Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 octobre 2007

LES NUITS BLANCHES DU COMTE ZAROFF … : «… l’arche Delanoë …»

medium_ben_merde....jpg

« … le nouveau Comte ZAROFF de la Mairie de Paris ne «chasse» ses proies humaines qu’en piscines fermées au public..La dévotion plébéienne de son public culturiste le transporte aux archanges de la jouissance d’un nouveau NERON,complètement ambigü,à qui il ne ferait pas bon de «critiquer» ouvertement la décadence…Les relais de la prostitution «dactylographiques» annoncent de solides  promontoires où nous serions tous otages du journalisme…Cette corporation est née vers le milieu du dix-neuvième siècle, en même temps que la démocratie moderne et le capitalisme : et c’est très loin d’être un hasard. Leur pouvoir est bien plus puissant que ceux de la finance, de la politique ou de l’armée : il est essentiellement métaphysique, iconique et SATANIQUE !...Vous allez rire mais,…il est décrit dans le détail au chapitre IX.20-25 de la Genèse : parmi les trois fils de Noé, l’un d’eux fut maudit car lorsqu’il surprit son père enivré et nu dans sa tente, il en informa ses deux frères au lieu d’agir directement sur la réalité en le recouvrant d’un manteau. Il est impossible de trouver une condamnation plus ancienne du média informatif, car nous sommes à l’aube de l’humanité. Sem et Japhet sont bénis par Noé, et sommés de mettre Cham (comme caméra) en esclavage, introduisant ainsi la plus saine des discriminations raciales dans l’organisation sociale : celui qui désire informer ses frères de leurs faits et gestes, les parasiter de son œil-de-bœuf vert-de-grisé par une anémie congénitale, doit être impitoyablement traité comme une merde…malgré les armuriers de la feuille de choux «progressisse»,le Comte ZAROFF n’a pu empêcher le BRUTUS prolétarien,et que l’on nous dit «un peu frappé»,pour faire court et SURTOUT éviter le prosélytisme religieux qu’avait enduré le pauvre garçon avant son acte fatal…le coup ne fut point mortel,tant mieux – mais pour le coup,un pieux en bois aurait fait certainement l’affaire pour abattre ontologiquement le maire de Paris(ou une balle d’argent…)….Non,non,non,je ne DIABOLISE pas,…je DRACULARISE !Nuances!...quant au tandem «écologiissse»,il n’approuve qu’à moitié cette sexualité transgénique,mais préfère sacrifié à l’air du temps qui souffrirait d’un «vent mauvais» profitable aux affaires…medium_GAY_PRIDE_WATER.jpgL’oxygéne de Paris est devenue subitement respirable – la banlieue,elle,se contente de «cercles de feu»,si vous voyez c’que je veux dire...Oui,comme un pot d’échappements à émission de gaz à «effet-de-serfs»…Dommage que le pistolet à Grenelles de l’assemblée nationale s’est enrayé,il aurait pu descendre les derniers préjugés d’une nation portée sur la «chose»,néophytes que nous sommes,philistins par la main…Cours sans dopage,camarade,n’oublie pas ton maillot d’bains,le Vieux Monde est devant Toi !

Ecrit par Michel REYES ,le 7 /10,en l’an de Gràce 2007 .

Vous pouvez également voir mes toiles en pages archivées 2006-2007(cliquez en haut,a gauche)

medium_img475.7.jpg 
Pour des raisons d’imbécillités opiniâtres,d’acoquinements fugaces et prévisibles,j’ai décidé d'évacuer,en tirant la chasse, TOUS les commentaires de  quelques nauséabondes diarrées gymnopédiques épistolaires avariées...De les re-nommer serait de l'ordre du comique à répétitions...Merci,j’ai fait le plein,et ZE BLOG n'est pas une décharge…Tous ces célèbres anonymes,vous pourrez les rencontrer sur leurs BLOGS PERSO (si vous les trouvez,bien sur…).Bienvenue aux hommes et aux femmes de bonne volonté sur ZE BLOG !…So long.
infos spéciales:Le dernier recueil de Lionel Mazari parait ce mois-ci aux éditions Gros Textes. Il est disponible à l'adresse de l'éditeur:  Editions Gros Textes, à Fontfourane, 05380 Chateauroux-les-Alpes. Son prix public est de 10 euros.medium_img492.2.jpg Vous y trouverez: des textes en prose écrits dans les années 90 et rassemblés sous le titre Journal d'un ange, ainsi que ses derniers écrits sous le titre: J-C Cédille. Un tableau de Michel Reyes représentant Venise orne la couverture. Sont toujours disponibles chez ce même éditeur: les deux précédents recueils: Clam et Cohobe, au prix de 6 euros chacun.
medium_images.14.jpg records.2007

Les commentaires sont fermés.