Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 février 2008

....DE FUNES AU POUVOIR....

0168dc7b6268abace3399492539699cc.jpg

      « … Un point précis sur le sens des «clivages» qui n’ont rien apporté à la politique du XXème siècle… Droite, gauche,… balayage infini pour, au final, tombé dans l’escarcelle de ces deux extrémités. L’Europe centrale et ses millions d’habitants, ses déchirures, ce «carrefour» d’influences et de trafics en tout genres n’ont amené que les laboratoires rhétoriques les plus improbables qu’insipides…Bien sur, nous sommes sur l’histoire de l’argent et des pouvoirs croisés, il ne faut pas se leurrer. Qui de celui qui doute peut encore dire qu’il se trompe ?...pas moi, je n’aime pas douter trop longtemps de ce que je vois, de ce que j’écoute … – comme ST.THOMAS, la réalité est sous mes pieds…et si je la foule constamment sans la comprendre, je ne m’en réserve pas longtemps le droit de la subir sans réagir…Du mépris que l’on me réserve en me traitant de «néo-con» ou de «réac»,la seule capacité à réagir rapidement et promptement aux engrenages non-moins rapides et cités plus haut, les devoirs de réserve – comme si je faisais des stocks… -,déborderaient à la «poubellication» d’injonctions, de confusions mentales, de revendications indépendantes, et de droits à partiellement exister et résister aux machines de morts cérébrales que sont les partis, les associations et tout le st.frusquin de la bien-pensance …d’une autorité morale, et maintenant «virtuelle» pour séparer le juste du félon et le beau du laid m’intimerait au travers des esclavages publicitaires à me contraindre des «normes»,des «dogmes» et des «litanies» grossières de ridiculiser un peu plus le maigre libre-arbitre qu’il me reste… vivante parmi les morts, la littérature n’existe plus que pour une poignée d’esprits libres, et la musique pour des trompes d’Eustache sachant encore manier le marteau de l’enclume, et non la faucille des momies qui se succèdent drapées dans les couleurs de leurs monomanies préférées…oui, le style est « lourdingue ».Comme l’époque en somme… oui, la phrase est volage, un blasphème à l’  «utilitaire» ambiant … l’excuse du matérialisme qui gangrène le moindre sophisme ?..Ne rien foutre ou marcher à contre-sens, quand tout s’agite(de travers)autour de soi, et vous voilà dans le bagne des Damnés de la Terre et sa longue cohorte de votants qui ont choisi « librement » les moyens de suicides les plus convaincants … drôle comme une porte de taulard, le XXIème s’annonce aussi creux que le XXème :  « on prend les mêmes et on recommence », surtout pas d'individu(e)s, que de la masse …Ceux qui prétendent «réformer» fracassent encore plus le lien social – voir les manifs journalières causées par notre notre Grand Réformateur En Chef, qui compte bien damé le pion au Reste De La Planète – cherchons quelques entonnoirs vacants pour lui et ses sous-fifres, le port de tête doit être standard …Si ,à force de puanteurs exclamatoires, la confiance et la fraternité ont changé de camp, et depuis des décennies, faut pas trop s’en étonner…les canons de l’arrivisme ont suffisamment tonné dans les cervelles embrumées pour ne pas dire «qu’on débarque»... Futile pour les perroquets de la post-modernité, mais ferme, la résistance aux idées reçues fait son chemin au travers des alternatifs QUI NE SE SONT pas ENCORE changés en institution ...Leur émergence aux municipales peuvent changer le panorama de "déjà-vu" ?.... chiche! ... »

Les commentaires sont fermés.