Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 avril 2009

Les Cendres de la Nation/Strasbourg brûle-t’il?...

1-riot-police-take-up-position-against-anti-nato-demonstrators-near-strasbourg_459.jpg

…Le déferlement de violences qui s’est emparé de Strasbourg trouve ses origines dans les provocations inutiles et l’incompétence,voire la passivité générale des organisateurs,et encore plus de leurs responsables(OTAN comme alter)…et pourtant  jamais un dispositif de sécurité n’a égalé celui mis en place pour le sommet de l’OTAN…45 compagnies de CRS,40 unités de gendarmes mobiles,75 gardes républicains à cheval,des effectifs du renseignement,de la police judiciaire,des brigades fluviales,des laboratoires ambulants de la police scientifique,des batteries anti-aériennes,des murs anti-émeutes,des blindés et des hélicoptères …Des 10 000 fonctionnaires,il ne manquait plus que le «Charles de Gaulle» et le «Redoutable» pour compléter l’arsenal...Toutes ces mesures sécuritaires prises pour les grands de ce monde révèlent que le gouvernement peut trouver les moyens financiers, matériels et humains pour protéger quelques centaines de personnes, alors qu’il ne le fait pas pour rétablir définitivement le calme dans les villes et partout où la violence devient le lot quotidien du peuple Français…Jusqu’à l’exception de l’absurde. «…le gouvernement en quittant  provisoirement l’espace «Schengen» et en rétablissant les contrôles aux frontières, au prétexte du terrorisme extérieur,offre ce qu’il refuse catégoriquement pour garantir la sécurité de ses propres concitoyens…Il n'y a qu'a voir l'état dans lequel se trouve aujourd'hui la ville de Strasbourg,sous le choc du passage des hordes de «manifestants»… disons plutôt certains quartiers(dont celui du Neuhoff)laissés quelque peu entre les mains de barbares venus la, non pas dans l'objectif de manifester un quelconque mécontentement vis-à-vis de l'Otan mais bien pour nuire et détruire...Les autorités devaient bien se douter de la tournure que pourrait rapidement prendre les événements.Pourquoi avoir voulu faire de Strasbourg le lieu où la coalition devait fêter son 60ème anniversaire?Son QG en Belgique aurait  pu suffire aux commémorations... »(journal-fiction du Pont de l’Europe)

rsf.jpg

           Malgré cela,il était inimaginable pour les habitants du quartier populaire du Neuhoff de voir un hôtel IBIS partir en fumée,une chapelle dévastée,une station service calcinée…La où quelques slogans émergent des décombres( «TREMBLEZ,CAPITALISTES !»…),les modestes habitants du quartier Neuhoff n’en reviennent toujours pas : à QUI s’adressaient-ils ?...Et si nous nous reportons aux propos de Frédéric LEFEBVRE(UMP) : « …La gauche ne fait que courir après et encenser la violence actuelle prônée par M.BESANCENOT… ».Ca s’tient.Sous l’autisme sarkozyste,Il faut «casser» pour être entendu…

rsf.jpg

               De ces journées de terreurs sordides - de Bastia à Strasbourg… - qui ont marqué les esprits de par le monde : la France ne serait plus qu’un vaste foutoir ou à peu prés n’importe qui pourrait y faire n’importe quoi…La presse internationale ne s’y est pas trompée et fustige l’état de siège…Comment défendre l’indéfendable sur l’OTAN,sujet plus que sérieux, et le peu de crédibilité qu’offre la «vox populi» désinformée de son ressort «pacifiste» automatisé…Du pacifisme avec l’OTAN,il s’agit bien de cela…Nous avons tous vu l’ex-Yougoslavie se déchirer au nombre de 2 000 000 de morts,et sous l’égide passive - pendant cinq ans - de François MITTERAND…Les qualités de ce dernier furent autres,et je vous l’accorde…Cependant  la ou l’ONU avait échoué,la CAFOR et l’OTAN ont mis fin aux combats…La yougo de 96,les plumitifs cyniques de«Charlie-Hebdo» titraient :  «De quoi se plaignent les français,on leur offre une guerre moyenâgeuse en prime time!...»,fut le théâtre des opérations de massacres et exactions de toutes sortes…Rien ne semblait y mettre un terme.Alors quoi?...Devant toutes ces horreurs,fallait-il s’en remettre à une autre passivité de l’état?...Une de plus…Pour guerroyer dans les balkans, «les français étaient-ils prêts à endosser le paquetage» ?(re-dixit F.Mitterand).La question fut balayée d’un revers de conscience.Et de conformisme aussi…La polémique et les purges d’intellectuels du landernau des «milieux autorisés à penser» enfoncèrent l’écharde au plus profond de l’Europe : cette dernière était INCAPABLE de maintenir une paix,de gérer une crise.Sortie du commerce,l’Europe n’était pas crédible.Après les hymnes à la joie du fédéralisme venaient les eurosceptiques…Un consensuel médiatique affichait un beau temps permanent pour Bruxelles : les clowns de l’oreillette s’alignaient sur une fiction dopée au sourire forcé de «l’homme-qui-rit»,les HUGO de l’euro blanc-émail annonçaient la perte d’identité de 28 peuples…Sous les félonies des bobos,des «avant-gardes» de l’opposition et de tout un réseau compliqué(DELEUZE), «black bloxers» fascisants et autres,la Nation s’est écroulée au plus offrant des collabos,jusqu’à en renier sa Terre,son Histoire et sa Destinée…Un seul mot d’ordre : ceux qui nous ont éduqués  DOIVENT  disparaitre…De ces années-lumières,après la chute du mur,on y allait droit d’dans…Après la guerre froide,les nouveaux enjeux de l’OTAN ne sont évidemment plus les mêmes…Seul,l’aveuglement pédagogique obstiné d’une contre-géopolitique néo-pacifiste retourne les faits à leurs avantages.La «réal politique» ne marcherait-elle pas dans les deux sens ?Bonne question…Sur les micros-implosions constatées,ces déplacements de couloirs ne font que du vent.En courant d’air - dernier épisode de la Route du Rhume - ,Obama déclame ses vœux pieux à la Turquie :  «…Je n’ai rien contre l’islam,votre place est dans l’Europe…»…L’OTAN,un concept déjà mort-né.L’Europe,un conglomérat de Républiques en danger...Après les brulots de Strasbourg et sous les Cendres de la Nation,à l’Elysée on tousse encore...(écrit par Michel REYES,en l'an 08 après Ground Zéro.)

1916motorhead.jpg

...Les dénoy-auteurs ou la jetable-poésie... : "... nouveau recueil de poésies-textes de Lionel MAZARI..."

« …Si la poésie était seulement cette parole ivre de sa propre gratuité,cette parole circulant librement entre des assemblées d’égaux,alors ce petit texte sarcastique n’aurait aucun légitimité.Mais,contre toutes les activités humaines,la poésie n’échappe à des enjeux de pouvoir et de profit.Toutefois,il fallait un poète pour oser dénoncer – avec quelle flamboyance ! –les dessous et les travers de son institutionnalisation.Ce poète s’appelle Lionel MAZARI…. » (Jaques LUCCHESI)

img649.jpg

 Editions du Port d'attache,

7 rue de l'Eglise ST MICHEL

13005 MARSEILLE

prix public:6 euro

Les commentaires sont fermés.