Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 mars 2008

...Lionel MAZARI,"les nuits blanches" de Dostoïevski... : "...…en spectacle du 29 Février au 2 Mars 2008 au Divadlo Théâtre à Marseille…"

49457a567d8500d2a88922f059471ede.jpg
« …Je connais Lionel depuis un bout de temps,…et selon l’actualité, il apparait souvent sur ZE BLOG.J’ai même eu la chance de collaborer avec lui sur un de ces projets : «poèmes en douce»...Résidant dans notre région pendant quelques temps, j’eus l’occasion d’assister aux spectacles, lectures publiques, et même de lire ses textes et recueils de poésies…  «ESCURIAL»,« IDYLLES ET CERISES… », «LE LIEVRE DE VATANEN»,etc…Acteur depuis 1999, Lionel MAZARI a joué dans:  «Le Diable au Corps», de Raymond Radiguet. «Tartuffe» de Molière.«Mais n'te promène donc pas toute nue» ,de Feydeau. «Zadig»de Voltaire . «Le malade imaginaire»,Molière.«Candide»,«Le rouge et le Noir...», et j’en passe ! ...et ce qui me frappe à chaque fois, c’est son extrême aisance de la scène, l’ultra-limpidité des textes retrouvé, et le ludisme engagé avec ses camarades de jeux :une pointure !...L’homme dégage une réelle humanité ainsi qu’une profonde culture boullimique,à laquelle il est contagieux de se frotter… Nul ne peut être insensible à son jeu d’acteur, ni à l’acuité de ses défrichages textuels  et de ses mises en lumière…il n’y a qu’un mot pour cela :la passion …En ces temps de disettes culturelles, cette folie lumineuse fait du bien …Je ne sais plus qui disait que « l’absence de culture n’engendre que des monstres »…De plus, les coups de gueule épistolaires(la série des « Simonie »…) que nous partageons sont loin d’être fortuits…A L’occasion des «nuits blanches»,et par téléphone, e-mails interposés, je lui ai demandé s’il accepterait le jeu des «questions-réponses».Allons-y !... »
1-..."LES NUITSBLANCHES",est-ce que tu peux m'en dire deux mots,globalement?...
"...j'ai souhaité adapter et mettre en scène la nouvelle de dostoievski en raison de l'émotion que sa lecture avait produite sur moi au temps de mon adolescence. Cette proposition de spectacle se situe dans la lignée de deux de mes précédentes réalisations: "la chanson du mal aimé" d'apollinaire  et "un amour en enfer" d'après le roman audessous du volcan de malcolm lowry. C'est  la plus théâtrale de cette trilogie que j'ai consacré au sentiment amoureux."

> 2-et sur l'interprétation que tu fais du narrateur?...

"... Ce qui m'a intéressé avant tout c'est de restituer l'émotion de cette lecture. La question de savoir s'il s'agit d'une oeuvre vraiment sentimentale ou d'une satire de ce genre ne fait guère écho en moi, car à la lecture j'ai trop été sensible à l'histoire et au style pour me la poser. Par ailleurs ce problème est apparu tout naturellement sur le plateau à un certain moment des répétitions du spectacle, et il s'est avéré que jouer autre chose que la sincérité de cette rencontre entre deux personnage étouffait la tension dramatique et l'intérêt profond de l'oeuvre. Roman sentimental, rempli d'amertume sans doute, mais à mon sens certainement pas satire pur et simple. Le style et la personne même de dostoievski d'après moi y résisteraient trop. A cause de cette obsession qu'il ya chez lui à rechercher en chaque être une étincelle d'amour."

> 3-sur dostoïevski...comment tu le situes dans la littérature,?..

 "...Don quichotte de Cervantès qui était censé être une parodie du roman picaresque a transcendé ses contre-modèles pour finalement s'imposer comme le fleuron du genre; la même choses se serait-elle produite pour "les nuits blanches" qui représente à mes yeux le plus bel exemple de la littérature sentimentale? Peut-être! mais encore une fois: je ne me suis même pas préalablement posé la question..."

> 4- et ta partenaire,nastenska?...

« …Pour les personnage, j'ai donc souhaité travailler dans le sens de la sincérité, et plus sur la personne que sur les archétypes amoureux; il s'agit de la rencontre réelle selon moi de deux individus, même si dans la nouvelle le personnage féminin n'existe que par ce que nous en dit le personnage masculin qui est à la fois le héros affecté par son souvenir et le narrateur. C'est pourquoi, j'ai préféré proposer un jeu basé sur un registre réaliste, avec des personnage qui ont une rélle épaisseur psychologique et ne sont pas qu'un caractère, et auxquels les comédiens ont eu tout le loisir de s'identifier pleinement. »

da3bde346d19e350716ec7849eb4a1ee.jpg

> 5-la mise en scène...

"...J'ai réservé par exemple à la mise en scène l'éclairage de cet aspect romantique des personnages et en particulier du personnage féminin qui n'est peut-être qu'une reconstructon idéale du narrateur plutôt que de demander aux comédiens de l'inclure dans leur jeu. J'ai voulu qu'ils aient ainsi une plus grande liberté d'interprétation et de création de personnage sans avoir à se soucier du fantasme romantique (satirique ou pas peu importe) dans lequel baigne la nouvelle."

> 6-à la base de cette mise en œuvre, quelle est la volonté qui anime la pièce ?...

"...En ce sens ce spectacle est aussi une rencontre d'acteurs, qui vont raconter une belle histoire juste en la vivant sous nos yeux. La comédienne Morgane Plumelle avec laquelle j'ai joué à plusieurs reprises sous la direction de Frédéric Ortiz au Théâtre Off (Candide, Zadig, Le malade imaginaire) et moi même avons travaillé avant tout notre jeu dans ce désir d'offrir au public une histoire qu'il croira vraie et qui le touchera et qui pourra remonter en lui comme un souvenir personnel ainsi qu'y parviennent parfois certaines oeuvres. Comme c'est pour moi le cas avec les nuits blanches de dostoievski...voilà michel, je crois avoir répondu à l'essentiel de tes questions sur cette pièce; on y retrouve mon goût littéraire pour la restitution sensible du souvenir en ce qu'il crée souvent en nous comme une impression d'éternité - et là je crois que le peintre autant que l'homme en toi me comprendra; et en ce qui concerne le théâtre, mon goût pour un jeu direct et impliqué qui fait en même temps la part belle à la composition.à bientôt amitié lionel."

…merci à toi et bon courage…Allez-donc voir,si vous passez par MARSEILLE, "Les nuits blanches" de Dostoïevski avec Morgane Plumelle et Lionel Mazari. A Marseille, vous pourrez voir cette pièce de théâtre adaptée du roman les Vendredi 29 Février et Samedi 1er Mars 2008 à 20h30 et le Dimanche 2 Mars 2008 à 18h30 au Divadlo Théâtre 69, rue Sainte-Cécile 13005 .  Réservations: 04 91 25 94 34.

medium_img475.7.jpg 

medium_images.14.jpg 
records.2008

Ce même week-end Samedi 1er et Dimanche 2 Mars 2008 en journée Lionel Mazari animera un stage d'interprétation "Dire en scène" au Divadlo Théâtre. Renseignements: 04 91 25 94 34 

Commentaires

...En retournant vers le théâtre,on retrouve des résonnances que la vie d'adulte a tendance à étouffer...Je ne me cache pas à un certain romantisme.....De la romance,de la romance disait Cisia ZIKE,j'ai besoin de la romance!...

Écrit par : michel REYES | 26 février 2008

Je confirme les dires de Michel. J’ai eu l’occasion de voir Lionel jouer Candide de Voltaire, Un cœur sous une soutane d’Arthur Rimbaud, L’île au trésor de Stevenson, Premier avertissement de Strindberg, et à chaque fois cela a été avec un réel plaisir. Et c’est avec impatience que j’attends d’aller le voir jouer dans Les Nuits blanches de Dostoïevski. Un moment à ne pas rater…Peut-être que l’on s’y verra Michel...Bisous. Sophie Monnier

Écrit par : Sophie Monnier | 26 février 2008

...Salutations Sophie,et ça serait avec un réel plaisir de me trouver à MARSEILLE samedi-soir,mais hélas,emplois du temps hyper-chargé....Overactif sur toute la ligne!et pour conclure le tout,double panne voitures coincées chez le garagiste...Enfin,d'ici là,qui sait...Bonnes représentations à vous...amitiés sinc.

Écrit par : michel REYES | 27 février 2008

tout à fait interressant le gaillard. A suivre de très près.

Écrit par : lutinbleu | 27 février 2008

Merci Michel. Pas de chance pour la voiture. On se croisera bien un de ces quatre…Amitié. Sophie Monnier

Écrit par : Sophie Monnier | 27 février 2008

Ce fut très agréable et même plus.
Merci à toi d'avoir transmis l'info et surtout à EUX qui nous ont tant donné pendant ce petit moment d'éternité.

N'hésite pas à nous tenir au courant de choses aussi jolies dans la région.

Écrit par : Ernesta | 04 mars 2008

...Ernesta,je n'y manquerais pas...je n'ai pas pu y aller,dommage,problème de voitures...,mais je sais qu'avec les spectacles de Lionel,on passe des moments magiques!
...salut à toi...

Écrit par : michel REYES | 05 mars 2008

Les commentaires sont fermés.