Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 juillet 2008

...ROYAL-BETANCOURT... : " ...moi aussi,j'ai été otage des FARC..."

f8fbac8e08ef46aaeba7859f7f91097e.jpg
…DES BRUITS DE BOTTES…EN CAOUTCHOUC.
… glissent en couinant sur la jungle des FARC, nonobstant leur déclin en une faillite constante, en prévision de futurs licenciements chez MICHELIN(leur fournisseur)… mais l’émotion est grande - pas pour l’otage -,mais pour les guérilleros à T-shirt cheguévariens(ne sert de courir…)…on s’en doute, une nation qui déteste la Présidence d’Urube à ce point, ne peut que redouter le départ d’une «machine à perdre»,… comme le sympathique DOMENECH ( même l’amoureux transi à foiré sa déclaration…pas de victoire de la Coupe, non…mais à la belle Estelle, femme-tronc de son état assumant la présence des cotas féminins dans les sports virils risquant d’échapper à Big Sister…)… une nation qui, il n’y a pas si longtemps, clamait son mépris de «petit pays» à la Colombie et ses doutes de capacité à libérer l’otage médiatique… L’histoire lui a prouvé le contraire… mais le Coq gaulois continue de brailler les deux pieds dans le fumier que la grandeur hexagonale ,sans preuve palpable, y serait pour quelques choses… Donc, on ne se refait pas… Depuis les trahisons des élites, constantes dans la durée, opiniâtres dans le discours, le peuple français – et ce dernier mot risque de vous valoir quelques années dans un camp de rééducation sponsorisé par la LEFT-NATION-GLORY, un anglicisme qui corrobore le STRATEGIC AIR COMMAND de la rue Solférino et la soucoupe volante garée, place du Colonel FABIEN … - ,le peuple français, disais-je, et de concert, hurle plus fort que les autres(peuples)quand il s’agit de donner des leçons de «tolérance»(comme les maisons du même nom…)…Il est même le seul sur Terre, à diriger l’Humanité errante de son cortège de douleurs… une sainte Eulalie qui cache la crotte du chat sous le tapis quand les invités arrivent… et de ses mêmes leçons, l’autre penchant consiste à dénigrer l’autorité en place – une  longue tradition de chansonniers qui perdure… l’honneur est sauf, quand après les bombardements, on remet les médailles aux résistants de dernière heure et que l’on «oublie» les débarquements, qui ne peuvent être l’œuvre d’extra-terrestres puis-ce qu’il n’existe pas grand-chose en dehors des maréchaux qui «sauvent le pays» en refusant les combats et les libérations d’otage en dehors d’un chef d’une opposition suintant l’ISF à la tribune et braillant, déjà, au complot… complot noir et fangeux, à l’instar du foot, d’horribles équipes «bien moins préparés» que la VROUNZE,comme dirait Céline…  «bien moins habile sur le terrain», «d’une vivacité autre»,mais qui somme toute, à gagner la Coupe d’Europe… et cette qualité opposable peut également se répandre dans la Défonce des Droits de l’Homme, paravent impeccable brandi à la face du Village Mondial. Ses essuie-glaces permanents, ne sont pas, esprit  frondeur oblige, « officiels »,non-non- non, ils sont beaucoup plus terribles et secrets, de bouche-à-oreille,  «underground» à perpètes !... et dans ce nouveau conduit de velours beige, l’otage devient «bobo»(après certificats délivrés par d’authentiques bobos...) ,puis le libérateur devient «dictateur»,et on peut même aller jusqu’à rajouter «nazi»(au diable l’avarice !...).Comme pour les tirs au but, tout ceci devient injuste : dans l’opposition verbeuse, il ne peut y avoir DEUX jeanne d’Arc … L’une, sacralisée et découennée sur l’autel de la Nation, par l’évêque SARKOUAZY,et l’autre embastillée par presqu’un septennat dans son «enfer de verdure»,- comme dirait PARIS-MATCH & VSD… Y  a outrages aux bonnes mœurs, le don d’ubiquité politique ne donne pas droit à la gémellité de fait … duel au soleil-propane, une égérie serait de trop ?...Pourtant, le marronnier de l’été paraissait prospère et fleurissant – ce qu’il sera d’ailleurs…et aïe donc, la remise en selle de la Blanche Colombe de l’opposition !... la pharmacopée de la «jongle» a ragaillardie la seconde, au grand dam populaire d’une obstination aux corticoïdes… Mais là, c’est tragique et rédhibitoire, la foi- «merci Mon Dieu» vient de s’emparer de  l’affaire…une hérétique… le bûcher n’est pas loin… vite ,mes allumettes…au pays de Léon BLUM et de Gaston DOUMERGUE, ça ne se fait pas… du futur combat épistolaire estival, l’une doit mourir… d’un pieux dans l’cœur !... comme le veut la tradition «démocratique» au Pays du Saint Camemberg(à consonances gothiques, vous ne trouvez pas ?) … et si les Forces Diarrhéiques  Littéraires le veulent, nous aurons un bestseller à la clef !... un de plus à poser sur l’ossuaire des «Lumières» et de son enterrement en première classe… Du pays et de sa fuite à Varennes, actuellement, on ne retiendra que les vareuses … hardes d’une peau de chagrin d’autre temps, autres présages … de l’offensive du Pêt (là ou ça sent la Rose…),on ne retiendra que le soupçonneux Chevalier Mossad et son grain de sel d’avoir, de lianes en lianes, attenté à la vie de notre saine opposition nationale … pendant que notre Grand Timonier s’embourbe dans la Zérope, histoire de lui remodeler le derrière, les frasques de l’Alliance Méditerranée(à+de 24° en ce moment…)et de son puissant lexique ésotérique, que personne ne comprend et c’est ce qui fait son charme, la Vox Populo ne sait, pour l’instant, à quelles saintes se vouer…,mais les universités d’été arrivent à point-nommé pour refiler le bac à ceux qui ne l’ont pas, ou des coups d’bambous à ceux qui l’avaient déjà…
PS : … grand merci à Philippe BILDER d’avoir défendu le Tibet et d’avoir reconnu le courage de Robert MENARD.namasté.Buddha.
811bb33204dc40fa95f674e244a27ea8.jpg
2a2d5d329127878a05b8e5af2dc212fc.jpg
medium_img500.jpg
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.

 

Les commentaires sont fermés.