Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 décembre 2007

RITA MITSOUKO,DERNIER COMBAT... : "...RIP Fred..."

765e12445da73dee1715852fc73e599e.jpg
Rita Mitsouko

Les Rita Mitsouko balancent !


Après une interview dans Télérama, Catherine Ringer et Fred Chinchin en remettent une couche sur le rap et le slam dans VSD.
«On a invité IAM au début, on pensait que ça allait être la résurgence de la poésie française» dit Catherine Ringer.
Fred Chichin : « Et on s'est trompé grave. Maintenant, on en arrive à du rap islamique, antifrançais, raciste...Aujourd'hui, quand je discute avec des rappeurs et que je prononce le mot travail, ils partent en courant. Au bout d'une heure d'enregistrement, ils sont fatigués, en plus ils passent le plus clair de leur temps au téléphone. Ils sont là pour la thune, point barre. C'est hallucinant. Je préfère travailler avec des types de 18/20 ans qui font du rock, au moins on a des choses à se dire, pour eux la musique est une passion » (...) « Dans la musique électronique, l'astuce du sample, c'est rigolo mais ça ne passe plus. Mais j'ai adoré William Orbit, Chemical Brothers, Prodigy. Quant au slam, j'ai l'impression de retourner en classe de CM2. Pour moi, c'est pas de la chanson mais de la récitation ».
« De toute façon, en France, il y a qui ? Philippe Katerine, Rachid Taha , et puis Etienne Daho. Ils font ce qu’ils disent et ce qu’ils veulent. Ils ont tout mon respect. Mais Manu Chao, non, par exemple. Ce n’est pas un musicien. C’est un politique. Comme Renaud. Ils prennent la musique en otage pour faire du militantisme. La musique, c’est un paillasson sur lequel ils s’essuient les pieds. Derrière, je n’entends qu’une bande de suiveurs qui se préoccupent de préserver leur pré carré. La musique, c’est un vrai travail et c’est dur. Mais en France, on ne travaille pas, on se contente d’un tout petit niveau musical. Je trouve terrible qu’on accorde moins de crédit à Daho qu’à des types comme Doc Gynéco ou Joey Starr » poursuit-il.

Et lorsqu'on leur rappelle que, pourtant, ils ont fait un duo avec Doc Gynéco sur l'album "En concert privé" grâce à M6 : « Ah, oui, bien sûr, quelle créativité ! « Ah si j’étais riche, lalalalalala... »; le discours d’un Gynéco peut se résumer ainsi : « Si j’étais riche, je m’achèterais une Porsche et je t’emmerderais, bâtard ». Je les connais bien ces types, j’ai travaillé avec eux. Je suis resté deux mois avec une quarantaine de rappeurs. C’est édifiant sur le niveau et la mentalité… Le rap a fait énormément de mal à la scène musicale française. C’est une véritable catastrophe, un gouffre culturel. La pauvreté de l’idéologie que ça véhicule : la violence, le racisme anti-blancs, anti-occidental, anti-femmes… C’est affreux ».

Les commentaires sont fermés.