais naître en ce beau matin de septembre, il était 8 h 46.
J'allais naître pour pouvoir mourir, j'allais mourir pour pouvoir naître, j'allais apparaître dans l'humanité pour mieux en disparaître.
Évidemment, on ne joue pas avec la vie et la mort, l'éternité et le chaos sans qu'un véritable défi vous soit jeté en pleine face, on ne s'aventure pas au-delà des limites de la biologie et de la politique sans vivre une authentique plongée dans les abysses qui terminent toute histoire humaine. Un sacrifice. Un éclair. Un souvenir venu du futur. Et ce sacrifice coïncide comme par un fait exprès avec l'instant de ma naissance/mort, ce sacrifice est la tension induite entre les deux pôles impossibles de mon existence, ce sacrifice, il apparaît déjà à la périphérie de ma vision.
Il y a moi, à 8 h 46 et une poignée de secondes, en ce sublime matin de septembre, moi qui me tiens dans le vaste hall de cette firme juridique dont j'ai même oublié le nom, qui n'a en soi aucune importance, sinon comme pierre tombale parmi les pierres tombales. Il y a moi, le ciel bleu et le soleil estival qui se réfracte sur toutes les surfaces de verre des tours du centre financier. Il y a moi qui vais naître dans la lumière de ce rayon d'or qui se pose sur l'élégant parquet à la française, au milieu de la somptueuse salle d'accueil d'un de ces multiples cabinets d'avocats internationaux qui ont pris possession du quartier, de la ville, du monde en son entier, et où suis-je donc, me dis-je, sinon au centre du monde, au centre du quartier central de la ville centrale du centre-monde, le centre des échanges et des flux d'informations de tous les genres, commerciales, industrielles, financières, policières, techniques et scientifiques, politico-économiques, météorologiques, mafieuses, secrètes, pire encore, le centre de tous les mondes ; alors il y a moi, il est 8 h 46 passées d'une douzaine de secondes, la matinée est d'une luminosité surnaturelle, il y a moi qui vais naître ici même, là où tout va s'agglomérer, tous les mondes, comme lors d'une puissante fusion nucléaire, il y a moi qui me tiens quasiment au milieu de la tour, étage 90, un beau chiffre rond, il y a moi qui annonce aux secrétaires assises derrière leur desk que le monde que nous connaissons va disparaître, avec elles, avec leurs collègues, avec moi, et toutes les personnes présentes ici, il y a moi qui vais naître, parce que je dois quitter l'humanité, mais que j'y suis irrémissiblement lié, il y a moi qui regarde ce point noir dans le ciel, ce point noir qui grossit régulièrement, laissant peu à peu apercevoir sa forme et sa structure, ce point noir qui s'approche très vite des grandes surfaces de verre derrière lesquelles je souris aux hommes et aux femmes qui circulent autour de moi, leurs toutes dernières pensées grillagées dans les cases d'un tableur ou d'un logiciel de traduction. medium_img206.jpg Il y a moi, dans la tour Nord du World Trade Center, à 8 h 46 et un peu moins de trente secondes, il y a moi et il y a l'avion. L'avion qui vient couper le cordon ombilical qui me retenait aussi bien à la fausse humanité que j'avais tant de fois incarné qu'à mon existence première, celle de l'homme venu des étoiles.
Il y a moi qui vais naître. Alors que tous les autres vont mourir. Il y a moi qui vais pouvoir mourir, alors que tous les autres poursuivront le cours de leur existence. Il y a moi qui vais bientôt rester le dernier humain vivant encore dans cet espace particulier de la tour.
Sauf que je ne suis pas humain.
medium_devilusso1.jpg Je suis en train de m'inscrire comme parcelle d'humanité sur cette terre, mais en négatif, comme la solarisation d'une silhouette par un flash atomique. L'avion est désormais bien visible, volant à basse altitude droit dans notre direction.
Je vais naître, 8 h 46, trente-cinq secondes.
Je vais naître. Nous sommes au mois de septembre, il fait beau et chaud.
Je vais naître, en ce onze septembre, il est 8 h 46 et près de quarante secondes. Il y a comme une éternité de suspens alors que l'ombre, énorme, se précipite sur sa destination finale, sur son
destin, sur nous tous, dans la tour.
L'avion, brutalement, est là, de toute sa présence, de toute sa puissance balistique, de tout son vacarme. Il est bien plus qu'un objet, il est une onde en mouvement. Une onde hurlante qui se fracasse contre la tour. Plus encore, il est cet événement terrible et inconcevable
qui vient de traverser la tour de part en part avant même que la conscience ait eu le temps de comprendre ce qui se produisait, et même qu'il se produisait quelque chose.
L'éclat et le choc sont indescriptibles, ils déchirent les notions même de temps et d'espace. Chaleur, lumière, noirceur, tout n'est que variation dans le flux de l'onde, tout n'est que gradation dans l'intensité de l'événement. Tout n'est que vibration.
Le feu dans le verre, les flammes contre le métal, le métal contre le métal, le feu dans le béton. Le tonnerre des murs qui s'effondrent, des réservoirs qui explosent, le rugissements des flammes, l'épouvante mécanique des aciers fracassés, les hurlements, presque indistincts, qui parviennent d'à peu près partout, presque simultanément, dans le crescendo d'une symphonie de la peur. Et ces monceaux entiers de la tour qui s'effondrent sur moi, dans un nuage de poussière brûlante.
Ça y est, je meurs, je suis né.
Je suis né à la seconde où le monde vient d'imploser.

medium_SALAGOU_3_290.jpg J'avais tout prévu parce que je savais tout. Je savais tout à l'avance. Et avec la précision d'un super-ordinateur. Je connaissais la date et l'heure exacte des impacts depuis des semaines. Vision précognitive et neurocontrôle multimodal de l'intuition. Des techniques qui sont la base de notre formation.
J'avais tout prévu, je savais tout, j'avais donc prévenu mes supérieurs.
J'avais envoyé le message d'urgence via une hyper-ligne de biophotons amplifiés que j'avais branché vers un relais que je savais en orbite autour de Titan. Les données seraient de là acheminées, décodées, vers le Vaisseau-Mère.
J'avais prévenu mes supérieurs, je les avais même avertis, pour ne pas dire alarmés, leur demandant en vain que la sacro-sainte politique de non-intervention qui dictait leur conduite pour les affaires humaines soit révisée.
Mais les Lois de l'Exploration AnthropoPlanétaire sont inflexibles : il faut que la menace mette toute l'espèce en péril pour que des dispositions spécifiques, et dérogeant aux règles élémentaires, puissent être envisagées avec sérénité.
Quatre attentats terroristes simultanés, même de cette envergure, ce n'était pas assez. Cela restait dans le domaine des catastrophes humaines habituelles. L'Homo Sapiens en avait vu d'autres, j'en savais quelque chose, m'avait-on fait remarquer.
J'avais alors fait valoir que l'événement allait déclencher une guerre qui concentrerait en elle toutes les guerres précédentes, une guerre aussi terminatrice qu'un Déluge, un authentique Armageddon, le danger était réel, j'avais tenté d'éclairer ce schisme particulier entre scientificité et religiosité qui allait précipiter le monde humain dans l'abîme, j'avais expliqué comment les nihilismes positivistes et leur bouclage indéfini l'empêcheraient très vite de poursuivre son aventure technique et scientifique, m'appuyant sur une argumentation véhémente j'avais dessiné les plans de ce qui adviendrait lorsque l'homo sapiens de cette planète allait finir par se rabattre sur toutes les transcendances de substitution et les utopies charlatanesques que son imagination était en mesure d'inventer. Il était même probable qu'une sorte de Post-Religion en kit, sacrificielle et planétaire, vienne jouer les démiurges pour une humanité bientôt perdue dans l'obscurité des incendies. Les derniers siècles que j'avais vécus montraient précisément la ligne typique de progression vers ce point de rupture.medium_Towers_911.2.jpg

La catastrophe était déjà là, il fallait se rendre à l'évidence. Mais on ne m'avait pas écouté. Pures spéculations, m'avait-on répété. Le Vaisseau-Mère resta sourd à mes multiples demandes, il me rappela sans ménagement que je passais mes toutes dernières années sur la Terre , que je ne devais pas céder au syndrome compassionnel interspécique trop bien connu, la Mission devait continuer, comme elle avait fonctionné durant un millénaire entier, je devais me préparer au retour selon les procédures en usage.
C'est pourquoi j'avais décidé d'agir. D'agir contre. Contre les règles. Contre les procédures, les usages. J'avais décidé de naître une dernière fois en tant qu'humain, comme prévu par les ordonnances du Départ, mais pas du tout selon les « procédures en usage », pas du tout dans la perspective d'un « départ dans les règles ». J'allais effectuer la pire des trahisons envisageables. Une trahison contre moi-même, contre tout ce que j'étais. De simple observateur, j'allais devenir acteur de l'histoire des hommes. Pire encore, j'allais profiter des quelques mois ou années de sursis qu'il me restait sur cette terre à parfaire cette trahison, cette naissance à l'humanité, par le sacrifice, cette ouverture vers la mort, au-delà de ma structure biophysique en attente quelque part, très loin, dans ce que les humains appellent l'Anneau des Astéroïdes.

J'avais décidé de naître/mourir au moment même où un message du Vaisseau-mère m'avertissait qu'il ne me restait que quelques maigres années d'activité sur la planète des Hommes et que le retour était pour ainsi dire imminent.
Les événements semblaient faits pour établir une conjuration de grande envergure qui dépassait de loin ma pauvre personne, et les six milliards d'humains qu'elle espionnait depuis mille ans.
Les événements semblaient faits pour tout renverser, tout carboniser, tout détruire.
Comme cette tour.
Cette tour qui tremble encore sous l'impact.
Cette tour dont tous les étages supérieurs sont déjà en feu.
L'avion a pénétré dans la tour Nord tout juste quatre niveaux au-dessus de nous, par la face septentrionale de l'édifice, étage 94. Je connaissais tous les paramètres de la catastrophe. Ces quatre étages de distance ne représentaient qu'une barrière très fragile face au monstre qui venait de s'impacter dans la structure, ils furent traversés dans l'instant par l'onde de choc et par des structures métalliques de taille énorme, en feu, projetées à des vitesses tout juste subsoniques. L'explosion des réservoirs éjecta un peu plus de quatre-vingt mille litres de liquide hautement inflammable, et fort bien enflammé, dans les quatre directions de l'espace, portés par un effet d'aérosol à la périphérie de la boule de feu, un peu comme ces bombes « fuel-air explosive » dont s'était servie l'armée américaine dans les sables d'Irak, une décennie auparavant. Les quatre étages supérieurs furent proprement désintégrés net, jusqu'au 98 compris où un énorme incendie se mit aussitôt en action, se propageant à toute vitesse vers le haut. Un quart d'heure après le crash, sous la zone d'impact, les étages 92 et 93 étaient complètement en feu à leur tour. Les kamikazes savaient fort bien ce qu'il faisaient : la masse de l'avion, sa vitesse, le volume du carburant à la fois détonant et hautement inflammable, se consumant jusqu'à des températures de 1 200 degrés. Une cible bien haute, bien visible, bien nette, immanquable. Une haute structure de métal, de verre et de béton, fragile. Une haute colonne qui allait se voir sectionnée nette par le pouvoir des aciers et des carburants modernes.

Si la dynamique propre aux incendies attira immédiatement le gros des flammes vers la cime de la tour, la nature particulière du feu liquéfié l'entrava aussi aux lois de la gravité : des jets, des ruissellements, des gouttières, des cascades de kérosène en combustion descendaient vers les étages inférieurs, utilisant les trous creusés par l'accident tout comme les cages d'escaliers, ou les puits d'ascenseurs, y allumant sur leur passage autant d'incendies mortels, dans le même temps, la fumée et le feu envahissaient systématiquement les étages supérieurs, y emprisonnant tout dans une cage de métal incandescent et d'air irrespirable.

Bientôt le toit lui-même serait une vaste plaque ardente.
Bientôt la tour entière serait une condensation verticale de l'enfer.

D'après Maurice Georges DANTEC.

medium_img472.4.jpg

 «Haïku in SATORI 4»

(Digit.Remix) extrait de l’album L’IMPROVISTE en préparation-records 2007(pour une meilleure lecture,une décompression en "wave" conseillée..bientôt,…)
Michel REYES : lYRICS & voice /music : ASTRAL PROJECTION & INA doc.(10’’53)

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007

 Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
medium_img475.7.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
medium_images.14.jpg records.2007

MICHAEL MOORE,UN P'TIT GARS BIEN D'CHEZ NOUS ... : "...Bowling For Fallujah! "

medium_Bowlingf_for_Fallujah.gif Michael Moore,encore un masque qui vient de tomber... (si si si!).Voila une petite piqûre de rappel à l’attention de ses adeptes, des futurs convertis, de Quentin Tarantino, des hésitants et des sans-opinion. A se remémorer dès que Fat Mike pointe le bout de son bide devant les caméras…medium_michaelMOORE.jpg Dégustez, c’est du lourd: The Iraqis who have risen up against the occupation are not “insurgents” or “terrorists” or “The Enemy.” They are the REVOLUTION, the Minutemen, and their numbers will grow — and they will win. - in “Heads Up… from Michael Moore” (Wednesday, April 14th, 2004) Les energumènes qui posent des bombes ou se font sauter dans des rues irakiennes par des jours de forte affluence et faisant ainsi des dizaines, voire des centaines de morts, sont, aux yeux de Michael Moore, de simples révolutionnaires comparables aux insurgés de 1776, en Amérique, qui se révoltèrent contre l’Empire Britannique afin de gagner le droit de vivre en hommes libres sur leur terre. Ce ne sont pas des “terroristes” pour Michael Moore-le-négationniste de mes deux, ce ne sont pas des “ennemis” pour Michael Moore-le- fasciste bon chic bon genre.En toute logique, Michael Moore se réjouit à l’avance d’une hypothétique victoire de ces terroristes, baasistes ou islamistes pour la plupart, transformés en combattants de la liberté par je ne sais quel douteux tour de passe-passe sémantique. Michael Moore ne fait ni plus ni moins que l’apologie d’auteurs de crimes contre l’humanité et peu importe s’il faut des dizaines de milliers de morts en Irak amputables au terrorisme pour que l’intelligentsia française prenne conscience du fait que Michael Moore n’est ni plus ni moins qu’un apologiste du culte de la mort, il l’est bel et bien et ce n’est pas peu dire.medium_11septembre2001-3.jpg Maurras, en son temps, comparait le “nègre américain” de l’US Army au boucher nazi amenant le déporté au four crématoire et trouvait bien plus “d’humanité” dans le second que dans le premier. Moore ne fait que perpétuer cette tradition négationniste, cette “inversion des valeurs”, ce culte de la mort que l’on a trouvé dans les propos de Charles Maurras, l’avocat de la collaboration, et que l’on retrouve aujourd’hui chez Michael Moore, l’avocat des terroristes en Irak. Néanmoins, l’analogie que l’on peut faire entre les deux personnages est quelque peu limitée du fait que Maurras est, en tant que héraut de l’extrême-droite de son époque (ou en tant que “homme d’extrême-droite” tout court), ignoré voire diabolisé par les médias actuels. Ce qui n’est pas le cas de Michael Moore, l’anti-mondialiste anti-bush (cela doit probablement donner droit à déverser toutes les conneries possibles et inimaginables), qui est en permanence encensé par la classe intellectuelle française qui chouchoute son nouveau héros comme jamais.L’extrême-droite antisémite des années 30 et 40 a eu son heure d’audience médiatique avant d’être détrônée par d’autres fascistes, des “fascistes de gauche” tels que Michael Moore, Dieudonné,Soral et plein d’autres. medium_MICHAEL_MOORE.jpgDes “fascistes” (voire des “islamo-fascistes”) à la mode, des fascistes… “tendance”. Même culte de la mort et négationnisme malsain, même terrorisme intellectuel et haine idéologique, même sourire et même ironie noire, les nouveaux fascistes sont bels et bien présents.Mais ces fascistes là ont réussi, pour combien de temps encore?
medium_img486.jpg

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007

 Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
medium_img475.7.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
medium_images.14.jpg records.2007

 

TRACTEURS & DETRACTEURS... : "...BAYROU,l'énigme de Guillaume TELL..."

medium_l_énigme_de_Guillaume_TELL.jpg  François BAYROU et son programme m’ont toujours fait penser à cette toile de Salvador DALI ...BAYROU,OU L’ENIGME DE GUILLAUME  TELL !...

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007

 Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
medium_img475.7.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
medium_images.14.jpg records.2007

LA CRISE DES M-51(suite vénitienne...) : LE PACIFISME DE CEUX QUI SE LAISSERONT MENER A L’ABATTOIR… : « …Moi aussi j’aime la paix,jusqu’à un certain point … »

"greenpeace" and boum!
medium_peace_and_boum....jpg
         

... ON DEPASSIONNE LE DÉBAT ET ON REFLECHIE ?...

   ....Je peux vous aider à comprendre certaines chosesDéjà quelques notions de base, le missile M51 est un vecteur nucléaire, il n'est pas nucléaire en lui même contrairement à ce que certains croient. Il peut emporter 6 têtes nucléaires, j'ai bien dit des têtes, pas des bombes.La dernière bombe nucléaire française,l'AN52, a été retirée du service;il y'a de nombreuses années…Une bombe,on la largue depuis un avion, et elle EST non guidée par principe... Un missile peut être tiré depuis un avion, un véhicule terrestre, un silo, un sous marin, un bateau,etc... une bombe est donc un vecteur, comme un missile.Une bombe contrairement à un missile, n'est pas propulsée… Quant au programme M51,il est nécessaire, seul garant de notre survie en cas de crise grave, et seul arme à l'heure actuelle qui peut mettre n'importe quelle puissance à genoux, dans le monde,même si notre destruction est immédiate,il ne sera pas dit que nous n'aurions pas tenté de nous défendre…ET,DE PAR LE FAIT, STOPPER LA BARBARIE DES ETATS VIOLANTS LES DROITS DE L’HOMME…

medium_img508.jpgmedium_img507.jpg

En IRAN,on rase de prés...

...Pour ceux qui l'ignore, Pékin aligne plus de 500 missiles face à Taiwan, la Marine chinoise est en train de se doter de près d'une trentaine de sous marins, de plusieurs dizaines de frégates modernes, et de copier la technologie occidentale à tout va. Dans quel but ?Envahir Taiwan, et envahir une petite partie du sous continent asiatique ainsi que contrôler pas mal d'îles qu'elle revendique. Face une telle menace seul le feu nucléaire est garant d'un non débordement.

Autre exemple : l'Iran et le nettoyage ethnique d'Israël...

L'Iran,via son président, a dit au monde entier qu'il fallait rayer Israël de la carte… Sans être pro-israélien,nous ne pouvons,en tant que puissance technologiquement avancée, et en tant que grande puissance, laissé de telles choses se faire…Nous avons une responsabilité morale, une responsabilité devant l'histoire, nous ne pouvons lâchement abandonner le monde à la barbarie de certains régimes ultra totalitaires et xénophobes.Nous avons déjà lâchement abandonné la république tchèque et la Pologne à la barbarie nazie en 1939, ça suffit le pacifisme qui aboutit à des génocides interplanétaires... Mais bon, peut être que certains ici se moquent que 5 millions d' israéliens soient massacrés en quelques minutes par l'Iran si ce pays parvient à avoir des armes nucléaires?...

medium_OTAN.2.gif
L'OTAN...

...Maintenant,il y a le problème de ceux qui se font passer pour des "commissaires du peuple",non-mandaté(e)s,pour visiter des sites nucléaires militaires,...comme ils regardent beaucoup la télé - la première guerre du golf,et n'hésitent pas à s'autoproclamer "inspecteur-citoyen",et à déclarer - folie des grandeurs oblige -ouvertement la guerre à l'Etat en occupant manu-militari les sites militaires - de graves poursuites judiciaires seront mises en place à leur encontre...ne nous laissons-pas "engruner" dans ce genre d'escalade stupide et improductive...En 45,les francos-boches,gonflés, disaient que les américains avaient fait plus de morts en bombardant le pays qu'en le libérant...Les sites "pacifistes" promettent de "pendre par les couilles"(je cîte...)le ministre des affaires étrangères et "réclament" un  fusil!...Est-ce que ce sont des propos de pacifistes?...D'autres prétendent que BUSH aurait programmé les attentats du 11 SEPTEMBRE,parce que la bourse était au plus bas!...ON assiste à un délire de persécutions généralisé?...UNE PARANOIA ORCHESTREE PAR CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR (GREENPEACE,ATAC-mes-fesses,etc...)ET PAR D'AUTRES MOYENS QUE LA DEMOCRATIE...A QUAND UNE TAXE SUR LES VTT,L'ACTIVITE DES SURSINGES TYRANIQUES?...SUR LA BOUFFE-BIO?...SUR LES LOFT D'UN DEMI-HECTARE?...

LIONEL MAZARI : LES NOMMEURS D'ETOILES.

 

L'ombre verte de notre néant imparfait se déplace,

sans charrier les runes de terre dont nous l'avons percée.

Elle n'enlise le corps que pour le rendre marqué

à une virginité de ritournelle.

Mais il y a là toutes sortes d'ombres étendues à sécher:

l'ombre-chèvre

qui tourne comme un animal autour du piquet de sa chose;

l'ombre-lionne

qui glisse librement vorace sous les nuages;

l'ombre-étincelle de l'oiseau,

l'ombre-brûlure qui traverse la paume.

 

Il y a des gens qui brûlent le long des quais,

sur les chemins de halage,

au fond du ciel aussi,

à la surface des lacs ce sont les mêmes.

Comme des signaux de néant,

une attraction pour le sourire.

Artificiers en feu pour nuits de cendres,

métreurs de l'absolu à petites flammes,

préparateurs d'azur dans le frisson des caves,

fabricants d'yeux,

chercheurs de freintes occupés à tamiser les dépôts du vide;

tous calcinés sans qui la fête ne serait pas pour nous.

 

Certains ont arrangé les contours de leur ombre;

cela se voit sur leur visage:

ils vont plus transparents dans le mystère.

En marchant,

ils accompagnent la course des arcs-en-ciel

qui prennent source dans les larmes.

Ce sont les trouble-fêtes des morts,

ceux qui serrent la destinée des hommes

en refermant leur poing,

et donnent le bras à des vents fatigués.

Ils ouvrent des voies nouvelles à chaque pas,

mais contrarient le vol.

Leur apparition est comme un rendez-vous d'amour,

mais vont attendre ailleurs, à une autre heure.

Ils tendent la main pour nourrir les étoiles,

et ces perles ressemblent

à des regards d'oiseaux chez l'empailleur.

Ils donnent des prénoms aux choses mortes;

des graines de destin embroussaillent les sentiers.

Leurs caresses sont nommeuses d'étoiles.

 

Pourtant, ils savent bien que non.

Ils sont, dans le chaos du sens,

des étoiles sans nom,

une pensée d'avant la langue.

Ils ne croient pas à des choses très simples:

à la succession,

aux liens,

aux distances.

Ils font bloc.

Dans l'ubiquité, ils font bloc.

Toute une vie les arrose de l'échec satisfait des possibles.

Ils cherchent la formule,

qui n'est surtout pas magique;

une formule d'abolition destinée à ne pas transformer,

ne pas choyer,

ne pas privilégier;

une formule pour révéler.

Une formule révélatrice.

Ils vivent en état de choc,

sans rien heurter,

par manque de temps,

par défaut de croyance.

Pour mourir, il leur suffit d'y croire,

un instant;

et ça leur vient sans douleur,

comme une montée de l'absence,

une bouffée.

Leur mort est dans les choses

et leur mort est possible.

Ils en reviennent par rétention.

 

Ils ne croient pas aux choses,

pas au combat des hommes;

ils ne croient pas.

Ils vivent dans un monde sans violence,

au milieu des coups,

des hurlements,

de l'odeur du mal,

parce qu'on leur a arraché les sens,

excisé les nerfs.

Ils disent cela mais ils ne croient toujours pas

à la succession,

aux liens,

aux distances.

Ils cherchent le nom,

pas l'argument.

Ils peuvent mourir quand ils veulent.

Sans cruauté.

Par une incantation même pas murmurée,

à peine pensée.

Dans un chaos, au large.

Ils savent bien que non.

Ils attendent la formule.

Elles viennent par centaines,

par milliers,

par millions.

Ils ne croient pas aux nombres.

 

Mais nul ne songe à moquer la naïveté d'un mortel;

et sa guerre n'est pas un écueil à la fête

chaque fois qu'on signale une étoile.

Voici l'heure de grande jouissance.

L'air se condense autour d'une chaleur sans nuit.

Quelqu'un a essayé de traverser la vie par le quai nord,

où frappe maintenant son triste corps qui flotte.

Personne pour nous dire d'entrer et nous accueillir

au dîner froid où s'attarde le jour pesant;

aucun brigand d'un soir ne mise,

sur la table d'hôte,

la bourse d'or gris qui tinte faux dans les plats vides

et résonne dans les instruments silencieux.

Un jeu savant de flammes dessine sur les vitres

des messages sans secret;

car il faut, pour y voir, allumer des feux sous la canicule.

Et les rares nuages attendus 

prennent l'allure de paroles décevantes.

Texte de Lionel Mazari paru dans le recueil l'impossible séjour et dans la revue Décharge en 1997

12d306dabba6b0e90650d1e17da3a7e0.jpg
Lionel MAZARI :texte et voix principale 
« Poêmes de l’homme qui pleure »
Mixé par M:REYES

MUSIQUE/ASTRAL PROJECTION 9’58
podcast

 

25 décembre 2007

"ACID-TEST"...

LE SPECTRE DE LA GUERRE CIVILE:d’après Salvador DALI/ACID-TEST…
2fc1c839f2db004548e3a44987cca27f.jpg 

 

« …Devant la calomnie,…les menaces,…Je me sens étrangement calme.Curieusement,je n’ai nul besoin d’un café,d’une cigarette…J’y vois presque sans lunettes.Je respire à fond,l’atmosphère liquide se répand d’un éther nouveau.Je vais répondre à toutes ces salopes plébéiennes…Tout d’abord, les besoins de produire l’article,mal écrit,torche-cul décati et «amal(bas de)game» de cette journalope décérébrée : POURQUOI LES AMIS DES AMERICAINS NE NOUS AIMENT-ILS PAS ?,ETC…,correspondance à la gamelle vide des dobermans de la presse mon-cul :LIBERATION,LE NOUVEL OBS,MARIANNE,ETC. et j’en passe…ON nous dit que 3(trois…) journalistes appartiennent à ce premier,donc nous n’y verrons pas de miracle s’accomplir,c’est un fait…Bien,de l’autre,il y a le dégueuloir délétère des Anonymes Courageux qui rappelle irrésistiblement,dans la dénomination,les Alcooliques Anonymes…Le Cœur des Outragé(e)s entonnent l’hallali sur le pitre - que je ne jouerai pas – de service…En regardant pas la fenêtre,de douces brumes flottent et dissipent le malentendu presque «généralisé» de l’aquilon Bovien d’une nature bravache-cravache opposée à la noblesse d’une Paysannerie qu’il traîne dans la boue,qui,évidemment,n’intéresse pas les jacobins partouzards d’idées repues,de rots insanes et autres déjections minérales.L’appendice codal qui leur sert de nageoire réflective,ainsi que les zones ombragées de leurs cerveaux reptiliens n’admettent que des sons de grosse-caisse d’un Larzac pacifié à la «kolkhoze»,par le dit-bovissime BOVE – il parait dans les «post-it» stalino-vaginaux-cocos,que je donnerai une mauvaise image de la région – et j’y compte bien d’ailleurs !…Je comprends que vous plébiscitez en apparatchik-de-choc,les arrogances infectes du célèbre «fumeur de pipes»(que les trotsko lui prodiguent à la vitesse de la lumière.CLINTON,à côté,c’était un faisan…)…Je me répète,mais l’image dégueulasse,lamentable,qu’il a donné des agriculteurs-éleveurs de la région,n’est pas prête de faire l’unanimité…Contre ce con,croyez-moi et j’en suis la preuve vivante,des voix s’élèvent…Il est temps de le débusquer,et de le mettre hors d’état de nuire (research and destroy…)– la taule qu’il ne fera pas,ses «organes» de presse et ses militants-révisons de la «greenpissotère-tendance»,éternel problème d’un Etat de faible ingérence – on a pas mis le Président qu’il fallait…Nan,nan,nan,je vous vois frétiller de la queue en tendant la papate LEPEN ?…Mais ce dernier,bande de truffes,est ENTIEREMENT voué à la cause gaucho,version DJENINATE,CHAVEZ and Co…C’est de cela qu’il s’agit,la patate que vous traînez au cul,vous ne la voyez pas…les «gentils» ont pris la place des «méchants»,ne reste qu’à votre manichéisme andémique de servir les nouveaux totalitaires…et ce n’est pas la tête sur le billot que vous pourrez faire machine arrière,…et CA,le crétinoïde le plus «médiatisé» de la LARZAC.CORP se gardera bien de vous en informer,tout envappé du succès qui l’oblitère,tu penses !...La tête comme un melon qu’il a depuis les présidentielles,législatives,et BIENTOT municipales !... "CHE-GUEVARA-SUPER-DUPONT" mène la danse de mort que d’autres actionnent des coulisses en d’insupportables «effet-de-serfs»,pêtasses écolos et autres tyrannies de la paqu’rette…VOUS EN VOULEZ?VOUS EN AUREZ! …de l’accord «grenellisé»,du porte-avion âââhhhmianté et autres conneries solvables,fond de commerce de la nouvelle industrie potache qui mettra à genoux la VRAIE industrie – celle qui licencie tous les jours,parce que la pensée amniotique de ces cons arrivent à filtrer,peser,sur les marchés boursiers…C’est un secret de polichinelle,devant la mauvaise entreprise,la bourse va finir par s’effondrer,s’écrouler,comme une bite d’énarque after-viagra…on va tous se battre,tous contre tous,et crever…Et vous savez pourquoi ?...Parce que des coups de pieds au cul n’ont pas été donnés à temps…Et à se taper le discours des «piercés-maoris-tatoués» qui bossent à la sécurité sociale(contradiction amusante,n’est-il pas ?...)et leurs étrons de planche-à-voiles,surf,skateboard d’activités de sursinges tyranniques auxquelles ils ne comptent plus se limiter…désormais,c’est en T-shirt bolivien qu’ils prennent le sentier de la «révolution»…et même dans la culture officielle,ils «officient».. .Ca,c’est bon…çà,c’est pas bon,etc…de leur inculture bactérielle,ils osent toucher à la LITTÉRATURE ,THEATRE,PEINTURE,MUSIQUE(des goûts de chiotes,heureusement…)ETC…Et comme des otaries bien dressées,la presse attentiste rapporte leurs exploits de demeuré(e)s cathartiques…Alors,la politique,n’en parlons pas !...BUSH et un salaud,parce qu’il est TEXAN…un fumier,parce qu’il est CATHOLIQUE…un enculé,parce qu’il fait la GUERRE …les américains,..oulalalah,ma brave dame,de vrais BOUCHERS,ils nous ont sauvés des RUSSES,mais pas des ALLEMANDS,vous pensez… – (vous riez,mais on peut lire cette merde sur ce site,pas vrai Grégory ? – dommage que ta mère ne t’ai pas emmené faire un tour sur la Vologne ……)….Les morts de la canicule ?...à cause des ricains !parce qu’ils n’ont pas signés les accords de KYOTO( !!!)…devant ces déjections cocasses,y’a d’quoi s’inquiéter,avoir des fous-rires aussi …Pour en revenir à l’article, «rapportée»,ce qui est pire par Catherine SEGAL(il est même pas d’elle !...) et devant le monde virtuel que nous glaviotte les bobos de la «rue89»(comme la répoublica des guillotineurs !...), ne vous déplaise,je ne leur lècherai pas le cul comme vous le faites…Quant à la terreur semée par les petites tapettes gestapistes (lol.grave cutter sur Rodez…),j’ai encore la main sur la culasse chaude de mon M-16…A Sparte,nous n’étions qu’une poignée,et nous avons tenus à une armée quinze à vingt fois supérieures(Thermopyles)…Je sais ce qui se passera  : avec ma femme nous ferons l’amour une dernière fois ,et comme je la connais,et qu’elle refusera de se mettre à l’abris,elle sera à mes côtés,je serrerais les dents,et j’engagerais ma première 7,62 - calibre spécial,les premiers zombies-dhimmis arriveront et je tirerais dans l’tas…Après ?...Que le Seigneur,dans son Incommensurable Bonté Nous Vienne En Aide,je Lui fais confiance - une armée verra le jour,une armée issue de cette ancienne Eglise vieille de 20 siècles,et elle s'abattra comme surgie de nulle part,comme d'un méga-roman de Sciences Fiction...et je ne retirerais en rien de ce que j’ai dis : vive l’IRAK libéré du jobard sadammite et de son "communisme du désert"!...Vive l’IRAK de demain !...Merde à BEN-LADEN(bédouin cavernicole qui blasphème l'Occident,menace le Monde…) - l'Occident?...Encore un débat,comme l'avenir des Peuples Européens qui nous a été confisqué sur l'axe merdiatique FN/PC;il y avait beaucoup de choses à en dire,et on en serait pas là,aujourd'hui...L'Occident,un thème diabolisé par l'opposition putassière sorbonnarde et son loucheur de fond sartrien doublé de son COHN-BANDIT de clebs...THEM OR US!...VIVE GEORGE BUSH & JOHNNY CASH!..MERDE A LA FRANCO-BOCHIE !...ET LES STATES,REVENEZ QUAND VOUS VOULEZ,NOUS NE SOMMES PAS TOUS DES COLLABOS PENDUS AUX COUILLES DES TROTSKY-LENINE-STALINE!! VIVE LA LIBERTE !...DE VOTRE ARTICLE POURRI JUSQU'A MA DERNIÈRE CARTOUCHE,TAS DE CONS BESANCENISTES,JE VOUS EMMERDE!..."

 

..."in mémory of Charles BUKOWSKI",by Michel REYES(9/09/2007)

58428a415459523618854b8833f194b2.jpg
 

Records - 2007

598551e99a35aca329b3ffc202df2b70.jpg 
Union Fédérale Européennemedium_img500.8.jpg

Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.

medium_img475.7.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
medium_images.14.jpg

20 décembre 2007

RAMA YADE,LA VOIX DE SON MAITRE...

…LA REAL POLITIQUE,INDIGESTE?... 

b5b1d1b2a0dc4097e85b974fe2bc3de3.jpg
"…Saint NICOLAS, ne me virez pas tout de suite…

J’ai dit une connerie, mais je le referais plus !..."

5da0c1fdcbc9f342253cb549975b284d.jpg

… »KHADAFI-TOUR » :LES INFIRMIERES BULGARES… 

aa35cb291713fc975cae488744c0fae4.jpg
 

01 décembre 2007

IL Y A DEUX ANS... : "...troubles..."

France- METEO- CASSE
0fe6cc51438245dd43644c0127edffa2.jpg
...En 2000, Jacky & Ben-J des Nèg'Marrons interprétaient le titre "ça dégénère". Les paroles à l'époque reflétaient déjà très bien la situation alarmante que que nous traversons depuis quelques jours en France!

Ça dégénère pour un oui on pour un non
La routine quotidienne met les jeunes sous pression
Y a-t-il une solution pour calmer l'attention
Avant l'hémorragie interne, avant l'autodestruction

 

Le phénomène des cités qui se soulèvent et mettent tout à feu et à sang n'a rien de nouveau. Beaucoup de films ont traités de manière objective de la violence et le mal de vivre dans les banlieues françaises!

On retiendra par mis eux:

- La Haine de Mathieu Kassovitz en 1995

- Raï en 1996

- Ma cité va craquer de Jean-François Richet (1997)

 

Voilà donc 10 ans que tout le monde sait pertinemment que nous somme assis sur une poudrière prête à exploser à tout moment. Certains de nos chers politiciens ont bien tenté quelques petites actions: déblocage de fonds pour constructions d'infrastructures sociales, mise en place d'associations pour accueillir les jeunes des quartiers......mais visiblement tout ça vainement puisque un petit fait divers à mis le feu au poudre il y a quelques jours. Voici une petite rétrospective des émeutes survenu il y a quelques jours,et...

Chronologie:

27 octobre: Alors qu'ils se croyaient poursuivis par la police qui avait cherché à les interpeller pour un contrôle d'identité de routine, trois jeunes enjambent les grilles d'un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois . Deux d'entre eux, Ziad, 17 ans, d'origine tunisienne, et Banou, 15 ans, d'origine malienne, trouvent la mort en s'électrocutant. Le troisième, âgé de 21 ans et d'origine turque, est grièvement blessé. La mort des deux mineurs électrocutés déclenche de violents affrontements en Seine-Saint-Denis, puis dans d'autres départements de la banlieue parisienne.
- Nuit du 27 au 28 octobre: plusieurs dizaines de jeunes s'en prennent aux pompiers, aux policiers, à des bâtiments publics et 23 voitures sont incendiées à Clichy-sous-Bois.


-
28 octobre: le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy affirme que "la police ne poursuivait pas physiquement" les deux jeunes.

-
Nuit du 28 au 29 octobre
: 400 jeunes affrontent pendant deux heures les policiers à Clichy-sous-Bois et dans la ville voisine de Montfermeil. Une balle réelle est tirée sur un fourgon de CRS, 29 véhicules sont incendiés.

-
29 octobre
: 500 personnes défilent en silence dans Clichy-sous-Bois, en mémoire des deux mineurs. Le procureur de la République de Bobigny, François Molins, affirme que, selon l'audition du troisième jeune, "les trois adolescents ont pris la fuite à la vue d'un contrôle d'identité à Livry-Gargan. Ils se sont crus poursuivis alors qu'ils ne l'étaient pas".

-
Nuit du 29 au 30 octobre
: 20 véhicules incendiés à Clichy.

-
Nuit du 30 au 31 octobre
: affrontements à la limite entre Clichy-sous-Bois et Montfermeil, 8 voitures incendiées, une grenade lacrymogène utilisée par les CRS atteint une mosquée de Clichy.

-
31 octobre
: trois jeunes condamnés à 8 mois de prison, dont deux ferme, pour avoir lancé des projectiles contre des policiers.

-
Nuit du 31 octobre au 1er novembre: échauffourées à Clichy-sous-Bois et dans six autres villes de Seine-Saint-Denis, ainsi qu'à Chelles (Seine-et-Marne), ville limitrophe de Montfermeil, 68 véhicules incendiés.



-
1er novembre: Dominique de Villepin reçoit à Matignon les familles des deux jeunes, en compagnie de Nicolas Sarkozy. Le Premier ministre assure que "toute la lumière sera faite sur les circonstances de cet accident".
Le ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances Azouz Begag dénonce la "sémantique guerrière, imprécise" du ministre de l'Intérieur.

-
Nuit du 1er au 2 novembre
: nouveaux affrontements en Seine-Saint-Denis, mais aussi en Seine-et-Marne, dans les Yvelines (Les Mureaux, Achères) et le Val-d'Oise, 228 voitures incendiées.


-
2 novembre: Nicolas Sarkozy annule un voyage au Pakistan et en Afghanistan. Jacques Chirac appelle à l'apaisement des "esprits". Dominique de Villepin reporte une visite au Canada et annonce "un plan d'action" avant la fin novembre, tout en affirmant qu'il n'y a "pas de solution miracle face à la situation des quartiers". Deux jeunes condamnés à 10 mois de prison dont 3 ferme et 6 mois de prison dont un ferme.

-
Nuit du 2 au 3 novembre: septième nuit de violence, quatre tirs à balles réelles visent policiers et pompiers, un poste de police est "investi" à Aulnay-sous-Bois, plusieurs bâtiments sont incendiés, 177 véhicules brûlés en Seine-Saint-Denis.



-
3 novembre: le ministre de l'Emploi et de la Cohésion sociale Jean-Louis Borloo estime que "la fermeté doit rester de mise" mais "la main tendue aussi".
Les familles des mineurs électrocutés portent plainte contre X pour non assistance à personne en danger, une information judiciaire est ouverte. Nicolas Sarkozy les reçoit pour leur présenter l'avancement de l'enquête de l'Inspection générale des services (IGS).

-
Nuit du 3 au 4 novembre: 420 voitures sont brûlées au cours de la nuit, alors que 1.300 policiers étaient déployés en Seine-Saint-Denis.

1h00 - Cergy Une quarantaine de véhicules ont été incendiés dans le Val d'Oise, où deux policiers ont été blessés, indique la préfecture qui précise que les forces de l'ordre ont procédé à trois interpellations.



-
Nuit du 4 au 5 novembre: près de 900 véhicules incendiés dans toute la France, des écoles et bâtiments publics attaqués, 250 interpellations.

-
5 novembre
: Jacques Chirac fait savoir par son entourage qu'il s'exprimera sur les violences urbaines "le moment venu, s'il l'estime nécessaire".

-
Nuit du 5 au 6 novembre: dixième nuit de violences, 1.295 véhicules brûlés, 312 interpellations et seulement 9 condamnations.

Des voitures ont brûlé dans les 3e, 13e, 19e et 20e arrondissements de Paris

Des pompiers interviennent dans le 3ème arrondissement. A 3h30, 22 véhicules avaient été incendiées à Paris

 

Un supermarché caillassé la nuit de samedi à Evreux


Les évènements de ces derniers jours font du bruit jusqu'aux États Unis qui souligne l'incapacité du gouvernement Français à contrôler la situation, ici la une du New York Times.

Après 10 jours de nuit incendiaires et d'affrontement avec les forces de l'ordre, le conflit ne semble pas se régler bien au contraire: Incendie de véhicules, de centre commerciaux, d'écoles et aujourd'hui même d'habitations personnelles, tout cela semblait très inquiétants! Les villes devennaient le théâtre de petites guérilla ! Nous étions au bord de la véritable guerre civile, car un raz le bol général commençait à ce faire sentir...depuis,silence-radio,et commentaires pudiques,noyés : "il ne s'est rien passé,rentrez chez vous!..."...,bien,bien,bien...

26 novembre 2007

PIRATAGE,REPONSE A MR OLIVENNE... : "...pour un ancien de la LCR,ça craint..."

OLIVENNE(directeur de la FNAC,devant la jolie photo et la tapisserie du fond...)nous dit ceci :
 "...Pourquoi Internet serait-il une zone de non-droit? Consommer sans payer un film ou un disque, refuser que les producteurs et les créateurs soient rémunérés c'est, sur le principe, une violation des droits de propriété intellectuelle, et dans les faits la mise à mal de la création. Pourquoi trouve-t-on légitime de payer ses Nike, son Ipod, son Mac ou son abonnement Free et illégitime de payer ses films ou sa musique? Cela me laisse pantois: les mêmes qui crient au liberticide quand on essaie de faire respecter le travail et la propriété intellectuelle des artistes crieraient au scandale si on rayait leur voiture et taguait leur appartement!..."-?DOCTEUR OLIVENSTEIN dixit...2aadc19216bdfced3bf7a493a387415b.jpg

...qu'il est pénible de voir un "pédégé" irresponsable tomber dans les pièges du sarkozysme,ça sent le sapin...Happé par le trou noir et la mauvaise foi,Olivennes se contrefout des milliers de licenciements de ses employé(e)s,parce que personnellement je renvois ma carte de la FNAC(je suis "pirate" ET gros client culturel,+ 1 000 EURO/AN de disques,livres,matos...la moyenne générale est de 30 euro), et je pense que beaucoup vont faire de même.Ne voit-il pas que manipulé par la racaille politique BRUEL,BARBELIVIEN,SARDOU et CLAVIER-la-fripouille,le devoir de réserve qui sied à son établissement en prend un sérieux coup derrière les oreilles ?....Mais j'aurai un dernier discours à contrebalancer à ce "petit monsieur" usurpateur et marchand culturel,porte-langue de son nouveau patron Elyséen du "tout-répressif"(quand je pense que c'est un ancien soixante-huitard qui a créé la FNAC,il doit se retourner dans son isbah!):

IL FAUT SE CALMER…

  …,demain,aujourd’hui,on ne rigole plus :le «président» est là,toujours plus bas dans la popularité,quoiqu’en disent les perroquets(journalopes) à la solde de ses frasques démagos et populistes bondés de «karcher» et de vols à l’étalage à la boutique peu reluisante du FN...Nous avons été trompé sur la marchandise, sur le dialogue et de ses pans «non négociables» à la façon d’un petit dur de quartier, la parole encombrée des jolis mots( «discrimination positive», «fracture sociale»,  «quart monde», «nantis de la SNCF»,etc.!!!) ,…nouveautés- anciennetés  d’un régime plébéien de la pire espèce :flatter les bas instincts, expliquer longuement les incertitudes «dans le vide» au lieu d’entreprendre de réelles réformes, c’est à dire garder ce qui marche et améliorer ce qui ne marche pas …Il suffit de voir la  «casse» entamée dans les régimes spéciaux de retraite – c’est à dire de dresser les classes les unes contre les autres,…et puis les universités et le paupérisme des étudiants obligés de pointer aux «restaux»,les anciens vont payer la redevance d’une télé qui les bourre de pubs sans contrepartie… «redevable»,le caudillo de la France profonde à trouver son leitmotiv : nous lui sommes «redevables»,et en tout…redevable,le retraité qui a cotisé toute sa vie professionnelle…redevable,le chômeur qui ne trouve pas de boulot…redevable,le bloggeur d’internet qui «cracke» une culture qu’il ignore…redevable,le patriote qui ne pense pas comme lui… redevable,le malade que l’on ne rembourse plus…redevable,le justiciable en quête d’avocat…redevable,l’avocat qui doit foutre le camp de sa province…redevable,l’agriculteur qui ne sait pas ce qu’il doit planter…etc. même son entourage  «télévisuel» lui est redevable de ses prestances et d’une part de son succès – nous sommes dans une logique, vu les mimiques affichées de haussements d’épaules et de revers de veston, de truands paranoïaques à la Scarface …Les grondements de  la «rue» ne sont qu’une fronde qui ne gênent en rien la dislocation d’un état, à la façon d’un Aliende,mais à l’envers(quarteron de «droitistes» poussant le régime au maximum…).

    Que ce soit d’une culture qu’il n’entrave pas,des acquis sociaux qu’il n’a pas mis en place,de «jeune» qu’il n’a jamais été,de «vieux» qu’il souhaite balancer à la casse,d’une nation qu’il souhaite dissolue dans un mini-traité fédéral, d’amis américains qui doivent le prendre pour un neuh-neuh – à part son culte du fric,du Fouquet’s,du pouvoir qu’il bosse comme une maigre copie d’un Bonaparte de Prisu,de son aplomb méprisant aux acteurs multiples de ce pays et de ses provocations toujours plus nihilistes et confédérées à une stabilité qu’il phagocyte sans vergogne,…et une seule phrase de l’immense Léo FERRE ,qu’il n’a jamais du entendre ni encore moins comprendre le sens (nous sommes loin de la Place de la Concorde et des prestations lugubres et pitoyables d’Enrico LACHIASSE et du JAUNI errant, défiscalisé ENFIN…):

  « …L’ORDRE ,C’est le désordre,…mais moins LE POUVOIR !... »

   Pour tous ces griefs,à charge,nous lui demandons,avant qu’il ne se passe quelques choses de TRES grave,…de DÉMISSIONNER!

    …parce que j’en ai MARRE et que je n’ai également pas envie de me taper le retour des staliniens, ni de déménager !

4e096d4f92d39d09c5d0f045bcab2219.jpg

CULTURE TELECHARGEE,ABONNEMENTS CONFISQUEES... : "..encore de nouvelles menaces de sarkozy sur les libertés individuelles..."

718dc88cec4b7922555f5b15b2660182.jpg …LE FLEURON DE NOTRE « CULTURE »EN PLEINE ACTION…
 10 vérités qui dérangent l'industrie du disque ! 1. Lorsqu'un consommateur achète un CD 16 euros, moins de 1 euro revient à l'artiste créateur de l'oeuvre. 2. L'industrie du disque a mis 10 ans à accepter de vendre de la musique sans DRM sur Internet, et seule EMI s'est pour l'instant pliée à cette demande continue des consommateurs. 3. Le droit d'auteur qui maintient un monopole de droits pendant 70 ans après la mort de l'auteur n'a aucune justification sociale ou économique, elle paralyse le renouvellement de la création au profit de l'exploitation continue des fonds de catalogue les plus populaires. 4. Les artistes-interprètes n'ont jamais eu autant de public dans les salles que depuis l'avènement de Napster. 5. AllofMP3.com a mis en évidence qu'il était possible de vendre de la musique aux internautes pirates, à condition de trouver un point d'équilibre entre l'offre et la demande. 6. La lutte acharnée contre les éditeurs de logiciels de P2P commerciaux comme Napster, Kazaa ou eDonkey a provoqué le développement continue d'offres de P2P libres et open-source avec lesquels il est impossible de négocier des accords de distribution légale. 7. La lutte contre les utilisateurs de logiciels de P2P libres et open-source favorisera le développement d'offres de P2P sécurisés et anonymes qui rendront la lutte très complexe et coûteuse voire impossible. 8. Le développement du piratage des chansons sur Internet n'a pas été contrebalancé par une politique de revalorisation de l'objet CD vendu en magasin (supermarché, fnac, etc-OLIVENNES PATRON EXPERT, JUGE ET PARTI,...!). Au contraire, il y a eu une accentuation de la baisse de gamme et de la baisse des prix avec des boîtiers standardisés sans saveur. 9. Alors que toute l'histoire du développement du web montre une tendance générale à faire de l'internaute le premier promoteur des contenus, l'industrie du disque a refusé la licence globale qui visait à accorder aux internautes les mêmes droits et les mêmes devoirs (de rémunération) qu'aux stations de radios, les promoteurs traditionnels. Elle garantissait un nouveau canal de revenus à la filière musicale. 10. Le rôle des maisons de disques dans la chaîne de création et de distribution des œuvres tend à se réduire à peau de chagrin, et c'est au fond ce qui les encourage à porter plainte aveuglément contre leurs propres clients. Pour résumé : allez voir vos artistes sur scène et Boycottés ceux à cotés du rayon lessives!!! dfender.

19 novembre 2007

(suite) - NOIRS DESIRS,Bertrand CANTAT... : " ..Prison-break..."

 
Vivre au bord du gouffre…
6dc88f12c32d66d02cefe18f75ce80f8.jpg 
« Détenu modèle.Loin de la passion suscitée par le fait divers, le jugement de Philippe Laflaquière, vice-président du TGI de Toulouse, précise d’emblée que «ni la notoriété de la victime associée à celle de l’auteur des faits, ni la médiatisation qui en est résultée ne sauraient justifier qu’il ne soit pas fait une application objective des critères exigés par la loi.» A savoir cet article du code de procédure pénale : «L’exécution des peines favorise, dans le respect de la société et des droits des victimes, l’insertion ou la réinsertion des condamnés, ainsi que la prévention de la récidive.» Le détenu Bertrand Cantat est présenté comme un modèle. Il examine ses garanties de réinsertion professionnelle : le contrat liant Noir Désir à Universal a été reconduit en septembre 2005, durant son séjour en prison. Vivre au bord du gouffre…
276b91c1a27ead2f55b9b7b3914ef23d.jpg  Vivre au bord du gouffre…    …Bertrand CANTAT,archange du rock français,tombé en disgrâce par une sombre histoire de cuite,de coups et une défunte célèbre à la clef,ne peut laissé indifférente une jeunesse post-moderne désincarnée de véritables aspirations,pour ne pas dire «foutue» dans le désordre moral…Tout est social,à perte de vue,sans la moindre concession à l’instinct et les paramètres pré-formatés. La Vitrine du Monde affiche ses relents publicitaires en de paradigmes plats et sans croyance aucune que celui de la Marchandise et de l’adhésion au Grand Tout qui universalise les moindres faits et gestes du sociétal,du sociétaire,du sociable,pour ne pas dire,en règles continues,du socialisme AMBIANT…internet,la pieuvre mentale nous aligne au plus haut point de l’ «anonymat»,c’est à dire des voix qui tombent du ciel et de l’enfer…  «Prend ce que tu peux,là ou tu le peux»,semble être le mot d’ordre de ce nouveau bordel médiatique,et les groupes de rock semblant ignorer la culture de l’ironie (et de la distance…)prêchée pour des paroisses antiques,vidées de leurs substance,..le temps,le fond et la forme ne sont plus au rendez-vous !...comme si «le monde d’après»,pré-cognitif,s’était matèrialisé,DEJA !!!...     Si NOIRS DESIRS portaient les espoirs d’une contre-culture sous jacente,les DESIRS contemporains de l’ORDRE NOIR ont rejetés les frasques du chanteur qui aurait dépassé la « ligne blanche »,point barre.Ca ne se fait pas :le rock et les amateurs du genre viennent de fricoter avec le réel blanchâtre des tabous en place :on picole,on se défonce,mais on ne dézingue pas son prochain…voilà,ma bignole me l’a dit.Du rock,ouais,mais dans les clous,s’il vous plait…   Le groupe n’était pas ma tasse de thé,ET c’est le moins que l’on puisse dire…Les voix hélitreuillées de l’alter mondialisme,du trotskisme déguisé et du cacao ethnique et de l’Organisation mondiale de la Morale ne m’ont convaincu que partiellement sur le «devenir ensemble»,n’admettant qu’un individualisme salvateur en ces temps opportuns de sociabilisation générale(faut pas m’en vouloir,mais c’est cette fameuse contrepartie du rock,critique,qui m’a paru la plus visionnaire…)et ORWELL ne m’aurait pas contredit,qu’on se le dise…   Mais j’avais bon espoir que le groupe NOIR DESIR n’était pas que cela ; et je n’en démords pas.La mésaventure abonde dans le sens de l’évolution de l’Art et de l’artisanat revendiqués,et de fait…Qu’est-ce que le Rock et sa représentation ?...un laboratoire constant de recherches et de mises-en-œuvres d’un contre-poids constant au «Meilleur des Mondes»…Prouver que les idiots ne sont pas nécessairement moins savants que ces derniers,et clamer que les savants sont aussi idiots que la moyenne…QUESTION DE CHAPELLE, LA FRANCE REFFUSE D’ABANDONNER SES CHARENTAISES MUSICALES,et malgré le «relookage-vintage» 30/40/50/60,etc…j’ai vu BURGALAT on stage/TV,et,…c’est  sensé représenter QUOI ?...De la pure daube pour BOBO’S-LOBOS !...pas de rock la-dedans !...INROCKUPTIBLEMENT illisible !bye-bye STALINE et son LUNAPARK !On joue à clichés fermés.

17 novembre 2007

...LA RENCONTRE D'E.T. ET SKYWALKER...

1674581c4a3737c684161729cf7362f4.jpg

…çà fait plaisir de voir deux amis qui se retrouvent…

27 octobre 2007

LA LETTRE DU JEUNE RESISTANT GUY MOQUET ... : "...le mammouth renacle à la lire aux lycéens.Pourquoi?..."

medium_guy_moquet.jpg « …Je viens de recevoir ce texte que je connaissais que de nom. Un texte émouvant d’un garçon très jeune,dont je salue la mémoire,ayant eu un esprit de résistance remarquable face à l’occupation pour un adolescent qui aurait pu comme beaucoup vivre sa jeunesse, sans se soucier du destin de son pays… »

Ma petite maman chérie,

mon tout petit frère adoré, mon petit papa aimé, Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c'est que ma mort serve à quelque chose. Je n'ai pas eu le temps d'embrasser Jean. J'ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable, je ne peux le faire hélas ! J'espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l'escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée. Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup. Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme. 17 ans et demi, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine. Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d'enfant. Courage ! Votre Guy qui vous aime. Guy Dernières pensées : vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !
medium_paix.5.gif

...RUGBY:INCOMPREHENSION... : "..."fatigué",j'le crois pas..."

medium_SPARTE_005.3.jpg Xerxés a gagné,comme dans la légende.Ca fait mal…Très mal.
Samedi 13,tout avait très mal commencé...Il y avait cette endive de CHAZAL-journaliste sur TF1 annoncée le match d’un ton monocorde,presque d’outre-tombe, DE CE QUI AURAIT DU ETRE UNE FÊTE !...Et puis cette déclaration finale de BEAUXIE « …fatigués »… »…Merde et re-merde,des athlètes taillés comme çà,fatigués?...sept jours de récup'!..Une demi-finale à jouer…La motivation,elle EST-là,non ?...C’est un secret pour personne,le problème c'est LAPORTE et surtout MAZEAU(j’aime pas c’mec…)...Après la victoire du pack sur les BLACKS,LAPORTE est resté cool,mais MAZEAU a commencé à casser les bleus dans les vestiaires(vu un reportage...)du style :"vous allez pas vous la péter MAINTENANT!,etc...".IN-CRO-YA-BLE!...PUIS la sélection d’entrée débile de LAPORTE : pas d'atout-maîtres dés la 1ère mi-temps(toute la FORCE sur le banc:MICHALACK,CHABAL,DOMINICI,etc),et je me suis dit :"si on se prend 7 à 9 points dans la gueule,kess kon fait?...".Ca a pas raté,on s'en est pris 5 sur un contre et un engagement foireux...Il faut être honnête,les anglais ont joué "moyen",...et sur nos fautes,le coup classique…Trop d’espace à WILKINSON …Les points se sont engrangés:plaquage trop haut,contres à répétitions,mélées non-maitrisées(2 fois à 5 mètres des buts anglais,re-merde!..)MICHALACK n’a pas arrêté de jouer au pied,alors que çà passait pas...On tombe les favoris et on bute sur des minables?...Je suis déçu pour CHAB',il méritait mieux que çà...BRAVO à un BETSEN irréprochable,qui doit l’avoir «amère»…Incompréhension totale...Trahison.Tout çà parce qu’on est trop CON pour diriger quoique-ce-soit…Putain,ce pays n'est qu'une machine à perdre...

Ecrit par : michel REYES | dimanche, 14 octobre 2007

 

 

 

 

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007(cliquez en haut,a gauche)

medium_img475.7.jpg 
Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrhées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
medium_images.14.jpg 
RECORDS 2007

 

18 octobre 2007

CRUCIFIXIONS/Francis BACON ... : "...alors,j'aurais des mots durs,trés durs..."

medium_img505.jpg
 Francis BACON : crucifixions 1964…

« …Alors comme çà,j’aurais des mots durs,très durs,…qui,schizophrénétiques,me sépareraient de ma «peinture»,que d’ailleurs,personne n’a «VUE»,où superficiellement comme tout ce manège médiocratique inusable de Dysneyland-neuh/neuhs ..et les doberman de la kültür toiseraient de haut cette vilenie insatiable,d’un revers de pognon et de sacrificielles chaires de comptable apposant un monde mort,autocratique,dé-neuronisé,du banania ethnique,de la soupe d’orties «anti-cancéreuse»,et de la bio-contamination par l’épandage de feuilles de choux déguisées en cataplasmes informatiques,du lapidaire sanscrit de l’impériale moscovite à neutrons et du chiote sec(sans eau… ) ?...des mots trop compliqués,de la haine,de la rage et du «vilan-pas-bô» fouteur de merdes dans le ronron de la glast-nost franchouille,chez les trépanés du panneau solaire…Encore une fois,foutu(e)s cacaphages de pisses-copies apointé(s)s en plats de leurs putains de nouilles équitables fanfaronnant les «lendemains-qui-(dé)chantent»,comme le coq ,les deux pattes dans le fumier du BABY-BOOMER de l’après LITTLE BOY fumant encore le poulet rôti… – de me le coller également sur le dos d’une vie antérieure pré-natale,z‘avez le bonjour d’Alfred !...- maintenant qu’on rigole plus,ou plutôt «jaune», de parler- et ici j’avoue l’erreur impardonnable - du «choc des civilisations»,alors qu’il s’agit et s’agite d’une simple bande de pouilleux mettant en échec l’Humanité entière vidée de son Contrôle et de ses synapses «bienveillantes» - que l’échec de la Pensée (la « défaite » comme dirait mon pote FINKIELKRAUT…), la Raison emmurée des silences de salopes bureaucratiques et des mamelles «post-woodstockiennes»,de ceussent qui y sont né(e) trahissant la Musique qui s’y est donnée sans réserve – véritable élément moderne « vraie »de la Science de l’Electricité Transcendantale et Salvatrice,seul le public fut loin d’être à la hauteur… la Zérope et l’étronifère choux de Bruxelles attaquent MICROSOFT( ! ),l’outil indispensable et peu cher à des millions de foyers branchés sur le Monde,sur le Web et la Communication entre les Peuples…,trahison technocratique et risible futur bond en arrière,impensable,et INACCEPTABLE de résidus cognitifs «socialisants» de la dichotomie masturbatoire crétinerie universitaire,tranquille,ressassant les mêmes tropes «protectionnistes» ,absurdes d’un monde – et je le répète… - archi-crevé,foutu,croupissant à l’entrée fracassante  de la boite du XXIème siècle !…,alors que les nouveaux physionomistes nous dévisagent,calculant la longueur de  lame qui nous séparera la tête du tronc,j’aurais des mots durs,très durs ?...Allez donc VOIR ailleurs si la Peinture , la Littérature et la Musique , se REGARDENT !... - comme les trains regardent passer les vaches…REGARDER,VOIR,SENTIR,et surtout REFUSER !..Et plus que tout,ADMETTRE que l’indicible se prépare…DERNIERES VISIBILITES AVANT ECLIPSE TOTALE,…nous,les «artistes»,on vous aura prévenu… »

 

medium_bull_rock.jpg P.S : …Comme disait BERNANOS, être contre-révolutionnaire cela veut dire que,face au coma ambiant,on est encore CAPABLE de réagir…

 

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007

medium_img475.7.jpg 
Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
 
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
medium_images.14.jpg records.2007

 

11 octobre 2007

JALONS,LE VELO DE MAMERE... : " ...Mensonges,Kark ZERO & vidéos..."

medium_ENREGISTRE_NICOLAS.jpg

Noël Mamère et son vélo piégés par Karl Zéro...

medium_noel_velo_2.jpg

Quand Noël Mamère prétend arriver en vélo à l'émission de Karl Zéro, discourant longuement sur les bienfaits de la bicyclette à Paris, il repart... en métro. Et il est en réalité arrivé... en voiture !cliquez en dessous... 

http://www.youtube.com/watch?v=_DMwmJ0MXCs&eurl=http%...